La Française Emmanuelle Charpentier parmi les trois lauréats du Prix Tang de biopharmacie 2016

Taïwan

Actualité
Taïwan | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
5 septembre 2016

Les professeurs Emmanuelle Charpentier, Jennifer Doudna et Feng Zhang [張鋒] sont les lauréats 2016 du Prix Tang de biopharmacie pour leurs travaux sur la technique dite du CRISPR-Cas9, laquelle a révolutionné le domaine de l’ingénierie génétique, a annoncé le prix Nobel taiwanais Lee Yuan-tseh [李遠哲], président du comité de sélection des Prix Tang.

La microbiologiste et généticienne française Emmanuelle Charpentier est une experte des mécanismes génétiques des bactéries pathogènes et des bases moléculaires de l’infection. Son équipe a montré comment l’assemblage d’un duplex de deux petites molécules d’ARN renfermant des fragments du génome du virus (nommé CRISPR) avec une protéine (Cas9) capable de couper le virus en des points particuliers permet aux bactéries pathogènes de résister à des virus prédateurs. En détournant ce mécanisme de défense des bactéries, Emmanuelle Charpentier et la généticienne américaine Jennifer Doudna ont su transformer le complexe CRISPR-Cas9 en « ciseaux génétiques » capables de cibler n’importe quel gène dans une cellule pour le modifier.
Le bio-ingénieur sino-américain Feng Zhang partage ce prix pour avoir montré comment cette technologie génétique pouvait être adaptée pour lutter contre différentes maladies animales et humaines.
Agée de 57 ans, Emmanuelle Charpentier est actuellement directrice de l’Institut Max-Planck d’infectiologie, à Berlin en Allemagne. Jennifer Doudna, 52 ans, est professeur de chimie et de biologie moléculaire à l’Université de Californie, à Berkeley, aux Etats-Unis. Feng Zhang, 34 ans, est quant à lui professeur associé aux départements de sciences cognitives et d’ingénierie biologique de l’Institut de technologies du Massachusetts, aux Etats-Unis.
Les lauréats se partageront un prix de 40 millions de dollars taiwanais et une bourse de recherche de 10 millions de dollars à utiliser au cours des cinq prochaines années. Ils se verront également remettre une médaille et un certificat le 25 septembre prochain lors d’une cérémonie au Mémorial Sun Yat-sen, à Taipei.
Les prix Tang sont des récompenses créées par l’entrepreneur taiwanais Samuel Yin [尹衍樑] et qui ont été attribuées pour la première fois en 2014. Ils encouragent des recherches d’importance dans quatre domaines : le développement durable, la biopharmacie, la sinologie et l’état de droit.

Source :
La Française Emmanuelle Charpentier parmi les trois lauréats du Prix Tang de biopharmacie 2016, 20 juin 2016, Taiwan Info, http://taiwaninfo.nat.gov.tw/ct.asp?xItem=245651&ctNode=2314&mp=4

Rédacteurs : Joanne Antonetti & Emmanuelle Platzgummer (Bureau Français de Taipei)

PLAN DU SITE