Ukraine - Q&R - Extrait du point de presse (17 juin 2022)

Partager

Q : Pouvez-vous commenter les déclarations de l’ancien président ukrainien Petro Porochenko, qui a déclaré dans une interview à la chaîne de télévision ukrainienne Espreso que l’objectif principal des accords de Minsk n’était pas de parvenir à un règlement dans le Donbas, mais de gagner du temps pour que l’Ukraine puisse reconstituer ses stocks d’armes et augmenter la force de ses forces armées ?

R : La France, aux côtés de l’Allemagne, s’est investie pendant près de huit ans pour la mise en œuvre des accords de Minsk, dont l’objectif était de permettre de réintégrer les zones sous contrôle séparatiste dans le cadre de la souveraineté ukrainienne selon une organisation décentralisée. Le 21 février dernier, le président russe a reconnu unilatéralement l’indépendance des républiques séparatistes autoproclamées, revenant sur tous les engagements de la Russie, et notamment le paquet de mesures pour la mise en œuvre des accords de Minsk dont la Russie était signataire et qui était soutenue par la résolution 2202 du Conseil de sécurité des Nations unies. La France reste pleinement mobilisée, comme l’a montré le déplacement du président de la République à Kiev le 16 juin, pour mettre un terme à l’agression russe qui viole les règles les plus fondamentales du droit international et restaurer l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

Informations complémentaires