Une nouvelle Alliance pour le développement des technologies pour les semiconducteurs de nouvelle génération

Taïwan

Actualité
Taïwan | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Horizon 2020 : innovations et progrès techniques
17 septembre 2019

Le Ministère des Sciences et Technologies taïwanais (MOST) a présenté sa nouvelle alliance stratégique pour développer les semi-conducteurs de nouvelle génération.

Pour répondre positivement aux besoins de l’industrie et de l’université, le MOST a lancé dès 2017 le « Academia-Industry Research Alliance Project » (projet REAL). Sur la base du concept « Small Economy, Smart Energy », ce projet vise à connecter l’industrie taïwanaise du semi-conducteur avec les universités, en se focalisant sur les avancées technologiques et les talents. Dr Hsu Yu-Chin, Ministre adjoint du MOST, a mis en avant que dans un monde en évolution constante, la bataille pour conserver et attirer les talents est de plus en plus importante. Grâce au projet REAL, le MOST espère inciter l’industrie à travailler conjointement avec les universités notamment en investissant dans la recherche technologique et le développement d’une « culture » talent.

Les chambres de commerces sont aussi visées par le MOST pour investir dans la recherche. La promotion du projet REAL a grandement contribué au développement des semi-conducteurs dans les universités et l’industrie à Taïwan. Jusqu’ici, le MOST a coopéré avec de nombreuses chambres de commerces tels que Taiwan IC Industry and Academia Research Alliance (TIARA) et Advanced Microsystems and Package Technology Alliance (AMPA) pour monter des programmes de recherche. Jusqu’à présent, 8 universités et 30 entreprises ont contribué à la création de 56 projets de recherches avancées. Toujours dans le but de cultiver les jeunes talents, en moins de 2 ans, 124 doctorants étaient impliqués dans le projet REAL.

A titre d’exemple, le développement des doubles nanotubes de cristaux en cuivre ont permis de faire une avancée considérable dans l’emballage final haute de gamme des puces. Sur une autre thématique, le diagnostic par micro radio biomédicale et le traitement monopuce contribuent à améliorer la précision du matériel médical innovant de surveillance neuronale.
Dans un futur particulièrement compétitif de l’industrie du semi-conducteur, Taïwan peut maintenir sa position de leader en investissant massivement et poursuivant les efforts réalisés jusqu’à présent. Le MOST continuera de soutenir la coopération entre l’industrie, les universités, et les alliances de recherche et développement, dans le but d’attirer les talents et travailler avec toutes parties prenantes prêtes à gagner cette course aux technologies émergentes !

Source :
https://www.most.gov.tw/folksonomy/detail?subSite=&l=en&article_uid=c27164b1-c33b-455a-bd54-064a32dba555&menu_id=eb9eb136-4319-40d6-abd3-0788bea0d3a8&content_type=P&view_mode=listView

Contact :
Jonathan Drubay,
jonathan.drubay[at]diplomatie.gouv.fr

PLAN DU SITE