Facebook a ouvert une cellule de crise en amont des élections taïwanaises

Taïwan

Actualité
Taïwan | Sciences Humaines et sociales
15 janvier 2020

Le réseau social Facebook a ouvert une cellule de crise (« war room ») dans ses locaux à Taipei peu après le 1er janvier 2020 et avant la tenue des élections présidentielles et législatives du 11 janvier afin d’afficher les efforts déployés par ce géant dans la lutte contre la désinformation

Une source proche du groupe a indiqué à CNA Monday que cette cellule de crise regroupait les représentants politiques, juridiques, de sécurité et les modérateurs de contenu de Facebook durant cette phase finale des élections. Elle permettait aux différents membres de discuter face à face les problèmes rencontrés, accélérer la prise de décision contre les faux comptes et de lutter contre la propagation de fausses nouvelles (« fake news ») sur ses plateformes.

Le centre était aussi en contact avec la commission centrale des élections taïwanaises, les autorités et les sièges de campagne des trois équipes des candidats à la présidence et à la vice-présidence, a ajouté la source. Une cellule de crise similaire sera bientôt ouverte à Singapour dans les locaux de Facebook Asie-Pacifique. Les locaux de Facebook en Irlande et en Californie ont apporté leur aide aux opérations du centre de crise taïwanais pour assurer une surveillance 24h/24h et 7j/7j.

C’est la première fois que le groupe ouvrait une cellule de crise à Taïwan en amont d’élections. Auparavant, Facebook avait établi une cellule de crise avant les élections de mi-mandat aux Etats-Unis en 2018 pour ne pas revivre les élections de 2016 où la désinformation s’était propagée sur le réseau social.

Selon la source, Facebook n’avait pas établi de cellule de crise pendant les présidentielles de 2016, ni pendant le référendum de novembre 2018 puisque la désinformation sur la plateforme n’étaient aussi répandue. George Chen (陳澍), responsable de Facebook HongKong, Taiwan et Mongolia était aussi présent à Taipei pour surveiller la situation au sein de la cellule de crise. Après les élections, cette cellule s’est maintenue quelques jours pour parer d’éventuelles circonstances imprévues.

Source :
Focus Taiwan - 30/12/2019
https://focustaiwan.tw/sci-tech/201912300015

Contact :
Jonathan Drubay,
jonathan.drubay[at]diplomatie.gouv.fr
https://www.france-taipei.org/