Communiqué technique – Plénière du Conseil franco-allemand de l’intégration (CFAI) du 23 novembre 2018

Plénière du Conseil franco-allemand de l’intégration (CFAI) du 23 novembre 2018

Mme Nathalie LOISEAU, ministre chargée des Affaires européennes et M. Laurent NUNEZ, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, co-président vendredi 23 novembre 2018 la deuxième réunion plénière du Conseil franco-allemand de l’intégration (CFAI) à Paris, conjointement avec leurs homologues allemands M. Michael ROTH et Dr. Markus KERBER.

A l’occasion de la plénière d’installation du CFAI, qui s’est tenue à Berlin le 7 novembre 2017, les co-présidents et les vingt membres ont défini un programme et une méthode de travail. Les membres du CFAI sont issus des administrations française et allemande, des collectivités, des associations et des organisations de la société civile. Leurs échanges ont permis d’enrichir les travaux du Comité interministériel à l’intégration qui s’est tenu le 05 juin 2018.

Depuis l’installation du Conseil, deux des thèmes prioritaires identifiés en novembre 2017, à savoir l’apprentissage de la langue et la transmission des valeurs d’une part, l’intégration sur le marché du travail d’autre part, ont fait l’objet de travaux partagés entre les membres du Conseil dans un esprit de comparaison des expériences, d’échanges de bonnes pratiques et d’élaboration de propositions conjointes innovantes. Ces propositions seront présentées le 23 novembre aux quatre coprésidents du Conseil.

A l’issue de la séance plénière du Conseil franco-allemand de l’intégration du 23 novembre 2018, Nathalie LOISEAU, Laurent NUNEZ, Markus KERBER et Michael ROTH tiendront une conférence de presse conjointe au Quai d’Orsay.
Les rédactions sont invitées à se présenter à 11h45 au 37 quai d’Orsay.

Accréditation avant le jeudi 22 novembre, 19H

Contact presse :
Secretariat-presse.cabaeu chez diplomatie.gouv.fr / 01 43 17 55 76

Eléments de contexte supplémentaires :

Les 7 novembre 2017 ainsi que 11 et 12 juin 2018, les membres du CFAI ont travaillé les thèmes « apprentissage linguistique » et « transmission des valeurs ». L’apprentissage de la langue a été identifié par les deux pays comme un élément clef pour la réussite de l’intégration de part et d’autre du Rhin. Plusieurs pistes visant le renforcement de l’offre linguistique proposée par chacun des deux pays ont été envisagées, pour favoriser l’adaptation de ces cours au profil des étrangers primo-arrivants, la mise en place de modalités incitatives pour suivre ces cours et le renforcement de leur qualité notamment par une possibilité de pratiquer la langue dans la vie quotidienne ou en milieu professionnel.
S’agissant des « valeurs », les membres du groupe de travail proposent de distinguer les valeurs proprement dites, dont le respect n’est pas négociable, des pratiques et coutumes, dont la connaissance favorise l’intégration de l’étranger primo-arrivant dans la société d’accueil mais qu’il n’est pas obligé d’adopter à titre personnel.

L’atelier organisé à Paris, les 4 et 5 octobre 2018 autour du thème de « l’intégration sur le marché du travail » a permis de souligner l’importance du renforcement de l’articulation entre les acteurs en charge de l’accueil et de l’accompagnement des étrangers primo-arrivants, les services publics de l’emploi, les chambres de commerce ou d’artisanat et les entreprises. Afin de permettre une intégration plus efficiente des étrangers primo-arrivants sur le marché du travail, les membres du CFAI ont formulé un grand nombre de propositions. Sont suggérés par exemple la mise en place de guichet unique d’information pour les primo-arrivants mais également pour les employeurs concernés, la création d’un baromètre franco-allemand de l’insertion professionnelle des primo-arrivants, l’élaboration de modalités innovantes de reconnaissance des diplômes et/ou des compétences des étrangers primo-arrivants, ou encore l’organisation de campagnes de communication pour promouvoir les talents de ces personnes.
Les propositions communes issues de ces groupes de travail seront validées lors de cette nouvelle rencontre franco-allemande pour présentation au prochain conseil des ministres franco-allemand.

Elles viennent également enrichir les travaux de rénovation et de changement d’échelle de la politique d’intégration française portée par le Président de la République dans le cadre du comité interministériel à l’intégration qui s’est réuni le 5 juin dernier.

La richesse et l’intérêt de ces conclusions illustrent le bénéfice que les deux pays peuvent tirer de leurs échanges, mais aussi l’intérêt qu’il y a à susciter des collaborations entre les représentants des ministères, les représentants de la société civile, les acteurs de terrain et le monde associatif, pour développer des programmes d’intégration adaptés aux besoins des étrangers et primo-arrivants.

PLAN DU SITE