Les micro-ondes pourraient remplacer les rayons-X pour les mammographies.

Japon

Japon | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
19 avril 2019

Une nouvelle technique de dépistage du cancer du sein reposant sur les micro-ondes a été mise au point par une équipe de chercheurs dirigée par le Professeur Kenjiro Kimura à l’Université de Kobe.

Cette nouvelle méthode est à la fois plus précise, moins douloureuse pour les patientes et plus sensible que la technique conventionnelle de mammographie aux rayons X.

Crédits : The Asahi Shimbun

Pour réaliser cette mammographie, un appareil émettant des micro-ondes est passé sur le sein et fournit en temps réel une image 3D de tumeurs jusqu’à 0,5mm.
Les micro-ondes émises d’une puissance 1000 inférieure à celles qu’émettent un téléphone portable traversent la graisse et les glandes mammaires mais sont réfléchies par les tumeurs . Si cette propriété des micro-ondes est connue depuis longtemps, les applications concrètes en découlant n’ont été possibles qu’à partir de 2012, lorsque le Pr. Kimura a trouvé la première formule mathématique permettant la reconstruction d’une forme à partir des ondes réfléchies. En effet, lorsqu’elles rencontrent un obstacle, les ondes sont diffusées dans toutes les directions, il est alors difficile de retrouver la forme de l’obstacle. A l’origine, le Pr. Kimura a mis au point cette technique pour détecter d’éventuelles fissures dans les tunnels, et elle est aujourd’hui applicable à l’imagerie médicale.

Des essais cliniques sont actuellement en cours dans 4 centres médicaux de la préfecture de Hyogo. Au Japon, le cancer du sein est le cancer féminin le plus fréquent et cause 14 000 décès par an.

Source  : The Asahi Shimbun, 17 avril 2019

Rédacteur : Daphné Lecellier, Chargée de mission scientifique "Santé, Vie, Environnement", Ambassade de France au Japon