Le Big Data pourrait aider les constructeurs à rendre leurs avions plus sûrs

Partager
Chine

Actualité
Chine | Sciences de l’ingénieur : aéronautique, mécanique, électronique, génie civil | Big Data
13 avril 2016

A l’heure où le secteur aéronautique mondial cherche à réduire les risques en matière de sécurité aéronautique, le fabricant d’avions chinois COMAC (Commercial Aircraft Corporation of China) se lance dans le développement d’un système de pilotage automatique utilisant les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Wei YE, directeur exécutif et président de la COMAC (entreprise publique chinoise œuvrant dans le secteur aéronautique), a déclaré fin mars 2016 dans un communiqué de presse que l’entreprise souhaite amorcer une révolution technologique en construisant des avions plus sûrs. Il affirme que sans l’influence du facteur émotionnel des pilotes ou les erreurs de manipulations, un avion piloté par ordinateur peut devenir plus fiable qu’un appareil dirigé par l’homme. Pour minimiser les risques liés aux facteurs humains, l’entreprise étudie donc le concept de « vol sans pilote, avec supervision humaine ». Le pilotage serait alors géré par un automate et s’effectuerait dans un environnement clôt, sans influence de l’extérieur.

Dans cet avion piloté par ordinateur, un disque dur recensant l’itinéraire de vol, les informations météorologiques, des programmes de traitement de situations d’urgence et les données de vol de près de 200 pilotes accumulées sur 20 ans, deviendrait l’aviateur du futur. Les pilotes humains auraient uniquement besoin d’insérer ce disque dur dans le poste de pilotage et de surveiller le vol depuis un compartiment séparé. Ce concept pourrait devenir une tendance forte de l’aviation civile dans les prochaines années, et selon l’entreprise, les premiers tests pourraient être effectués dans moins de 2 ans sur des vols cargo.

Sources

http://www.globaltimes.cn/content/976166.shtml
http://www.ecns.cn/2016/03-27/204416.shtml

Rédacteur

Florent ANON  : florent.anon[a]diplomatie.gouv.fr