Sécurité, désarmement et non-prolifération

À la Une

Réunion d’experts du Partenariat international contre l’impunité d’utilisation des armes chimiques (PICIAC) (27 juin 2019)

La France a présidé le 27 juin une nouvelle réunion d’experts du Partenariat international contre l’impunité d’utilisation des armes chimiques (PICIAC).
Lancé en janvier 2018 à l’initiative du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, ce Partenariat réunit aujourd’hui 40 États ainsi que l’Union européenne qui, par leur adhésion, ont exprimé leur refus de l’impunité de ceux qui développent et utilisent des armes chimiques. Cette rencontre a été suivi d’un exercice sur table organisé conjointement avec le (…)

Lire la suite ...

Rendu public en avril 2013, un nouveau Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale a mis l’accent sur trois priorités de la stratégie de défense française : la protection, la dissuasion, l’intervention. Ces trois priorités se renforcent mutuellement et ne sont pas dissociables. Notre politique de Défense vise à protéger les Français, y compris face aux risques de la cybermenace, garder la crédibilité de la dissuasion nucléaire française et préciser la capacité de la France à prendre l’initiative des actions conformes à ses intérêts et à ceux la communauté internationale. Enfin, cette politique s’inscrit dans le cadre plus large de la construction d’une défense européenne efficace.

Le Livre blanc tient compte de l’évolution des moyens de défense français dans la contrainte budgétaire que le pays connait. Une volonté claire est affichée au bénéfice de capacités autonomes et réactives de projection reposant sur des forces bien entrainées, bien équipées et bien renseignées. Elles doivent être en mesure d’avoir un impact décisif dans les régions où les menaces sont les plus grandes sur les intérêts de la France et ceux de ses partenaires et alliés. Elles démontreront qu’elle est prête à assumer ses responsabilités, comme elle l’a fait au Mali.

02.08.13

PLAN DU SITE