Nuit des idées 2022 « (Re)construire ensemble »

Partager
Pologne

Actualité
Pologne | Sciences Humaines et sociales
7 janvier 2022

La 7e Nuit des idées en 2022 se déroule le 27 janvier 2022 sur le thème « (Re)construire ensemble ». Le thème invite à explorer la résilience et la reconstruction des sociétés confrontées à des défis singuliers, les solidarités et les coopérations entre les individus, les groupes et les États, ainsi que la mobilisation des sociétés civiles.

Manifestation globale, la Nuit des idées 2022, s’inscrit cette année dans le contexte de la présidence française du Conseil de l’Union européenne. À cette occasion, un peu partout au sein de l’Union, des débats réuniront des personnalités intellectuelles de premier plan, venues du monde des arts, des lettres, des sciences, du journalisme et de l’engagement. Ces personnalités évoqueront leurs perspectives sur l’Europe, ses cultures, ses défis et ses possibilités.

L’Institut français de Pologne vous invite à assister à deux événements en ligne.

PNG - 54.7 ko
En partenariat avec l’Institut français de Bulgarie
Le Grand débat européen de la Nuit des idées
En direct sur Zoom, le 27 janvier à 17h30

Adam Michnik, historien, journaliste, rédacteur en chef de Gazeta Wyborcza, Tony Nikolov, philosophe et journaliste, et Ivan Krastev, politologue. La discussion aura pour fil conducteur le thème « (Re)construire ensemble l’Europe » et sera modérée par Irina Nédéva, journaliste, présidente de l’Association des journalistes européens – Bulgarie.

Une traduction simultanée des débats sera assurée en polonais et en français (disponible uniquement via l’application Zoom).

Pour rejoindre la conférence
Sur Zoom (avec traduction) : https://us06web.zoom.us/webinar/register/WN_9QZOcjHeSPCYPFKY0qCDjg
Rejoignez l’événement sur Facebook : https://fb.me/e/1soYY9gfB

Entretien avec Andrzej Seweryn
Sur Facebook et YouTube
Le 3 février à 19h00

Le 3 février à 19 heures, retrouvez notre invité, Andrzej Seweryn : acteur, metteur en scène, pédagogue, sociétaire honoraire de la Comédie-Française, mené par Michel Viatteau, journaliste de l’AFP

Au cours de cet entretien, Andrzej Seweryn évoquera son cheminement d’artiste qui s’est accompli entre la France et la Pologne, il fera part de sa vision sur la construction de l’Europe, ainsi que sur le rôle de l’artiste dans ce processus complexe face aux défis qui se posent à l’Europe aujourd’hui.

Diffusion le 3 février à 19h sur la page Facebook de l’Institut français de Pologne puis sur notre sur notre chaîne YouTube. L’entretien sera disponible en polonais, sous-titré en français. Rejoignez l’événement sur Facebook : https://fb.me/e/1vud9vNaW

Nos invités :

Né en 1946, M. Adam Michnik, historien, essayiste, journaliste politique, est rédacteur en chef du journal polonais Gazeta Wyborcza. Entre 1968 et 1989, il est l’un des principaux militants de l’opposition démocratique considérée comme illégale par la République populaire de Pologne. En 1964, il commence des études d’histoire à l’Université de Varsovie. Suspendu de l’Université à deux reprises pour des raisons politiques, il en est exclu après les manifestations de mars 1968. Il est condamné à trois ans de prison. Il achève ses études à la Faculté d’histoire de l’Université Adam-Mickiewicz de Poznań. Dans les années 70, il milite activement dans de nombreuses organisations d’opposition et participe aux activités de la presse clandestine. Il est détenu à deux reprises dans les années 80, pour son engagement militant contre le régime du Parti ouvrier unifié polonais (PZPR). Il est libéré à la faveur d’une amnistie. En 1989, il prend part aux pourparlers dits de la table ronde, entre le pouvoir et l’opposition. Adam Michnik est membre de l’Association des écrivains polonais. Il a reçu de nombreuses distinctions parmi lesquelles le titre de docteur honoris causa de plusieurs universités.

Il est l’auteur de nombreuses publications remarquées et d’articles publiés dans la presse du monde entier.

M. Tony Nikolov est un philosophe et journaliste bulgare. Il est le rédacteur en chef du portail Culture et de la revue Culture. Il a suivi une spécialisation dans l’Institut Pontifical Oriental de Rome et dans l’Ecole des sciences humaines et sociales (Paris), dans le groupe du professeur Jacques le Goff. Il est membre de la Société internationale pour l’étude de la philosophie médiévale (S.I.E.P.M.) à Leuven. De 2005 à 2009, il est le rédacteur en chef de la Radio France Internationale, Bulgarie.

Auteur de nombreux articles dans le domaine de la philosophie médiévale et moderne, il a traduit des ouvrages de philosophes de référence, tels Jean-Paul Sartre, Jean-François Lyotard, Alain Bezanson, Georges Bernanos, René Girard, Julien Green, Vladimir Ghika, Constantin Virgil Gheorghiu, ainsi que l’encyclique « La splendeur de la vérité » et l’ouvrage de Benoît XVI « Lumière du monde ». Il est le rédacteur de trois volumes d’essais de Gueorgui Markov. Il est professeur habilité de l’Université de Sofia « Saint-Clément d’Ohrid ». C’est l’auteur des ouvrages « La Bulgarie fissurée » (éd. Hermès, 2015), « Le dilemme bulgare » (éd. Hermès, 2017), et « Souvenirs de Sofia » (éd. Riva, 2021).

M. Ivan Krastev est un politologue, chercheur et auteur bulgare. Il est le président du think-thank Center for Liberal Strategies de Sofia. Après ses études de philosophie à l’Université de Sofia Saint-Clément d’Ohrid, Ivan Krastev a suivi une spécialisation d’un an au Collège Saint Antony de l’Université d’Oxford, grâce à une bourse de la Open Society. Il est chercheur au sein de l’Institut pour les sciences humaines de Vienne (IWM Vienna), membre fondateur du Conseil européen pour les relations internationales (ECFR) (2007), membre du CA de la fondation Erste.

Ivan Krastev est membre de la rédaction internationale des revues „Europe’s World“, „Journal of Democracy“ и „Transit – Europäische Revue“. Il a été directeur exécutif de la Commission internationale pour les Balkans présidée par Giuliano Amato (2004-2006), et directeur en chef de l’édition bulgare du magazine Politique étrangère („Foreign Policy“ (2005 – 2011). Il écrit régulièrement des chroniques dans le New York Times et a publié plusieurs essais sur l’Europe et la démocratie.

Nombreux de ses ouvrages et articles sont traduits et publiés en France et dans le monde entier (Est-ce déjà demain, Le monde paradoxal de l’après COVID, 2020, Le Moment Illibéral, Fayard, 2019). Ivan Krastev occupe la 85e place du classement de Foreign Policy des 100 intellectuels les plus importants dans le monde en 2008. Ivan Krastev est lauréat du prix Jean Améry (2020) pour ses essais sur l’Europe.

Mme Irina Nédéva est présidente de l’Association des journalistes européens (AJE) – Bulgarie et représentante spéciale de l’AJE internationale sur les questions de la désinformation, journaliste radio et auteure de films documentaires, avec une expérience de longue date dans les médias électroniques. Elle est rédactrice en chef au programme « Horizon » de la Radio nationale bulgare. Elle est engagée dans les débats publics du premier centre indépendant de culture et de débats « La Maison rouge » dès sa création en 2000 en Bulgarie, sur les thèmes des mouvements sociaux et politiques, le développement post-communiste, l’art et l’activisme, les droits de l’Homme, la liberté des médias, les droits, politique et histoire de religions et des minorités, la guerre froide et la migration. En 2011-2012, elle est boursière du programme d’échange éducatif intergouvernemental Fulbright, et spécialise emportant le Prix de Hubert Humphrey, ancien vice-président des Etats-Unis, à Philip Merill College of Journalism, University of Mérilend, College Park.

M. Andrzej Seweryn - Acteur de théâtre et de cinéma polonais, metteur-en-scène. Directeur du Teatr Polski Arnold Szyfman à Varsovie. Diplômé de l’École supérieure de théâtre de Varsovie (1968), il est l’un des acteurs dramatiques polonais les plus remarquables depuis 1960. Originaire de Pologne, Andrzej Seweryn est engagé comme pensionnaire à la Comédie-Française le 15 février 1993. Il est nommé 493e sociétaire le 1er janvier 1995.

Il effectue sa formation de comédien à l’École supérieure théâtrale de Varsovie. Pédagogue, professeur, il a enseigné à l’École du Théâtre national de Chaillot puis à l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre à Lyon. Enfin, il devient professeur au Conservatoire national supérieur d’art dramatique à Paris.

Il a joué dans la version des Précieuses ridicules de Molière proposée par le metteur en scène britannique Dan Jemmett au Théâtre du Vieux-Colombier, en 2007, reprise en 2008. On l’a vu également dans le rôle de Panisse dans Fanny de Marcel Pagnol, dans la mise en scène d’Irène Bonnaud. La même saison, 2007/2008, Andrzej Seweryn jouait en alternance sur le plateau de la Salle Richelieu le rôle de de Guiche dans Cyrano de Bergerac de Rostand et celui d’Ulysse dans Penthésilée de Heinrich von Kleist. Il interprétait le rôle de H1 dans Pour un oui ou pour un non de Nathalie Sarraute, dirigé par Léonie Simaga, au Studio-Théâtre.

Au Théâtre-Français, il a interprété des rôles tels que Don Juan dans Dom Juan de Molière, mise en scène de Jacques Lassalle, Shylock dans Le Marchand de Venise de Shakespeare, mise en scène Andrei Serban, Gaev dans La Cerisaie d’Anton Tchekhov, mise en scène Alain Françon, Henri dans Le Mariage de Witold Gombrowicz.

À la Comédie-Française, il a mis en scène Le Mariage forcé de Molière, La Nuit des rois de Shakespeare, Le mal court d’Audiberti. Hors de la maison de Molière, il a également mis en scène Peines d’amour perdues de Shakespeare, Les Trois Sœurs d’Anton Tchekhov, Richard II de Shakespeare. Il a joué dans les versions française et anglaise du Mahabharata, dans la mise en scène de Peter Brook, dans La Mouette d’Anton Tchekhov, L’Échange de Paul Claudel, mise en scène d’Antoine Vitez, les rôles titres dans Don Carlos de Friedrich Von Schiller et Ruy Blas de Victor Hugo. Enfin, il a obtenu le prix du Syndicat de la critique pour le rôle-titre dans L’Homme difficile de Hugo von Hoffmannsthal.

C’est le cinéma qui le fait connaître du grand public et principalement à travers les films d’Andrzej Wajda, dont il est l’un des acteurs fidèles : La Terre de la grande promesse, Sans anesthésie, Le Chef d’orchestre (prix d’interprétation du festival de Berlin en 1987), Danton, L’Homme de fer, La Vengeance, Pan Tadeusz.

Andrzej Seweryn est chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur, chevalier dans l’Ordre national du Mérite et chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres. Les autorités polonaises l’ont récompensé de Krzyz Oficerski Orderu Odrodzenia Polski – Polonia Restitua.

Andrzej Seweryn est devenu sociétaire honoraire de la Comédie-Française le 14 février 2013.

Source : Institut Français Pologne