Communication numérique : mieux comprendre les orientations de la diplomatie française

Partager

À la Une

La diplomatie en général, et en particulier la diplomatie d’influence, recourt de plus en plus au numérique dans toutes ses déclinaisons (applications, sites, réseaux sociaux…). Pour mieux faire connaître et pour partager les priorités de notre politique étrangère, le web social est devenu un élément incontournable.

Qu’appelle-t-on la diplomatie d’influence ? Quel rapport entretient-elle avec le numérique ?

La diplomatie d’influence s’emploie aussi à faire connaître du grand public –en France et partout dans le monde- les grandes orientations de la politique étrangère française mises en œuvre par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE). Elle vise également à promouvoir l’image de la France et à défendre ses intérêts, qu’ils soient économiques, linguistiques ou culturels. Elle résulte de l’action conjuguée des services centraux du MEAE et de son réseau diplomatique.

Diplomatie.gouv.fr

Le ministère fait partie des 1ères institutions françaises qui, dès 1995, ont disposé d’un site web. En 2021, le site France Diplomatie a totalisé près de 9 millions de visites mensuelles, soit 100 millions sur l’année.
Beaucoup de ces visiteurs consultent son service phare : Conseils aux voyageurs, service également consultable depuis une application mobile.
Pour être accessible au plus grand nombre, le site se décline en 6 langues : français, anglais, arabe, espagnol, allemand et russe.

@francediplo sur les réseaux sociaux

Depuis 2008-2009, le Quai d’Orsay a mis en place une politique volontariste de communication sur les réseaux sociaux. Il a par exemple été le 1er ministère français à ouvrir un compte Twitter dès le printemps 2009 : @francediplo. Avec 1,2 million de followers en 2021, @francediplo, le compte Twitter du MEAE, est désormais le compte le plus suivi parmi les comptes gouvernementaux français.

Sur le web social, la diplomatie ne se conçoit plus seulement d’État à État, mais aussi entre l’État et la société civile. Les réseaux sociaux offrent à cette dernière la possibilité d’échanger directement avec le ministère.

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères est présent sur plusieurs plateformes et dans différentes langues :

Twitter

Facebook

Et aussi

JPEG - 2 Mo

Les 4 axes de la stratégie de communication numérique du MEAE

  1. Entretenir le dialogue avec la société civile (française et étrangère),
  2. Renforcer la dimension "service public" de France Diplomatie et plus largement la qualité du service offert,
  3. Soutenir le réseau des postes diplomatiques en matière de communication numérique,
  4. Lutter contre les manipulations de l’information et défendre le modèle d’une information libre, fiable et de qualité.
Pour le MEAE, il est primordial de rendre accessible sa communication à tous les citoyens, en l’adaptant aux besoins particuliers des personnes en situation de handicap. Cette mise en accessibilité s’appuie sur la Charte d’accessibilité de la communication de l’État publiée en mars 2021.

L’action du réseau diplomatique français en matière de communication numérique

En 2021, les 269 sites des postes (ambassades et consulats français à l’étranger communiquent dans une quinzaine de langues. Dans le même temps, leur activité sur les réseaux sociaux s’est intensifiée : 216 postes communiquent sur Facebook et 189 sur Twitter.

Les postes utilisent principalement Twitter et Facebook mais ils savent s’adapter aux usages et aux plateformes les plus utilisées dans chaque pays : l’ambassade de France en Chine communique sur Weibo par exemple.

La stratégie de diplomatie d’influence numérique du Quai d’Orsay inclut le réseau diplomatique dans ses principaux axes de développement :

  • Le ministère met à la disposition de son réseau diplomatique de nombreux outils et services : soutien éditorial, maquette type pour le site de l’ambassade ou du consulat, solution d’hébergement, assistance téléphonique et en ligne, tutoriels. Ce soutien concerne à la fois leur communication sur le site web institutionnel et sur les réseaux sociaux.
  • Depuis 2011, le MEAE propose un programme de formation au web social pour tous les diplomates partant en poste à l’étranger. Des formations à mi-carrière, dans le cadre de l’Institut diplomatique et consulaire (IDC) sont également dispensées.
Consulter notre dossier sur la diplomatie numérique

Mise à jour : avril 2022