L’Université technique de Slovaquie (STU) mobilisée contre le coronavirus

Partager
Slovaquie

Actualité
Slovaquie | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil
1er juin 2020

Pour répondre à la crise sanitaire du coronavirus, plusieurs équipes de l’Université technique de Slovaquie (STU) se sont mobilisées : l’une en coopération avec l’entreprise Matador a pris l’initiative de produire des respirateurs tandis que l’autre parvenait à imprimer en 3D des filtres plus performants.

Illust: Source : Zive, 33.6 ko, 810x456
Source : Zive

Dans le contexte actuel de crise sanitaire, les respirateurs font défaut dans de nombreux pays, à tel point que certains ont cessé d’en exporter. Pour répondre à ce besoin, l’Université technique de Slovaquie (STU) et l’entreprise Matador en Slovaquie ont coopéré sur un projet de recherche international. Au sein de STU, la faculté de génie électrique et d’informatique et la faculté de génie mécanique de STU se sont impliquées respectivement sous les directions du professeur M. František Duchoň et du professeur associé M. Ján Vachálek.

Les chercheurs de STU et l’entreprise Matador se sont appuyés sur le développement d’un prototype de respirateur issu d’une étude scientifique américaine datant de 2010 par des chercheurs du Massachussetts Institute of Technology (MIT) de Boston qu’ils pensaient pouvoir améliorer. L’objectif de cette recherche était de produire un appareil fiable mais utilisable uniquement si les respirateurs approuvés par les autorités sanitaires pour usage clinique n’étaient plus disponibles sur le marché.

En même temps, une autre équipe de la Faculté de génie mécanique dirigée par M. Juraj Beniak est parvenue à réaliser une impression en 3D de filtres pour respirateurs grâce à un nano composite. Ce nano composite a deux avantages. D’une part, il a la propriété d’éliminer 99.9 % des champignons, bactéries, microorganismes et virus existants. D’autre part, il est plus efficace que le filtre d’un respirateur classique : en effet dans les respirateurs classiques, l’air inhalé est filtré mais pas toujours l’air exhalé. Autrement dit, si l’on est infecté, le virus peut tout de même se répandre dans notre environnement. Grâce au filtre imprimé par STU, il est possible de filtrer à la fois l’air inhalé et l’air exhalé.

Sources :

Rédactrice : Marine Gobet, Chargée de mission pour la Coopération Scientifique et Universitaire, Ambassade de France en Slovaquie, http://sk.ambafrance.org

Contact : marine.gobet[a]diplomatie.gouv.fr