Les candidats à l’enseignement supérieur public augmentent de 3,4% par rapport à 2018

Portugal

Actualité
Portugal | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
30 août 2019

Dans une déclaration à l’agence de presse Lusa, le ministre de la Science, de la Technologie et de l’Enseignement supérieur Manuel Heitor, a déclaré que 51291 étudiants se sont inscrits à la première phase de l’accès à l’enseignement supérieur, soit une augmentation de 1666 candidats (3,4%) par rapport à 2018.

"C’est un signe très positif, cela montre que les Portugais veulent étudier davantage", a déclaré le ministre, ajoutant qu’environ 46% des jeunes de 20 ans suivent actuellement une formation dans l’enseignement supérieur, un chiffre "beaucoup plus élevé" qu’en 2015 (40%) ou 2005 (30%).

Pour Manuel Heitor, ces résultats représentent une étape importante dans ce qui est l’objectif du gouvernement : atteindre à la fin de la prochaine décennie le chiffre de 60% des jeunes de 20 ans inscrits dans l’enseignement supérieur.

En ce qui concerne les étudiants étrangers au Portugal, le ministre a indiqué qu’ils ont augmenté de manière significative, c’est-à-dire de "plus de 50% au cours des trois dernières années". Cette année seulement, il y a eu une augmentation d’environ 40 %, dont la plupart provenaient de pays lusophones, en particulier le Brésil (un tiers), l’Angola, le Cap-Vert, la Guinée-Bissau et São Tomé e Príncipe.

Manuel Heitor a déclaré que cette augmentation du nombre d’étudiants étrangers est "un signe de la qualité et de la confiance dans l’enseignement supérieur au Portugal et, par conséquent, ce sont des aspects positifs qui doivent continuer à évoluer dans les années à venir, afin d’atteindre les objectifs que nous visons".

Le ministre a également souligné le "nombre croissant" d’étudiants européens en doctorat et en troisième cycle au Portugal ces dernières années, venant d’Italie, d’Espagne et de France, mais aussi de toute l’Europe, notamment dans le cadre du programme Erasmus.

"Cette année, nous avons plus de 16 000 étudiants au Portugal, dont certains en mobilité. En l’an 2000, il y en avait à peine plus de 2000", a-t-il dit.

Manuel Heitor a déclaré que cette augmentation est liée "à l’attractivité du pays, mais aussi, clairement, à la confiance et à la qualité de l’enseignement supérieur au Portugal, qui est aujourd’hui pleinement intégré aux réseaux européens".

Source : « Candidatos ao ensino superior público aumentam 3,4% face a 2018 », Republica Portuguesa [en ligne], 7 août 2019.

https://www.portugal.gov.pt/pt/gc21/comunicacao/noticia?i=candidatos-ao-ensino-superior-publico-aumentam-34-face-a-2018

Rédacteur : Etienne RAISON, Chargé de Coopération Scientifique et Universitaire à l’Institut Français du Portugal
etienne.raison[at]ifp-lisboa.com

PLAN DU SITE