Encadrer et soutenir des dispositifs de volontariat

La charte des volontariats

L’État et une quarantaine d’associations ont signé à Matignon en 2009 la charte commune au volontariat international d’échanges et de solidarité (VIES) (.pdf, 186 Ko). C’est la base sur laquelle se construit la relation entre le ministère des Affaires étrangères et les associations de volontariat.

Le texte définit les grandes familles de volontariat international. Chaque famille regroupe des dispositifs différents, pour permettre à tous d’être volontaire selon son profil :

  • Le volontariat d’initiation et d’échange concerne les jeunes qui s’engagent pour la première fois dans la solidarité internationale pour une courte durée : séjour d’étude, chantier de solidarité…
  • Le volontariat d’échange et de compétences regroupe les personnes en activité ou à la retraite qui se mobilisent pour des missions d’expertise sur des temps également relativement courts : congés solidaires, associations de seniors…
  • Le volontariat de solidarité internationale (VSI) permet de s’engager sur un temps long pour une mission dans le domaine de la coopération au développement et de l’aide humanitaire.

La charte énonce aussi les valeurs communes partagées par les associations et les volontaires qu’elles mobilisent :

  • respect des droits, des cultures et des besoins,
  • partenariat et réciprocité dans la mise en œuvre des projets de développement,
  • valorisation de l’engagement volontaire,
  • prise en compte des acteurs les plus défavorisés…

Agrément pour l’envoi de volontaires de solidarité internationale

Le MEAE n’a pas de liens directs avec les volontaires, qui sont recrutés et envoyés sur le terrain par des associations agréées. Le statut de volontaire de solidarité internationale (VSI) est régi par la loi n° 2005-159 du 23 février 2005.

Pour les associations d’envoi de volontaires, l’agrément délivré par le MEAE leur permet de mobiliser des volontaires à l’étranger dans le domaine de la coopération au développement et de l’action humanitaire et de recevoir pour cela des aides financières. Le MEAE cofinance les missions lorsque la durée du contrat est supérieure à un an et que les associations respectent les obligations fixées par la loi.

Pour les volontaires, l’agrément de l’association d’envoi leur permet d’avoir un statut juridique protecteur (couverture sociale, indemnité, congés, aides pour la réinstallation au retour de mission…) et d’offrir des garanties de qualité sur le déroulement des missions (préparation avant le départ, accompagnement pendant mission, appui à la réinsertion professionnelle au retour).

29 associations sont actuellement agréées par le ministère des Affaires étrangères (.pdf, 33 Ko). Qu’elles soient d’inspiration laïque ou confessionnelle, qu’elles interviennent dans le champ de l’urgence ou du développement, qu’elles mettent directement en œuvre leurs projets ou détachent les volontaires auprès de partenaires, elles partagent toutes les valeurs définies par la charte commune aux VIES.

Près de 2 000 VSI sont mobilisés chaque année par les associations agréées avec le soutien financier du ministère des Affaires étrangères dans plus d’une centaine de pays sur des thèmes très variés : développement durable, éducation et formation professionnelle, agriculture et sécurité alimentaire, protection de l’enfance, soutien au développement économique, promotion des droits de l’homme, santé, promotion de la francophonie, social…

Appui financier à plusieurs formes de volontariat (VSI, chantiers de jeunes, seniors)

Le MEAE ne finance pas directement les missions des volontaires mais soutient financièrement plusieurs dispositifs de volontariat :

  • volontariat de solidarité internationale : subvention aux associations d’envoi pour la prise en charge de la formation au départ des volontaires, leur couverture sociale, le suivi et l’accompagnement, des aides pour la réinstallation au retour de mission,…
  • chantiers de jeunes : subvention aux projets proposés par les associations avec leurs partenaires du Sud ;
  • volontaires seniors : subvention aux associations d’envoi.

Statistiques annuelles

Le MEAE présente chaque année les données relatives aux volontaires internationaux.

Ces informations permettent de mieux connaître les profils, les parcours, les destinations des volontaires qui partent à l’étranger dans le cadre des dispositifs soutenus directement ou indirectement par le ministère. Ces statistiques sont aussi utiles pour mieux les orienter et les accompagner avant, pendant et après leur mission et pour atteindre de nouveaux publics.
Les statistiques 2015 sur les différentes formes de volontariat à l’international présentent la répartition des 13 500 volontaires dans le monde entier.

Mise à jour : septembre 2017

PLAN DU SITE