Permis de conduire

Partager

Le permis de conduire est un titre justificatif des droits qu’un État vous accorde pour conduire une catégorie de véhicules déterminée sur son territoire. Permis français, permis international ou permis local, découvrez de quel document il faut disposer pour conduire à l’étranger en fonction de votre situation.

Brexit

Je suis titulaire d’un permis de conduire britannique

  • Venant en France pour un court séjour : vous pouvez conduire avec votre permis britannique durant votre séjour, sans obligation de l’accompagner d’un permis de conduire international sauf s’il est d’un format particulier ou ne comporte pas de photo.
  • Résidant en France et possédant un permis délivré avant le 1er janvier 2021 : votre permis britannique délivré avant le 1er janvier 2021 est reconnu en France. Vous n’avez pas besoin de déposer une demande d’échange sur le site de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS) permisdeconduire.ants.gouv.fr, sauf en cas d’expiration, de perte, vol ou détérioration de votre permis ou si vous demandez une nouvelle catégorie de permis de conduire.
  • Résidant en France et possédant un permis délivré après le 1er janvier 2021 : votre permis britannique délivré après le 1er janvier 2021 est reconnu en France durant un an à compter de votre installation (sauf si celui-ci arrive à expiration entretemps). Pour continuer à conduire au-delà de ce délai d’un an après installation en France, vous devez déposer, durant ce délai, une demande d’échange de votre permis contre un permis français sur le site de l’ANTS permisdeconduire.ants.gouv.fr. Passé ce délai, si vous n’avez pas déposé une demande d’échange, vous devrez repasser l’examen français du permis de conduire.

En cas d’expiration, de perte, vol ou détérioration de votre permis, vous devez déposer une demande d’échange sur ce site, en précisant perte/vol/expiration/détérioration dans les motifs.

EXCEPTIONS : Les étudiants ou les titulaires de titres de séjour spéciaux délivrés par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères continuent à bénéficier de la reconnaissance de leur permis britannique durant toute la durée de leurs études ou de leur mission en France.

  • Me réinstallant en France où j’avais passé le permis de conduire avant de l’échanger contre un permis britannique : vous pouvez conduire avec votre permis britannique en cours de validité s’il a été délivré avant le 1er janvier 2021 (ou durant un an à partir de votre retour en France s’il a été délivré après le 1er janvier 2021, sauf s’il expire entre-temps). Si votre permis a expiré, est perdu, a été détérioré ou volé (ou que l’année est écoulée pour un permis délivré après le 1er janvier 2021), vous devez demander le rétablissement de vos droits à conduire sur le site permisdeconduire.ants.gouv.fr. Vos droits à conduire demeurent inscrits au Système national des permis de conduire (SNPC) dès lors que vous avez obtenu le permis en France.
A noter : Toute personne, séjournant régulièrement sur le territoire national et détenant un permis de conduire étranger en cours de validité, justifiant qu’elle a déjà suivi 20 heures d’apprentissage à la conduite, peut être exemptée de l’obligation de suivre 20 heures minimales de leçons de conduite avant de se présenter à l’examen pratique du permis de conduire de catégorie B (cf Permis B : voiture ou camionnette (service-public.fr).

Je suis titulaire d’un permis de conduire français

  • Allant au Royaume-Uni pour un court séjour : vous pouvez conduire durant votre séjour avec votre permis français en cours de validité, sans avoir besoin de présenter un permis de conduire international.
  • Résidant au Royaume-Uni ou s’installant ou se réinstallant au Royaume-Uni : votre permis français en cours de validité est reconnu au Royaume-Uni, vous n’avez pas à solliciter obligatoirement l’échange de votre permis, sauf en cas d’expiration, de perte, de vol, ou d’atteinte de la limite d’âge (normalement 70 ans pour un permis voitures et 45 ans pour un permis camions et bus).
  • Cas des îles anglo-normandes et de Gibraltar :
    • Me rendant en touriste dans les bailliages de Guernesey et de Jersey ou sur l’île de Man ou à Gibraltar : votre permis français est reconnu durant un an à compter de votre arrivée dans le bailliage de Guernesey et de Jersey ou sur l’île de Man ou à Gibraltar, sans nécessité de l’accompagner d’un permis de conduire international.
    • Devenant résident à Guernesey ou sur l’île de Man : votre permis est reconnu durant un an à compter de la date à laquelle vous êtes devenu résident. L’échange contre un permis de Guernesey ou de l’île de Man doit être sollicité durant ce délai.
    • Devenant résident à Jersey : une fois devenu résident, vous devez échanger votre permis français contre un permis de Jersey.
    • Devenant résident à Gibraltar : votre permis français en cours de validité est reconnu jusqu’à sa date d’expiration, sous réserve des limites d’âge. L’échange contre un permis de Gibraltar est possible mais doit se faire avant l’expiration du permis français.
    • En cas de perte ou de vol du permis français d’un résident dans les îles anglo-normandes ou à Gibraltar, une demande de remplacement peut être déposée.

Je réside en France et je pars à l’étranger pour un court séjour (moins d’un an)

Dans un pays de l’Espace économique européen

Le permis de conduire français est valable dans les autres pays de l’Espace économique européen (EEE), à savoir les États membres de l’Union européenne auxquels s’ajoutent l’Islande, le Liechtenstein et la Norvège.
La Suisse ne fait pas partie de l’EEE.

Dans un pays hors EEE

Je peux conduire temporairement avec mon permis français, pendant une durée allant généralement de 3 mois à 1 an, selon les États. Certains pays exigent un permis international. La demande se fait en ligne sur le site permisdeconduire.ants.gouv.fr. Ce document seul ne m’autorise pas à conduire, il doit toujours être accompagné de mon permis français, dont il ne constitue qu’une traduction officielle en différentes langues.

Pour vérifier si le pays de destination nécessite un permis de conduire international, je consulte le Récapitulatif par pays (Ministère de l’Intérieur) et la rubrique Conseils aux voyageurs sur France Diplomatie.

Je réside en France et je pars à l’étranger pour y résider

Dans un pays de l’EEE

Je peux conduire avec mon permis français valide, sans limite de durée, jusqu’à expiration de la validité du titre, et tant que je ne commets pas d’infraction – auquel cas je peux être contraint d’échanger mon permis contre le permis local.
Pour permettre le renouvellement des anciens modèles de permis de conduire par les nouveaux titres européens sécurisés au format carte de crédit, chaque État membre peut exiger que les permis cartonnés sans durée de validité administrative (notamment les permis français délivrés jusqu’en septembre 2013) soient échangés contre le permis local. Ce nouveau titre est naturellement valable dans tout l’Espace économique européen, notamment en France, jusqu’à expiration et renouvellement.

Dans un pays hors EEE

Une fois reconnu comme résident à l’étranger, je dois conduire avec le permis local. Il s’obtient soit par examen, soit par échange si un accord existe entre la France et mon pays de résidence. Pour savoir si un accord a été signé avec la France, je consulte le document suivant :

(mise à jour : 28 juin 2021)

  • Si un accord a été signé, je procède à l’échange de mon permis contre un permis local. Pour faciliter l’échange de mon permis français contre le permis local, je pense à demander, avant mon départ, un permis international. Ce document est la traduction officielle de mon permis français. Dans le cas d’un échange de permis, les autorités locales peuvent me demander un relevé d’informations restreintes (RIR). Ce document s’obtient sur demande auprès de la préfecture de délivrance de mon titre. Cette démarche se fait par courrier à l’aide du formulaire dédié disponible sur le site internet de mon consulat.
    En cas d’échange, mon permis français est invalidé et ne sera plus valable, en France comme à l’étranger.
  • S’il n’existe pas d’accord, je passe mon permis local, par examen.

Je réside à l’étranger

En Europe, dans l’Espace économique européen

Tant qu’il n’est pas expiré, suspendu ou annulé à l’issue d’une infraction, et dès lors qu’il a été délivré en France ou dans un État membre de l’Espace économique européen, mon permis est reconnu et valable dans tout l’EEE, quelle que soit la durée de mon séjour. Je peux conduire en France avec un permis en cours de validité délivré dans l’EEE.

Hors Espace économique européen

Je viens en France pour un court séjour
Mon permis étranger est valable et me permet aussi de conduire en France et en Europe, tant que mon séjour n’excède pas un an (ou six mois dans certains États), au besoin accompagné d’un permis de conduire international fourni par les autorités étrangères ou d’une traduction officielle en français.

Si je viens d’un pays où l’échange de permis n’est pas en vigueur, mon permis français obtenu avant mon expatriation, toujours en cours de validité, est valable pour conduire en France.

Je me réinstalle en France

Pendant la première année de ma réinstallation, je peux encore conduire avec mon permis étranger mais je dois ensuite conduire avec un permis français :

  • si j’avais obtenu mon permis par examen en France avant de l’échanger contre un permis étranger, je dois demander le rétablissement de mes droits à conduire sur le site permisdeconduire.ants.gouv.fr. Mes droits à conduire demeurent inscrits au Système national des permis de conduire (SNPC) dès lors que j’ai obtenu le permis en France.
  • si j’ai passé le permis dans un pays avec lequel la France a un accord d’échange et de reconnaissance et que je souhaite l’échanger contre le permis français à mon retour, je dois :
    • solliciter l’échange dans les 12 mois de mon retour en France ;
    • prouver que j’avais ma résidence normale pendant plus de 6 mois dans le pays qui m’a délivré le permis (certificat d’inscription au Registre, quittances, factures…) ;
  • si j’ai passé le permis dans un pays qui ne pratique pas l’échange avec la France, je dois repasser l’examen du permis de conduire en France, ce que je peux faire en candidat libre.
A noter : Toute personne, séjournant régulièrement sur le territoire national et détenant un permis de conduire étranger en cours de validité, justifiant qu’elle a déjà suivi 20 heures d’apprentissage à la conduite, peut être exemptée de l’obligation de suivre 20 heures minimales de leçons de conduite avant de se présenter à l’examen pratique du permis de conduire de catégorie B (cf Permis B : voiture ou camionnette (service-public.fr).

Je perds ou je me fais voler mon permis français à l’étranger

Je fais toujours une déclaration auprès des autorités locales.

Je réside en France

Si je perds ou je me fais voler mon permis à l’occasion d’un court séjour à l’étranger, je m’adresse aux autorités locales pour obtenir un récépissé de déclaration de perte ou de vol que je fais viser par le consulat compétent. À mon retour, je demande un nouveau permis sur le site de l’ANTS.

Je réside dans l’EEE

Je m’adresse aux autorités de mon pays de résidence pour demander un nouveau permis, qui me sera délivré après consultation du fichier européen des permis de conduire (RESPER). Ce fichier permet aux autorités compétentes de vérifier l’étendue de mes droits à conduire et de me délivrer le permis correspondant.

Je réside à l’étranger hors EEE depuis moins d’un an et demi

Si je perds ou je me fais voler mon permis à l’étranger, je m’adresse aux autorités locales pour obtenir un récépissé de déclaration de perte ou de vol que je fais viser par le consulat compétent. Je demande ensuite directement, par courrier, auprès du service dédié à Paris (CREPIC), le remplacement de mon permis.

Je réside à l’étranger hors EEE depuis plus de 18 mois

Je ne pourrais obtenir le renouvellement de mon permis français que si je me réinstalle en France. Mon consulat ne peut me délivrer un permis français, non reconnu localement, dont l’utilisation m’exposerait à des poursuites. Il convient alors de solliciter les autorités locales compétentes.

Cas particuliers

Les étudiants, les stagiaires, les titulaires de titres de séjour spéciaux, les usagers en mission à durée déterminée, les usagers qui s’installent à l’étranger et qui ont quitté la France depuis moins de 6 mois ne sont généralement pas considérés comme résidents par les autorités locales, et peuvent donc utiliser leur permis français pour conduire (ou l’échanger contre le permis local si nécessaire).
En cas de perte ou de vol, ils peuvent obtenir directement auprès du service dédié à Paris (CREPIC) le remplacement de leur permis, comme s’ils étaient domiciliés en France.

Centre de ressources des échanges de permis de conduire étrangers et des permis internationaux de conduite (CREPIC)
1 bis rue de Lutèce
75195 Paris Cedex 04

Liens utiles

Mise à jour : juin 2021