Veille scientifique et technologique

Vous êtes sur le portail de la veille scientifique et technologique produite par les services scientifiques des ambassades de France.
Proposé par une quarantaine d’ambassades de France à l’étranger, ce service permet d’observer et d’analyser les environnements scientifiques, techniques et technologiques des pays respectifs grâce à nos rédacteurs diplômés et spécialisés qui publient et diffusent régulièrement des articles ciblés.
  • Retrouvez l’ensemble des flux RSS proposés en cliquant ici
  • Retrouvez les conditions de reproduction et de rediffusion des informations en cliquant ici

Dernières actualités

Chimie du végétal

Bioraffinerie : l’Université technique de Vienne propose des solutions de traitement de déchets organiques

Autriche | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement | Chimie du végétal
Actualité
13 septembre 2019

Le 6 juin 2019, l’Université technique de Vienne a inauguré une usine pilote de traitement de déchets et de résidus ligneux. Les chercheurs utilisent des méthodes d’extraction à haute pression et haute température pour transformer ces matériaux en substances utiles aux industries papetières, d’emballage ou encore pharmaceutique.

Identification d’une protéine clef dans l’adaptabilité des plantes au gel

Espagne | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement | Chimie du végétal
12 juin 2018

Une équipe internationale, dont des chercheurs du Conseil Supérieur de Recherches Scientifiques (CSIC), a découvert que la protéine HOS15 joue un rôle dans l’adaptation des plantes aux basses températures. La découverte, publiée dans la revue PNAS fait de cette protéine une cible très utile pour concevoir des outils biotechnologiques qui permettent de générer des cultures dont la tolérance au gel est accrue.

Des tomates de qualité avec moins d’eau d’irrigation

Espagne | Agronomie et alimentation | Chimie du végétal
9 mars 2018

En réduisant de plus de 50% la quantité d’eau d’irrigation dans les plantations de tomates cerise, le produit conserve ses qualités tant commerciales, que nutritionnelles et fonctionnelles. Ceci est l’une des conclusions d’une étude menée par l’université de Séville, qui suggère que même avec moins d’eau il est possible d’accroître la teneur en caroténoïdes, composés d’intérêt majeur en matière d’agroalimentaire. En plus d’être des colorants naturels, certains sont des pionniers de la vitamine A, bénéfiques pour la santé.