Diplomatie sportive

Partager

Le sport est un vecteur de rayonnement international, de compétitivité et de création d’emplois. À ce titre, il tient une place importante dans diplomatie économique et d’influence française, en faveur de laquelle tous les services de l’État sont mobilisés. Aux côtés du mouvement sportif, du ministère des Sports, des entreprises et des territoires, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères s’est doté d’un plan d’actions coordonné par, Laurence Fischer, l’ambassadrice pour le sport.

La diplomatie sportive française est conçue comme une diplomatie globale, axée sur le renforcement de l’influence, du développement économique, la régulation de la mondialisation, et la communication, afin de soutenir le sport français sur la scène internationale.
Alors que la France accueillera les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024, il constitue plus que jamais un enjeu de première importance pour notre pays, en termes d’image et d’influence internationale comme de développement économique et social.

La France se prépare activement à accueillir le monde dans 3 ans, et avec l’ensemble du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, nous prenons toute notre part. C’est une aventure passionnante à laquelle je suis fière de participer avec l’ensemble des acteurs du mouvement sportif français ! Laurence Fischer, ambassadrice pour le Sport

Les 5 priorités principales de la diplomatie sportive française

  • Renforcer l’attractivité du territoire français pour l’accueil de grands évènements sportifs internationaux, en particulier par le soutien des candidatures françaises ;
  • Soutenir l’action de Business France afin de promouvoir les entreprises et le savoir-faire de la « Filière Sport » française et d’améliorer leur positionnement sur les marchés internationaux ;
  • Valoriser et promouvoir le savoir-faire français dans les domaines de :
    • la formation et de l’éducation,
    • du sport comme outil pour la santé et d’égalité Homme-Femme,
    • du sport comme levier de développement et de structuration de la société civile,
    • de promotion de projets à impact durable pour la population ;
  • Encourager l’usage de la langue française lors des événements sportifs et notamment des Jeux olympiques, en coordination avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) ;
  • Mettre en œuvre les dispositions du plan héritage des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 en lien avec le Délégué interministériel pour les Jeux Olympiques et Paralympiques (DIJOP).
Faire prévaloir les positions françaises
En lien avec le ministère des Sports, l’ambassadrice pour le sport contribue à soutenir et faire prévaloir les positions françaises sur les grandes questions liées au sport telles que la gouvernance, l’éthique, la lutte contre le dopage et les matchs truqués, la lutte contre les discriminations dans le sport. Cette action s’exerce au sein des instances sportives internationales mais également dans les enceintes internationales où ces thèmes sont débattus : ONU, UNESCO, Union Européenne, OCDE, Conseil de l’Europe.

La France, organisatrice d’événements sportifs internationaux de haut niveau

Accueillir des grands événements sportifs sur son territoire constitue une formidable opportunité pour la France. Les compétitions sportives sont des événements majeurs en termes d’attractivité et de rayonnement. Elles génèrent d’importants flux touristiques et attirent de nouvelles clientèles sur les destinations d’accueil des tournois.

Avant les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024, la France accueillera de nombreux Championnats du monde, dont les Jeux d’été de sport scolaire en 2022 et la Coupe du monde de rugby en 2023. Autant d’événements qui permettront aux territoires de rayonner et de montrer le meilleur d’eux-mêmes. Il s’agit également d’une vitrine exceptionnelle de l’innovation et des savoir-faire nationaux dans de très nombreux secteurs (services grand public, transport, environnement, bâtiment, sport, numérique, tourisme, santé).
Ces compétitions sont par ailleurs l’occasion de mettre en avant la diversité de nos territoires et de promouvoir les valeurs du sport, notamment auprès des jeunes.

Quels sont les prochains événements sportifs accueillis en France ?

2022

  • Championnat du monde Judo Sourds |Versailles|21 au 24 avril
  • Heroes Military Games |Centre National des Sports
    de la Défense Île-de-France | 7 au 13 septembre
  • Championnat du monde ISU de patinage artistique et danse |Montpellier |22 au 27 mars
  • Les Gymnasiades School Summer Games (Union Nationale du Sport
    Scolaire)| Normandie |Mai
  • Coupe du monde Para Tir| Châteauroux |Juin
  • Championnat du monde BMX (Cyclisme) | Nantes | Fin juillet
  • Championnat du monde Golf (équipes amateurs) | Île-de-France - 29 août
    au 11 septembre
    Championnat du monde Cyclisme sur piste | Montigny-le-Bretonneux -
    St-Quentin-en-Yvelines | Octobre
    Championnat du monde Pelote basque |Biarritz |16 au 22 octobre

2023

  • Championnat du monde Ski | Méribel-Courchevel | 6 au 19 février
  • Virtus Global Games Sport adapté |Vichy | 4 au 10 juin
  • Motocross des Nations Motocyclisme | Ernée | Septembre
  • Coupe du monde Rugby | 9 villes françaises |8 septembre au 21 octobre

2024

  • Jeux Olympiques et Paralympiques | Paris, Île-de-France, Marseille | 26 juillet au 11 août puis 28 août au 9 septembre
  • Championnat du monde Tennis Sport adapté | Annecy

Mise à jour : juin 2021