Iles Cook

Partager

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Infection pulmonaire – Coronavirus Covid-19 (09/06/2021)

Du fait de la circulation du virus de COVID-19 et de ses variants qui demeure active (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies), toute entrée en France et toute sortie de notre territoire est encadrée. Dès lors, il convient de s’informer soigneusement et impérativement de la réglementation en vigueur en se référant notamment à l’alerte COVID-19 des conseils aux voyageurs pour d’une part, vérifier si le déplacement à destination ou en provenance du pays envisagé est soumis au régime des motifs impérieux, d’autre part, respecter les mesures sanitaires mises en place à l’entrée sur le territoire français.

Le 18 août 2020, les autorités des Îles Cook ont décidé la fermeture des frontières. Seuls les nationaux, résidents permanents et titulaires d’un permis de séjour ou de travail sont autorisés à entrer sur le territoire et exclusivement en provenance d’Auckland (aéroport international de Nouvelle-Zélande). Depuis le 29 octobre 2020, la quatorzaine n’est plus obligatoire à l’arrivée à Rarotonga.

Depuis le 21 janvier 2021, la création d’un « couloir vert » à l’aéroport d’Auckland permet à tous les voyageurs en provenance des Îles Cook d’entrer en Nouvelle-Zélande sans effectuer de quarantaine à l’arrivée. Ce couloir est à ce stade à sens unique, les résidents en Nouvelle-Zélande n’étant pas encore autorisés à se rendre aux Îles Cook. Dans l’immédiat, il permet à tous les résidents des Îles Cook, y compris les ressortissants français, devant se rendre en Nouvelle-Zélande pour raisons médicales ou administratives (renouvellement de passeports, par exemple) d’effectuer librement un aller et retour, à condition de présenter un test négatif de moins de 96 heures avant leur vol de retour à Cook. Ceux souhaitant transiter par la Nouvelle-Zélande pour se rendre en Europe ou ailleurs pourront également bénéficier de ce « couloir vert », mais uniquement dans le sens de l’aller. En savoir plus sur les conditions du retour aux Îles Cook.

Appel à la vigilance maximale – risque d’attentat (29/03/2021)

Pour rappel, comme indiqué dans l’alerte générale, publiée le 29 octobre 2020, le risque d’attentat étant élevé, les Français résidents ou de passage à l’étranger sont appelés à faire preuve de vigilance maximale.

Il convient en particulier de se tenir à l’écart de tout rassemblement et d’être prudent à l’occasion des déplacements. Il est également recommandé de se tenir informé de la situation et des risques, en consultant les recommandations des Conseils aux voyageurs.

Les Français de passage sont invités à s’enregistrer sur le fil d’Ariane, afin de recevoir les alertes concernant le pays où ils se trouvent.

Sécurité

Avertissement

L’ambassade de France à Wellington (Nouvelle-Zélande) est compétente pour les Îles Cook.

Elle peut être jointe au +64 4 384 25 55 aux heures ouvrables.

En cas d’urgence absolue (accident, décès), durant la nuit, les jours fériés et week-ends, et en dehors des heures d’ouverture de la section consulaire, il est possible de joindre l’agent de permanence de l’Ambassade :

  1. + 64 21 399 309 (depuis l’étranger)
  2. 021 399 309 (depuis la Nouvelle-Zélande)

En cas d’incident grave dans le pays pendant son séjour, penser à rassurer ses proches.

Risques encourus et recommandations associées

Risque cyclonique

Pendant la période d’activité cyclonique (de novembre à la fin du mois d’avril), se tenir informé (radio 88 FM et télévision) et se renseigner sur les conditions météorologiques auprès des autorités et des personnels des hôtels.

Les hôtels disposent de plans de sécurité et de consignes précises à suivre en cas d’épisode cyclonique. Il est indispensable d’en prendre connaissance et de respecter les consignes des autorités locales. Il convient, dès diffusion d’une pré-alerte cyclonique, de rejoindre le lieu de séjour (hôtel, resort) et de suspendre tout déplacement jusqu’à la fin de l’alerte.

Consulter également les recommandations relatives aux cyclones.

Risque sismique

Les Îles Cook se situent dans une zone d’activité sismique ; des tremblements de terre et/ou tsunamis peuvent se produire. En cas d’alerte au tsunami, il est recommandé de se réfugier dans les hauteurs de l’île et de suivre les panneaux de signalisation dédiés.

Zones de vigilance

L’ensemble des Îles Cook est en vigilance normale.

Recommandations générales

D’une manière générale, il est recommandé de :

  • Ne pas porter d’objets de valeur et ne pas se déplacer avec d’importantes sommes d’argent sur soi.
  • Laisser les documents de voyage (passeport, billets d’avion, visas) dans un lieu sécurisé (coffre d’hôtels par exemple) et ne se déplacer qu’avec des photocopies.
  • Éviter de conduire la nuit.

Activités sportives à risque

Les eaux sont dangereuses en dehors du lagon. Il est recommandé de ne pas en sortir (à la nage ou en kayak) par les étroits passages autour de l’île de Rarotonga.

La plus grande prudence est à observer lors des baignades et des plongées sous-marines. Il faut noter qu’il n’existe pas de services de secourisme sur les plages, ni en mer ; le pays ne possède pas de caisson de décompression (les plus proches sont à Tahiti et en Nouvelle-Zélande à plusieurs heures de vol). Prendre soin de vérifier que son assurance couvre bien les différentes activités sportives envisagées.

Entrée / Séjour

Formalités d’entrée

En raison de la crise sanitaire, les conditions d’entrée aux Iles Cook ont été modifiées. Consulter la rubrique Dernière Minute.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (et ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre le cas échéant les rappels de vaccins).

Avant le départ

Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est vivement recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (dont chirurgie et hospitalisation) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade.

Recommandations pour votre santé

Consulter si besoin son médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de son état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations. Consulter éventuellement un dentiste avant le départ.

Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires ; ne jamais consommer des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons).
Pour plus d’informations, consulter la fiche Infos Pratiques.

Vaccinations

  • Aucune vaccination n’est obligatoire mais certaines vaccinations sont recommandées ; s’assurer d’être à jour dans ses vaccinations habituelles mais aussi liées à toutes les zones géographiques visitées.
  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée, ainsi que la vaccination incluant rubéole, oreillons et rougeole chez l’enfant ; la vaccination antituberculeuse est également souhaitable.
  • En fonction des conditions locales de voyages, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.

Risques sanitaires

Maladies transmises par les moustiques

Dengue

La transmission de la dengue s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. Les symptômes de la maladie s’apparentent à ceux de la grippe. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après). En cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement. Il faut impérativement éviter la prise d’aspirine et d’anti-inflammatoire.

Plus d’informations sur la dengue sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé.

Zika

Cette maladie est transmise par les piqûres de moustiques ; des cas de transmission par voie sexuelle sont également rapportés. Les symptômes de la maladie sont généralement modérés et analogues à ceux observés pour la dengue ou le chikungunya. Toutefois, la survenue de complications graves (microcéphalies chez des nouveau-nés ; complications neurologiques) est attestée.

Il est recommandé aux femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse de reporter leur voyage. Il est également recommandé à tous les voyageurs de respecter les mesures de prévention des piqûres de moustiques (voir à ce sujet les recommandations du ministère des Solidarités et de la Santé et de l’Institut Pasteur), de consulter un médecin en cas de fièvre survenant pendant le voyage ou dans les semaines qui suivent le retour en France et de consulter avant le départ les informations suivantes :

Autres maladies

Rougeole

En raison d’un risque de contamination accru dans la région, il est conseillé de se conformer aux recommandations concernant la rougeole.

Fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. rubrique « quelques règles simples »).

Infection par le virus VIH – IST

Concernant les infections sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Quelques règles simples

  • Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections ;
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) et ne pas caresser les animaux rencontrés ;
  • Veiller à sa sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque à deux-roues, siège auto pour les enfants).

Pour se préserver des contaminations digestives ou de contact

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas et le passage aux toilettes ;
  • Veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson ;
  • Éviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits ;
  • Peler les fruits et légumes ou les laver soigneusement (à l’eau saine) ;
  • Éviter les crudités, coquillages, plats réchauffés et buffets froids ;
  • Ne boire que de l’eau ou des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou à défaut produit désinfectant) ;
  • Éviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés ;
  • Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli.

Infos utiles

Transport

Infrastructure routière

La conduite se fait à gauche.

Les citoyens de l’Union européenne peuvent conduire dans les îles Cook avec leur permis national pour une durée maximum de 6 mois, à condition que leur permis soit valable sur toute la période.

Les touristes ne peuvent conduire que les classes de véhicules motorisés qu’ils sont autorisés à conduire dans leur pays.

Les routes longeant la côte de l’île principale (Rarotonga) sont bitumées et correctement entretenues.

Il est recommandé de contracter une assurance automobile lorsqu’on loue une voiture.

Transport aérien

La compagnie aérienne cookienne « Air Rarotonga » assure les liaisons intérieures, notamment avec l’atoll d’Aitutaki.

Législation locale

Alcool et stupéfiants

La consommation d’alcool est interdite aux mineurs de moins de 21 ans.

La consommation et la détention de stupéfiants est illégale.

Homosexualité

L’homosexualité est interdite aux Îles Cook et est passible d’une peine de prison.

Us et coutumes

Lors des visites dans les villages, il est nécessaire de s’habiller sobrement et de façon discrète.

Divers

La monnaie utilisée est le dollar néo-zélandais (NZD). Il n’y a des distributeurs automatiques de billets qu’à Rarotonga. La plupart des magasins acceptent le paiement par carte bancaire.

Voyages d’affaires

Visas d’affaires

En raison de la crise sanitaire, les conditions d’entrée en Nouvelle Zélande ont été modifiées. Consulter la rubrique Dernière Minute.

Pour plus d’informations, consulter la rubrique Entrée/Séjour.

Contacts utiles

Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, le soutien public au développement international des entreprises.

Les Îles Cook relèvent du Service économique régional de Tokyo :
Adresse : Ambassade de France au Japon 4-11-44 Minami-Azabu, Minato-ku, Tokyo
Tél. : +81 3 5798 6000
Télécopie : +81 3 5798 6018
Courriel : tokyo chez dgtresor.gouv.fr
Site internet

BAD

Les Îles Cook sont membres de la Banque asiatique de développement (BAD), dont le site internet est consultable à l’adresse : https://www.adb.org/.

La page des Îles Cook est consultable à l’adresse : https://www.adb.org/countries/cook-islands/main#.