Nouveaux financements de projets pour la recherche dans le domaine des sciences quantiques

Chine

Actualité
Chine | Politiques de recherche, technologiques et universitaires
5 août 2019

Ces dernières années les chercheurs chinois ont intensifié la recherche sur les technologies quantiques telles que l’informatique, la cryptographie et la communication quantique.

Le Ministère des Sciences et Technologies (MOST) a annoncé le 18 juin le lancement du programme national de R&D “Régulation quantique et communications quantiques” pour 2019 avec un budget de 100 millions de yuans attribués à 4 projets, portés par les universités de Pékin, de Shanghai Jiaotong, des Sciences et Technologies de Chine (USTC, à Hefei), ainsi que par le Laboratoire de Physique de la Chinese Academy of Science de Pékin. Cette annonce fait suite à de nombreuses politiques de recherche sur les sciences quantiques, la première mention de ce domaine ayant été réalisée en 1986 dans le plan « National High Technology Research and Development Plan/Program ».

Le programme chinois intitulé « National Medium and Long Term Science and Technology Development Plan Outline » (2006-2020) met l’accent sur les sciences quantiques et sur des problématiques telles que le développement des communications quantiques, et l’informatique quantique. Les sciences quantiques sont aussi incluses dans le 13ème plan quinquennal pour l’innovation scientifique et technologique du MOST (2016-2020). En 2016, 28 sous projets ont été lancés dans 15 directions de recherche.

Depuis 2015, l’informatique et la communication quantique forment l’un des Grands Projets Innovation 2030 de la Chine. Les grands projets 2030 ont pour objectif de développer l’industrie chinoise, en se fondant sur des percées technologiques et une innovation propre protégée par des droits de propriété intellectuelle chinois. Dans ce cadre, le grand projet « Ordinateur et communication quantique » vise à développer la communication dans la ville et entre les villes, et de réaliser un prototype d’ordinateur quantique.

Des exemples de travaux de recherche chinois portant sur les sciences quantiques sont repris dans les journaux chinois et internationaux :

  • Lancement du premier satellite quantique Micius (ou Mozi, 墨子) en août 2016 dont la réussite la plus médiatisée est la transmission d’un appel vidéo sécurisé par Micius entre Pékin et Vienne (septembre 2017), fruit d’une collaboration internationale avec Anton Zeilinger, membre de l’académie des sciences Autrichienne ;
  • Développement d’un réseau de communication quantique avec un premier tronçon de 2000 km entre Pékin et Shanghai comprenant 32 stations. Ces stations convertissent les clés quantiques en clés classiques avant de les convertir de nouveau en clés quantiques. Le réseau n’est donc pas à l’heure actuelle 100% quantique.

Pour plus d’informations :
Rapport « Quantum Hegemony ? China’s Ambitions and the Challenge to U.S Innovation Leadership » du “Center for a New American Security”
4个国家量子调控与量子信息定向项目出炉,分别由谁牵头?, The paper
量子调控与量子信息重点专项立项和经费拨付工作按期完成, MOST
Entretien, « L’Internet quantique chinois combinera fibre optique et satellites », La Recherche
Is China the Leader in Quantum Communications ?, Inside Science superpower
The man turning China into a quantum superpower, MIT Technology Review

Rédaction :
Marie-Laure Tarot, chargée de mission au service pour la science et la technologie de l’ambassade de France à Pékin, marie-laure.tarot[at]diplomatie.gouv.fr