Interdiction de trois pesticides en Thaïlande à compter du 1er décembre 2019

Thaïlande

Thaïlande | Agronomie et alimentation
25 octobre 2019

Le mardi 22 octobre, la commission thaïlandaise des substances dangereuses a voté l’interdiction du paraquat, du glyphosate et du chlorpyrifos, malgré les protestations des agriculteurs locaux. Saluée par le réseau de vigilance sur les pesticides thaïlandais, cette décision entrera en vigueur le 1er décembre 2019.

Deuxième exportateur mondial de riz et de sucre, la Thaïlande fait partie des plus gros consommateurs de pesticides, qui se voient progressivement éliminés à travers le monde en raison de leur toxicité. Le paraquat et le glyphosate sont des herbicides, tandis que le chlorpyrifos est un pesticide utilisé par les agriculteurs contre les parasites.

Selon l’Office national de la sécurité sanitaire (NHSO), le nombre de personnes déclarées malades ou décédées en raison de leur exposition aux pesticides ne cesse d’augmenter dans le pays.

Entre 2016 et 2018, environ 1715 décès ont été provoqués par l’exposition aux produits chimiques agricoles toxiques et près de 5000 personnes par an ont demandé un traitement médical.

Initialement classés comme produits toxiques de type 3, ces trois pesticides rentrent désormais dans la catégorie des substances toxiques de type 4, conduisant à l’interdiction de leur production, importation, exportation et possession. Cette décision a suscité des menaces de poursuite judiciaire de la part des agriculteurs, évoquant des augmentations de leurs coûts de production.

Rédacteurs : lisa.louveton[at]diplomatie.gouv.fr julie.wang[at]diplomatie.gouv.fr

Source :
https://www.lemonde.fr/planete/arti...
https://www.bangkokpost.com/thailan...