Veille scientifique et technologique

Partager
Vous êtes sur le portail de la veille scientifique et technologique produite par les services scientifiques des ambassades de France.
Proposé par une quarantaine d’ambassades de France à l’étranger, ce service permet d’observer et d’analyser les environnements scientifiques, techniques et technologiques des pays respectifs grâce à nos rédacteurs diplômés et spécialisés qui publient et diffusent régulièrement des articles ciblés.
  • Retrouvez l’ensemble des flux RSS proposés en cliquant ici
  • Retrouvez les conditions de reproduction et de rediffusion des informations en cliquant ici

Dernières actualités

Médecine individualisée

Un tatouage éphémère pour faire avancer la médicine : le projet d’une doctorante de l’Université technique de Graz

Autriche | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Science de la matière : matériaux, physique, chimie, optique | Médecine individualisée
Actualité
17 décembre 2019

L’Université technique de Graz (TU Graz) développe des électrodes d’une grande finesse semblables aux tatouages éphémères pour enfants pour enregistrer les signaux corporels contenus dans la sueur. Ces tatouages constituent des capteurs très utiles pour suivre les fonctions corporelles de patients pendant plusieurs jours.

The ESET Science Award

Slovaquie | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil | Médecine individualisée
Actualité
12 décembre 2019

Le 18 octobre 2019, la Fondation ESET a organisé un gala visant à récompenser les gagnants du « ESET Science Award ». Cette cérémonie était placée sous le haut patronage de la présidente de la République Slovaque, Mme Čaputova. Ces nouveaux prix scientifiques ont été créés afin de mettre en avant les chercheurs slovaques dont la qualité des travaux a été soulignée au niveau slovaque mais surtout au niveau international.

Des chercheurs à l’université d’Umeå ont trouvé une nouvelle stratégie pour traiter la tuberculose

Suède | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Médecine individualisée
Actualité
18 juin 2019

La tuberculose tue près de 1.5 millions de personnes par an, ce qui en fait la maladie infectieuse la plus létale dans le monde. Elle est causée par la bactérie Mycobacterium tuberculosis qui, une fois à l’intérieur du corps, évolue pour devenir plus résistante et plus difficile à éradiquer. Il est possible de guérir la maladie grâce à des injections d’isoniazid, chaque jour pendant plus de 6 mois mais ce traitement est très long, coûteux et compliqué à mettre en place. Des chercheurs à l’université d’Umeå ont trouvé un traitement complémentaire qui permet de rendre plus efficace les injections d’isoniazid et ainsi potentiellement faciliter l’action dans les zones du globe où la maladie se propage.