L’extrait d’eucalyptus pour réduire l’antibiorésistance des bactéries sur les dispositifs médicaux

Thaïlande

Actualité
Thaïlande | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
26 juillet 2019

Au cours des trente dernières années, les maladies infectieuses causées par des bactéries résistantes aux antibiotiques sont la principale cause de décès chez les patients. En utilisant la nanotechnologie, le Département de microbiologie de la Faculté des sciences et le Centre d’excellence de la recherche sur les produits naturels de l’Université Prince of Songkla a découvert que l’extrait de feuille d’eucalyptus pouvait inhiber et détruire ces bactéries.

Des nanoparticules d’argent synthétisées à partir d’extrait de feuille de Rhodomyrtus tomentosa, une plante locale du sud de la Thaïlande ont été utilisées afin de recouvrir les surfaces des tubes respiratoires et des gants de caoutchouc pour réduire l’antibiorésistance et les infections bactériennes chez les patients.

Ce nouveau type de revêtement réduit la formation de biofilm bactérien sur les surfaces des tubes respiratoires,des zones difficiles d’accès avec des antibiotiques. L’utilisation continue des tubes respiratoires pendant plus de 48 heures entraîne un risque d’infection supérieur à 70% et son utilisation prolongée pendant 5 jours est souvent à l’origine d’une pneumonie, entraînant des frais médicaux et hospitaliers supplémentaires, voire le décès.

L’équipe de recherche a par ailleurs remplacé les produits chimiques corrosifs utilisés sur la surface externe et interne des gants en caoutchouc par des substances antimicrobiennes d’eucalyptus. Ce nouveau traitement améliore la qualité des gants en caoutchouc en Thaïlande et s’aligne avec la politique du gouvernement visant à soutenir la valeur du caoutchouc, d’autant plus qu’ils constituent l’un des principaux produits d’exportation de la Thaïlande.

Rédacteur : lisa.louveton(at]diplomatie.gouv.fr

Source : https://en.psu.ac.th/international/...