Honda va commercialiser une batterie rechargeable au magnésium

Partager
Japon

Actualité
Japon | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil | Stockage de l’énergie
4 novembre 2016

Des chercheurs du Saitama Industrial Technology Center ont développé en collaboration avec Honda Motor la première batterie rechargeable au magnésium, un métal 25 fois moins coûteux que le lithium, capable de fonctionner à température ambiante.

Le Saitama Industrial Technology Center (SAITEC), basé à Kawaguchi dans la préfecture de Saitama, a annoncé en janvier 2016 avoir développé un prototype de batterie rechargeable employant du magnésium à la place du lithium, dont le coût est 25 fois plus élevé, et fonctionnant à température ambiante. Jusqu’ici, les tentatives de batteries à magnésium ne fonctionnaient qu’à haute température, il s’agit donc du premier modèle commercialisable.

Ce projet de recherche a été financé à hauteur de 42 millions de yens (environ 370 000 euros*) par la New Energy and Industrial Technology Development Organization (NEDO), principale agence de financement du Ministère japonais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie, et à hauteur de 42 millions de yens également par un consortium de fournisseurs de pièces automobiles de la préfecture de Saitama.

A la suite de cette avancée technologique, le Honda Technology Center basé à Wako, également dans la préfecture de Saitama, a évalué les performances de la batterie, qui présente une meilleure capacité énergétique que les modèles lithium-ion classiques pour une durée de vie et une sûreté équivalentes. Honda Motor et SAITEC ont donc annoncé en octobre un plan conjoint de marketing pour intégrer la batterie au magnésium à l’électronique grand public puis à l’automobile dès 2018.

*1 euro = 114 yens

Source :
Impact Japan et Asia Nikkei

Rédacteur :
Pierre FEUARDANT - ch.mission.ing[at]ambafrance-jp.org