Un nouveau satellite israélien

Israël

Actualité
Israël | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil
20 décembre 2019

L’Institut Weizmann et l’Agence Spatiale Israélienne débutent un projet commun, celui de la mise en orbite d’un télescope spatial de pointe d’ici à 2023. Ce projet baptisé Ultrasat permettra d’observer l’univers dans l’ultraviolet comme jamais auparavant et permettra la détection et la compréhension des évènements les plus violents de l’univers.

Illust: Illustration représe, 101.7 ko, 687x400
Illustration représentant le satellite devant une nébuleuse. Crédits : Institut Weizmann des Sciences.

L’Institut Weizmann (WIS) et l’Agence Spatiale Israélienne (ISA) débutent une collaboration audacieuse visant à construire et à mettre en orbite un télescope spatial d’ici à 2023. Il s’avère que la plupart des évènements les plus violents dans notre univers tels que l’explosion d’une étoile ou bien le choc entre deux trous noirs émettent de la lumière ultra-violette. C’est précisément cette lumière que le satellite Ultrasat observera.

Si des télescopes spatiaux ultra-violets existent déjà, la spécificité d’Ultrasat tient dans le fait qu’il sera capable d’observer l’intégralité du ciel plusieurs fois par jour. Ainsi, en comparant les images d’une même portion du ciel prisent à différents instants, il sera facile de détecter tout changement dans la configuration des étoiles et des galaxies. Un tel changement indiquera alors aux scientifiques qu’un évènement violent vient de se produire et ils seront ainsi capable de l’observer en temps réel. Il sera en particulier possible d’observer l’explosion d’une étoile en direct, nous en apprenant entre autres sur la façon dont les atomes qui nous constituent sont créés et dispersés dans l’univers.

Le satellite sera construit par l’IAI (Israeli Aerospace Industry) et le télescope qu’il emportera sera conçu et assemblé par Elbit/Elop. Le projet sera dirigé par le WIS et sera financé par le WIS et l’ISA, avec un coût total estimé à 100 millions de dollars.

Sources :
https://www.weizmann.ac.il/ultrasat/
https://wis-wander.weizmann.ac.il/space-physics/next-gen-israeli-satellite-seek-out-cosmic-explosions-and-black-holes

Rédacteur : Arnaud Courvoisier, doctorant à l’Institut Weizmann.