Relations bilatérales

Partager

La France a établi des relations diplomatiques avec l’Ukraine très rapidement après son indépendance, le 24 janvier 1992. Les relations franco-ukrainiennes connaissent un nouvel essor depuis la « Révolution de la Dignité » de 2014. La France est impliquée aux côtés de l’Allemagne au sein du format Normandie pour le règlement du conflit russo-ukrainien.

Relations politiques

Depuis 2014, les relations bilatérales sont de plus en plus dynamiques, marquées notamment par des projets économiques structurants. Elles étaient aussi dominées par l’engagement diplomatique de la France dans le Format de Normandie pour la résolution de la crise dans l’Est de l’Ukraine. Début 2022, la France et l’Ukraine ont fêté le 30ème anniversaire de leurs relations diplomatiques.

Présence française

Consulat général de France : Kiev.
Communauté française en Ukraine : environ 1700 personnes avant le 24 février 2022.
Site Internet de l’ambassade de France en Ukraine : http://www.ambafrance-ua.org/

Visites

Les contacts bilatéraux se sont renforcés depuis 2014 : six visites officielles à Paris du président ukrainien, la dernière le 16 avril 2021, et une visite du président de la République à Kiev le 8 février 2022 ; deux visites du ministre des affaires étrangères en Ukraine (la dernière le 24 août 2021 pour le 30ème anniversaire de l’indépendance), de multiples visites d’autres ministres et de parlementaires dont celle du président de la Rada à Paris en juin 2018.

Le président de la République a reçu l’ancien président P. Porochenko et V. Zelensky à Paris entre les deux tours de l’élection présidentielle ukrainienne de 2019. La secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, Amélie de Montchalin, a assisté à la cérémonie d’investiture du président Zelensky le 20 mai 2019. Le ministre de l’Europe et des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, s’est rendu à Kiev le 30 mai 2019 avec son homologue allemand, Heiko Maas, pour une première visite conjointe après l’élection du président Zelensky. Le président Zelensky a fait le choix de la France pour sa première visite bilatérale à l’étranger le 17 juin 2019.

En 2021, la reprise des visites bilatérales de haut niveau après une période de creux due à la pandémie de COVID atteste du dynamisme de la relation bilatérale. Le ministre des Affaires étrangères ukrainien, Dmytro Kouleba, s’est rendu à Paris le 26 février 2021. Le président Zelensky a été reçu à l’Élysée par le président de la République le 16 avril 2021. La vice-Première ministre pour l’Intégration européenne et euro-atlantique, Olga Stefanichyna, s’est rendue à Paris les 12-13 juillet. Le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno le Maire, s’est rendu à Kiev le 13 mai et a rencontré le ministre de l’Intérieur de l’époque, Arsen Avakov. Le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves le Drian, s’est rendu à Kiev le 24 août 2021 pour les 30 ans de l’indépendance de l’Ukraine.
Le président de la République s’est rendu pour la première fois à Kiev le 8 février 2022.

Relations économiques

Le total des échanges commerciaux entre la France et l’Ukraine atteint 2,1 Mds€ en 2021, en forte augmentation par rapport à 2020 (1,6 Md€). Par rapport à 2020, l’excédent commercial baisse nettement sur l’exercice 2021 et s’établit à 265 M€ (contre 380 M€ en 2018). La France est le 10ème fournisseur mondial de l’Ukraine et enregistre une part de marché de 2,46 % en 2021, contre 2,7% en 2020, mais en hausse par rapport à son niveau d’avant crise (2.2% en 2013). Parmi les pays de l’UE, la France est le 4ème fournisseur de l’Ukraine, derrière l’Allemagne (1er fournisseur européen, 8,7% de part de marché au global) et la Pologne (7%). La France est actuellement le 6ème investisseur étranger et européen en Ukraine, avec 2% du stock d’IDE, derrière les Pays-Bas (18,8%), la Suisse (6,4%), le Royaume-Uni (5,2%), l’Allemagne (5,1%) et l’Autriche (3,2%). Avant le déclenchement de la guerre, près de 160 entreprises françaises étaient implantées en Ukraine et employaient 30 000 personnes, faisant de la France le premier employeur international en Ukraine (source OCDE).

Coopération culturelle, scientifique et technique

Notre coopération culturelle avec l’Ukraine est centrée sur la mobilité des étudiants et des jeunes chercheurs vers la France. La France accueille chaque année 2000 étudiants ukrainiens. Notre action vise aussi à promouvoir la langue et la culture françaises, notamment auprès des jeunes ukrainiens. Les 10 Alliances françaises (dont 8 en activité après la fermeture de celles de Louhansk et Donetsk) sont un relais dynamique des actions de coopération de l’ambassade en province. Elles accueillaient plus de 3000 élèves avant la guerre. Le lycée français Anne de Kiev, conventionné avec l’AEFE, scolarisait 504 élèves en février 2022, puis l’effectif est passé à 127 élèves en présentiel. Il est pour l’heure impossible de prévoir à quelle date l’établissement pourra recommencer à fonctionner normalement. Le "Printemps français", festival artistique, propose chaque année pendant un mois une centaine de manifestations culturelles dans plusieurs villes du pays. Depuis le début de la guerre, les établissements d’enseignement primaire, secondaire et supérieurs français ont considérablement facilité l’inscription des ressortissants ukrainiens (10 230 enfants scolarisés en avril 2022).

Autres types de coopérations

Coopération décentralisée : une quarantaine de jumelages existent entre collectivités territoriales des deux pays. Cités Unies France a ouvert un fonds de solidarité pour l’Ukraine afin de favoriser la reconstruction et la résilience des territoires.

Concernant l’appui aux réformes et à la modernisation de l’Ukraine, la France fait valoir son expérience et positionne son expertise sur financements européens dans les domaines de la lutte contre la corruption, de la gestion des finances publiques, de la décentralisation, de la réforme de l’administration publique et de la santé. L’opérateur Expertise France est chargé de la mise en œuvre du projet européen de lutte contre la corruption PRAVO (15M€).      

Relations avec l’Union européenne

Partenaire prioritaire de l’UE dans le cadre du Partenariat oriental lancé en 2009, l’Ukraine a fait du rapprochement avec l’UE une priorité de sa politique étrangère et a signé un accord d’association le 16 novembre 2014. Dès 2017, la libéralisation du régime des visas pour les citoyens ukrainiens est entrée en vigueur et des programmes d’assistance macro-financière ont été mis en place par l’UE, les aides étant conditionnées à l’adoption de réformes structurelles. Dans le contexte de la COVID-19, l’UE a accordé une aide financière de €190M afin d’aider l’Ukraine à répondre à ses besoins immédiats. Elle a aussi renforcé son soutien à la résilience économique et financière de l’Ukraine via une enveloppe d’aide macrofinancière (AMF) d’urgence de €1,2 Mds.

Le rapprochement avec l’UE s’est accéléré depuis le début de la guerre. l’Ukraine ayant demandé son adhésion à l’UE le 28 février 2022 et transmis le questionnaire d’adhésion le 18 avril. La solidarité européenne envers l’Ukraine s’est traduite par une assistance financière, humanitaire et militaire, ainsi que par l’adoption de six paquets de sanctions contre la Russie.

L’UE a renforcé son soutien à la résilience économique et financière de l’Ukraine via une enveloppe d’AMF d’urgence de 1,2 Mds€ et un appui budgétaire de 120 M€. 130 M€ sont alloués à l’Ukraine pour mettre en œuvre des programmes d’aide humanitaire. Ce financement s’inscrit dans le paquet d’aide d’un milliard d’euros promis par la Commission à la conférence « Agir pour l’Ukraine » de mars 2022. L’UE a également acheminé 13 000 tonnes d’aide en nature en Ukraine.

Le 4 mars, l’UE a activé la directive relative à la protection temporaire pour offrir une assistance rapide et efficace aux personnes fuyant la guerre en Ukraine. Un travail est en cours pour unifier le contenu de la protection temporaire entre les Etats membres.

L’UE a mobilisé 1,575 Md€ pour financer le soutien militaire à l’Ukraine via la Facilité européenne pour la paix.     

Mise à jour : 07.06.22

Informations complémentaires