Veille scientifique et technologique

Partager
Vous êtes sur le portail de la veille scientifique et technologique produite par les services scientifiques des ambassades de France.
Proposé par une quarantaine d’ambassades de France à l’étranger, ce service permet d’observer et d’analyser les environnements scientifiques, techniques et technologiques des pays respectifs grâce à nos rédacteurs diplômés et spécialisés qui publient et diffusent régulièrement des articles ciblés.
  • Retrouvez l’ensemble des flux RSS proposés en cliquant ici
  • Retrouvez les conditions de reproduction et de rediffusion des informations en cliquant ici

Dernières actualités

Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement

"Laboratoire virtuel" franco-allemand pour les cellules solaires à haut rendement

Allemagne | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique | Horizon 2020 : innovations et progrès techniques
Actualité
10 juillet 2015

L’Allemagne et la France sont parmi les principaux pays européens pour la recherche sur les semi-conducteurs et les cellules solaires. Afin de renforcer la coopération entre le CEA Tech [1] à Grenoble et Chambéry et l’Institut Fraunhofer pour les systèmes énergétiques solaires (ISE) de Fribourg-en-Brisgau (Bade-Wurtemberg) [2], les deux partenaires ont signé un accord en mai 2015 pour créer un "laboratoire virtuel" pour les cellules solaires à haut rendement.

Retour sur la conférence "Investir dans l’avenir : perspectives de la politique environnementale de l’Union Européenne"

Allemagne | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
Actualité
10 juillet 2015

Le Ministère fédéral de l’environnement allemand (BMUB) a organisé le 30 juin 2015 une conférence dans ses locaux sur la politique environnementale européenne à l’occasion de la publication en allemand du rapport "L’environnement en Europe : état et perspectives 2015" de l’Agence Européenne pour l’Environnement (AEE). Mme Barbara Hendricks, Ministre fédéral de l’environnement, M. Hans Bruyninckx, Directeur exécutif de l’AEE et M. Werner Hoyer, Président de la banque européenne d’investissement (BEI), y ont pris part.

Point sur les avancées dans les supers-condensateurs et leurs applications pour les véhicules électriques.

États-Unis | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement | Stockage de l’énergie
Actualité
9 juillet 2015

La faible densité énergétique des supers-condensateurs (SC), typiquement à 10 Wh/kg alors qu’une batterie Tesla a une densité énergétique de près de 150 Wh/kg, les a traditionnellement conduits à être écartés des alternatives à la batterie électrochimique. Cependant, les supers-condensateurs ont un potentiel important pour des applications dans les véhicules électriques, ainsi que pour d’autres secteurs industriels, car ils peuvent se charger et se décharger 10 à 100 fois plus rapidement que les batteries traditionnelles et leur durée de vie est de l’ordre de 100 000 cycles contre 1000 pour les batteries actuelles. Si une large commercialisation ne verra pas le jour avant quelques années, de nouvelles avancées dans les matériaux utilisés sont en mesure de réduire les limitations de densité énergétique et pourraient permettre une insertion dans des systèmes hybrides (batterie + super-condensateur) avec en perspective une utilisation dans le domaine des transports.

Production de gaz hydrogène directement à partir de l’énergie solaire

Suisse | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil | Science de la matière : matériaux, physique, chimie, optique | Stockage de l’énergie
Actualité
8 juillet 2015

Des chercheurs du Laboratoire fédéral d’essai des matériaux et de recherche (Empa) ont développé une cellule photoéletrochimique (PEC) [1]. Basée sur une imitation de l’œil de mite, qui capte un maximum de lumière en en réfléchissant le moins possible, la photoanode de la cellule PEC est constituée de sphérules composées de matériaux peu coûteux (oxyde de fer et oxyde de tungstène). Cette combinaison permet d’atteindre l’énergie nécessaire à la scission de l’eau en dihydrogène et dioxygène.