Suède

Partager

Veille scientifique et technologique de la Suède.

Le département scientifique et universitaire de l’Institut français de Suède soutient et développe la coopération franco-suédoise dans les domaines de la recherche et de l’enseignement supérieur. Sa principale mission est de promouvoir les échanges entre les deux pays dans ces domaines. Grâce à son espace Campus France, il informe également les jeunes Suédois désireux d’aller étudier en France.
  • Retrouvez la veille scientifique et technologique de Suède sur Twitter @ScienceFR_SE

Dernières actualités

Médecine individualisée

Les conférences franco-nordiques 2017

Suède | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Big Data | Horizon 2020 : innovations et progrès techniques | Médecine individualisée
Actualité
21 juillet 2017

Dans le cadre de ses activités, le service scientifique de l’Institut français de Suède organise au mois de septembre 2017 deux conférences, en partenariat avec les Instituts français du Danemark, de Finlande et de Norvège :

  • "Médecine personnalisée et biomarqueurs" le 11 septembre
  • "Big data et santé" le 25 septembre

Un nouveau test pour mieux dépister le cancer de la prostate

Suède | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Médecine individualisée
Brève
18 novembre 2015

Des chercheurs de l’Institut Karolinska à Stockholm ont mis au point une méthode plus efficace pour le dépistage du cancer de la prostate. Les résultats de l’essai clinique mené sur près de 60 000 hommes montrent que les cancers agressifs sont découverts plus tôt et que le nombre de faux positifs et de biopsies inutiles est réduit.

PhenoMeNal : Une passerelle vers la médecine personnalisée

Suède | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Horizon 2020 : innovations et progrès techniques | Médecine individualisée
Actualité
5 octobre 2015

Le 1er septembre marque le lancement du projet PhenoMeNal, financé par l’UE, qui vise à créer une infrastructure électronique sécurisée pour analyser les données métabolomiques issues des études cliniques et épidémiologiques. Une partie du projet est menée par l’Université d’Uppsala et SciLifeLab qui ont en charge la création du « cloud » qui servira de base à l’e-infrastructure.