Un instrument phare de l’aide projet : le FSPI

Partager

Le Fonds de solidarité pour les projets innovants, les sociétés civiles, la francophonie et le développement humain (FSPI) est l’outil privilégié du MEAE au service de l’aide au développement et de notre politique d’influence.

Les projets peuvent être portés au niveau national ou régional, et permettent aux ambassades de mener des actions innovantes, à impact rapide et fortement visibles au bénéfice des populations locales.

D’une durée maximale de deux ans, les projets peuvent disposer chacun, sous certaines conditions, d’un montant pouvant aller jusqu’à un million d’euros. Ils ont pour vocation, à échéance, à être repris à plus grande échelle par une structure locale, ou par d’autres acteurs du développement.

Les 195 projets en cours en 2020 (projets FSPI 2019 et FSPI 2020), répartis entre plus de 70 pays éligibles (voir la carte des pays éligibles), couvrent un très large panel de thématiques : égalité femmes-hommes, santé, éducation et formation, développement, francophonie, appui à la société civile…

Doté de moyens portés à 70 millions d’euros en 2021, le nouvel appel à projets FSPI 2021 vient d’être lancé, pour un retour attendu à la mi-novembre 2020.
Les projets sélectionnés pourront démarrer sur le terrain dès le premier semestre 2021.

Les ingrédients d’un FSPI :
  • Des acteurs locaux à l’initiative et au pilotage d’un projet ;
  • Un projet en faveur du développement humain : éducation, agriculture, santé, etc. ;
  • Un décaissement et un impact rapides, au bénéfice immédiat des populations locales ;
  • Un rôle d’amorçage permettant d’ouvrir la voie aux autres acteurs du développement ;
  • Une évaluation finale du projet conduite par des experts extérieurs.

Pour aller plus loin : consulter la plaquette FSPI