La Francophonie, espace de coopération multilatérale

Partager

La Francophonie (avec un "F" majuscule) est un dispositif institutionnel organisant les relations entre les pays ayant le français en partage. Portée par des pères fondateurs tels que Léopold Sédar Senghor, Habib Bourguiba, Hamani Diori et Norodom Sihanouk, la Francophonie multilatérale nait en 1970 à Niamey avec la création de l’Agence de coopération culturelle et technique (ACCT) devenue Agence intergouvernementale de la Francophonie en 1998 puis Organisation internationale de la Francophonie (OIF) en 2005. Son ambition est de promouvoir la langue française et la coopération entre les 88 États et gouvernements membres. Cet objectif est formalisé dans la Charte de la Francophonie, adoptée en 1997 au Sommet de Hanoï et révisée par la Conférence ministérielle en 2005 à Antananarivo. Aujourd’hui, la Francophonie constitue également un cadre de coopération autour d’enjeux globaux tels que le numérique, l’égalité femme/homme ou encore les enjeux économiques. Par ailleurs, plusieurs opérateurs et acteurs viennent compléter le travail de l’OIF.

Vidéo : La Francophonie, une langue en partage

La langue française en chiffres.

L’Organisation Internationale de la Francophonie

L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) met en œuvre la coopération multilatérale francophone au service de ses 88 États et gouvernements membres (54 membres de plein droit, 7 membres associés et 27 observateurs).

L’action de l’OIF se concentre sur 4 domaines majeurs :

  • Promouvoir la langue française et la diversité culturelle et linguistique ;
  • Promouvoir la paix, la démocratie et les droits de l’Homme ;
  • Appuyer l’éducation, la formation, l’enseignement supérieur et la recherche ;
  • Développer la coopération économique au service du développement durable.

Le siège de l’OIF est à Paris et l’organisation dispose de 11 Représentations extérieures, placées sous l’autorité du Secrétariat général : 4 auprès d’organisations internationales partenaires et 7 pour les zones géographiques.

Lancée début 2022, la Plateforme/Application du Réseau des Ambassadeurs de la Francophonie est un outil qui permet de fédérer l’ensemble de la communauté diplomatique francophone, par le biais de diverses fonctionnalités facilitant les échanges et concertations.

Placé sous l’autorité des instances, le Secrétaire général de la Francophonie est le porte-parole politique de la Francophonie sur la scène internationale. Clé de voûte du dispositif institutionnel de la Francophonie, il dirige l’OIF dont il est le représentant légal, et préside le Conseil permanent de la Francophonie. Le Secrétaire générale nomme un Administrateur chargé d’exécuter, d’animer et de gérer la coopération intergouvernementale multilatérale ainsi que d’assurer la gestion des affaires administratives et financières.

En 2018, lors du Sommet d’Erevan, Louise Mushikiwabo a été désignée comme Secrétaire générale de la Francophonie. Dans sa déclaration d’intention, elle a exprimé le souhait de placer la Francophonie sous la thématique du vivre-ensemble, en insistant en particulier pour que l’action de l’OIF soit recentrée dans les domaines « où sa valeur ajoutée est réelle, où sa plus-value est reconnue, où son intervention est attendue », notamment la diffusion de la langue française, la défense de l’égalité femmes-hommes, le développement du numérique ou encore l’engagement auprès de la jeunesse.

Chaque année, à la date du 20 mars, la Journée internationale de la Francophonie est célébrée dans le monde entier. Cette date correspond à la naissance, le 20 mars 1970, de l’Agence de coopération culturelle et technique, qui deviendra ensuite l’Organisation internationale de la Francophonie.

Plus d’informations sur l’OIF.

Les instances de gouvernance de la Francophonie multilatérale

  • Le Sommet de la Francophonie (Conférence des Chefs d’État et de gouvernement des pays ayant le français en partage) est l’instance principale de la Francophonie.
    Il se réunit tous les deux ans sous la présidence du chef d’État ou de gouvernement du pays hôte pour définir les orientations de la Francophonie de manière à assurer son rayonnement dans le monde. La France est généralement représentée par le président de la République. Le XVIIIe Sommet de la Francophonie se tiendra en novembre 2022.
  • La Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF) rassemble, une fois par an, les ministres des Affaires étrangères ou les ministres chargés de la francophonie des pays et gouvernements membres de la communauté francophone. Elle prépare les Sommets et veille à l’exécution des décisions qui y sont prises.
  • Le Conseil permanent de la Francophonie (CPF) est composé des représentants personnels des chefs d’État et gouvernement des pays membres. Il assure la préparation et le suivi des Sommets sous l’autorité de la Conférence ministérielle. Appuyé dans son travail par de nombreuses commissions (politique, économique, coopération, finances…) et groupes (langue française, réflexion et gouvernance, adhésions…), il joue un rôle d’animateur, de coordonnateur et d’arbitre. Dans cette dernière instance, la ou le « représentant personnel du président de la République pour la Francophonie ». Depuis octobre 2017, l’autrice Leila Slimani, siège pour la France et s’appuie sur la Représentation permanente de la France (appelée Délégation aux affaires francophones).
  • la Conférence des ministres de l’Éducation (CONFEMEN) ayant le français en partage et la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports des pays d’expression française (CONFEJES) sont deux conférences ministérielles permanentes de la Francophonie. Elles concourent à l’élaboration des politiques multilatérales francophones dans leurs domaines respectifs. D’autres conférences ministérielles sont susceptibles de se réunir ponctuellement (culture, enseignement supérieur recherche, numérique, économie et finances…).

Opérateurs de la Charte de la Francophonie

En 1997, lors du Sommet de la Francophonie organisé à Hanoï (Vietnam), les chefs d’État et de gouvernement adoptent une Charte de la Francophonie, qui prévoit, notamment, la création d’un poste de Secrétaire général de l’OIF. Le Secrétaire général est chargé de la mise en œuvre de la politique internationale ainsi que de l’animation et de la coordination de la politique de coopération. Il s’appuie sur quatre « opérateurs directs » :

  • Agence universitaire de la Francophonie (AUF) est le plus grand réseau universitaire du monde, avec plus de 1000 établissements membres dans 119 pays. Elle rassemble des institutions d’enseignement supérieur et de recherche des 5 continents utilisant le français comme langue d’enseignement et de recherche.
  • Université Senghor d’Alexandrie (Égypte) est une université privée internationale au service du développement africain qui a pour vocation de former et de perfectionner des cadres de haut niveau des secteurs public et privé d’Afrique subsaharienne et d’Afrique du Nord en offrant des formations pluridisciplinaires dans le domaine de la gestion et du management.
  • TV5Monde est une chaîne multilatérale francophone sous-titrée en 13 langues et diffusées dans 404 millions de foyers, a lancé avec succès la plateforme numérique TV5Monde Plus, accessible gratuitement dans le monde entier, qui enregistre en moyenne 1,6 millions de visites et 700 000 vidéos vues par mois.
  • Association internationale des maires francophones (AIMF) regroupe plus de 300 membres dans 51 pays. Les villes membres coopèrent dans les domaines de la gestion municipale, de l’informatisation de l’état civil et du développement urbain. Depuis sa création, l’AIMF est présidée par le Maire de Paris.

Aux côtés de ces opérateurs existe un acteur majeur : l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). Elle est une assemblée consultative de la Francophonie, elle regroupe les parlementaires francophones de 88 parlements nationaux (55 membres, 15 associés, 18 observateurs). L’APF adopte des résolutions sur des sujets dans les domaines politique, économique, social et culturel. Elle adopte également des avis et des recommandations destinés à la CMF et au CPF, ainsi que des recommandations destinées au Sommet.

Chaque année, la France apporte un soutien politique et financier à ses opérateurs et à l’APF.

Autres acteurs de la coopération multilatérale francophone

  • La Conférence des ONG et OING de la Francophonie rassemble 127 organisations, accréditées autour de 5 thématiques. Elle est consultée pour l’élaboration de la stratégie et de la programmation de l’OIF, et entendue au Sommet par l’intermédiaire du Secrétaire général de la Francophonie.
  • Les 16 réseaux institutionnels de la Francophonie interviennent dans les domaines de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme, en mettant à profit une langue et une culture juridique et juridictionnelle communes.

La France suit avec attention et soutien ces acteurs essentiels à la vitalité de la Francophonie.

Francophonie économique et numérique

La promotion de la Francophonie constitue une opportunité pour les économies. Comme l’avait indiqué l’économiste Jacques Attali dans son rapport : « La francophonie et la francophilie, moteurs de croissance durable »rapport Attali, l’espace francophone est un espace d’opportunités et dont la démographie est extrêmement dynamique. En effet, d’ici 2070, la population francophone pourrait atteindre 750 millions d’habitants. L’espace économique francophone constitue une opportunité en termes de diversification des flux et doit constituer un espace de coopération, d’innovation et de mobilité privilégié pour les coopérations économiques et numériques tant dans une perspective Nord-Sud que Sud-Sud. La communauté de langue et de valeurs francophone facilite la recherche de partenaires fiables pour les entreprises. Enfin, la dimension économique constitue une sphère d’influence pour la langue française et pour l’expertise francophone sur la scène multilatérale, dans les enceintes de négociation et de décision, sur les marchés internationaux et dans le développement des normes internationales.

À l’occasion de la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF), les États et gouvernements membres de l’OIF ont adopté la Stratégie économique pour la Francophonie 2020-2025. Dans le prolongement, à l’initiative du MEDEF, la première « Rencontre des entrepreneurs francophones » s’est tenue les 24 et 25 août 2021, en présence de plus de 600 chefs d’entreprise issus d’une trentaine de pays. 27 patronats francophones ont signé la « Déclaration de Paris sur le renforcement de la Francophonie économique ». Dans le prolongement, l’Alliance des patronats francophones (PDF - 1.1 Mo) a été lancée le 29 mars 2022 à Tunis et vise à accélérer et à pérenniser les échanges et partenariats commerciaux entre pays francophones.

Adoptée lors de la 39e session de la CMF, la Stratégie de la Francophonie numérique 2022-2026 engage les États et gouvernements membres, l’OIF et les autres acteurs de la Charte de la Francophonie en identifiant des axes d’intervention orientant leurs actions dans le domaine du numérique au cours des 5 prochaines années.

L’OIF organise des missions économiques et commerciales dans le but de favoriser les opportunités d’affaires et d’investissement entre pays francophones. Les deux premières missions, organisées en 2022, se sont tenues en Asie du Sud-est (Cambodge, Vietnam) en mars, et se tiendront en juillet en Afrique centrale (Gabon et Rwanda).

La France et la Francophonie

La France mène une politique active pour renforcer la Francophonie. Espace de coopération sur les plans éducatif, politique et économique, la Francophonie apporte un appui précieux pour le maintien du français comme langue internationale. La France accueille le siège de l’Organisation international de la Francophonie (OIF) et constitue le 1er contributeur aux budgets de l’OIF et des opérateurs de la Francophonie. Elle est également un moteur de l’action politique et de développement de la Francophonie. Le comité conjoint France-Francophonie constitue le mécanisme de rencontres régulières entre la France et les structures de la Francophonie.

Depuis 2020, les représentations diplomatiques de la France à l’étranger sont invitées à pavoiser aux couleurs de la Francophonie à l’occasion de la Journée internationale dédiée.

Mise à jour : mai 2022