Des scientifiques de l’Université de Łódź brevettent une méthode innovante pour recycler des matériaux d’emballage en produisant 0 déchet

Pologne

Actualité
Pologne | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement | Science de la matière : matériaux, physique, chimie, optique
18 janvier 2019

Comment récupérer efficacement l’aluminium et les plastiques des emballages pharmaceutiques dits « blisters » ? Des scientifiques de l’Université de Łódź ont breveté une méthode innovante pour recycler ces matériaux d’emballage en produisant 0 déchet.

Jusqu’à présent les déchets provenant d’emballages pharmaceutiques, majoritairement utilisés pour les comprimés, étaient très peu recyclés. La raison principale étant la difficulté de séparer les substances à partir desquelles ils sont fabriqués.

L’équipe scientifique dirigée par le professeur Marek Zieliński de la faculté de chimie de l’Université de Łódź a mise au point une méthode permettant l’extraction de deux principaux produits de ces emballages : le polychlorure de vinyle (PVC) et l’aluminium, qui peuvent être tous deux réutilisés. Cette méthode produit 0 déchet et a également l’avantage de pouvoir recycler les déchets d’emballages usés ainsi que les tablettes retirées de la vente pour des raisons de contamination bactériologique.

Processus de séparation par conteneur mélangeur

Les tablettes sont triées par couleur de PVC, puis réduites en granulées. Le granulat résultant est placé dans un conteneur scellé hermétiquement conçu par l’équipe de chercheurs de Łódź. Une substance liquide est alors ajoutée dans ce conteneur et permet de séparer les composants contenus dans le granulat par différence de densité : le PVC constituant la couche supérieure et l’aluminium la couche inférieure. Après séparation les deux composants sont séchés à l’air libre.

Dans le conteneur de séparation, un mélangeur en forme de disque (celui-ci n’a pas d’incidence sur la séparation des couches) a également été installé afin d’accélérer la sédimentation (dépôt d’aluminium).

Brevet pour une prochaine commercialisation

Le projet a été initié suite à une demande de l’entreprise GEBAKO au Centre de transfert de technologie de l’Université de Łódź et financé par le projet " Inkubator Innowacyjności + ". L’entreprise a ainsi fourni tout au long des tests des déchets pharmaceutiques. Deux demandes de brevets ont alors été adressées auprès de l’office des brevets de la République de Pologne suite aux expérimentations menées au sein de l’université : "Méthode de séparation des composants des déchets pharmaceutiques dits « blisters » " et "Réservoir de séparation des composants des déchets pharmaceutiques dits « blisters »"

L’invention a acquis une reconnaissance à l’étranger en remportant notamment la médaille d’or à la 5e édition de l’International Invention and Design EXPO (KIDE) 2018 à Kaohsiung à Taiwan. Elle a également reçu cette même année un prix spécial au Toronto International Society of Innovation & Advanced Skills.

Rédacteur :
Thibaud DUBRULE, Chargé de Mission Scientifique à l’Ambassade de France en Pologne, thibaud.dubrule[at]diplomatie.gouv.fr