La supergrappe Canada’s Ocean Supercluster (COS) s’associe aux leaders européens du développement de l’énergie marine

Partager
Canada

Brève
Canada | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
11 juillet 2022

Alors que la conférence de l’ONU sur l’océan se tenait à Lisbonne du 27 Juin au 1er Juillet 2022, un nouvel accord entre la supergrappe Canada’s Ocean Supercluster (COS) et l’ELBE (leaders européens de l’énergie bleue) a pour objectif de soutenir l’innovation dans le secteur de l’énergie marine, un des enjeux clés de la décennie des Nations Unies pour l’océanographie au service du développement durable 2021 – 2030.

Le point 14 des seize objectifs du développement durable fixés par les Nations Unies, « Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable », souligne la nécessité, dans une démarche de transition énergétique, de développer les énergies dites bleues. Ces dernières englobent toutes les énergies marines renouvelables, de l’énergie marémotrice et houlomotrice, à l’énergie hydrolienne, en passant par l’énergie osmotique, générée par la différence de salinité entre les eaux douces et les eaux salées.

Canada’s Ocean Supercluster (COS), créée en 2018 et basée au Canada Atlantique, est une des 5 supergrappes canadiennes focalisées sur les secteurs en plein développement : à l’initiative de plus de 70 projets liés à l’économie bleue2 et pour un investissement de 360 millions de dollars, elle a pour objectif de renforcer l’innovation technologique et la compétitivité des industries canadiennes du secteur maritime, telles que la pêche, la recherche et la préservation des océans, et bien sûr l’énergie. Classée 10ème dans le classement de l’innovation maritime en 2022 par le MIT (1), cette supergrappe est un pilier de la politique canadienne en matière d’énergie propre et de politique océanique.

Ainsi, en Juin 2022, Canada’s Ocean Supercluster, s’est alliée à l’ELBE-European Leaders of Blue Energy. L’ELBE regroupe 5 acteurs majeurs européens de la recherche et de l’innovation des énergies marines : le Royaume-Uni, la France, l’Espagne, la Suède, la Belgique et l’Espagne (respectivement classés 1er, 7ème, 8ème, 12ème et 14ème du classement de l’innovation maritime 2022 du MIT).

Ce partenariat permettra la collaboration pour la recherche et l’implantation des énergies éolienne, houlomotrice et notamment marémotrice, et soutiendra les PME et leur développement sur le marché des énergies. Avec le littoral le plus long au monde, et les marées les plus hautes ayant lieu en Atlantique, l’énergie marémotrice est en effet un réel enjeu stratégique au Canada.

Véritable moteur de l’économie canadienne et mondiale, et enjeu majeur de la transition énergétique, l’énergie bleue vise également la préservation des espaces maritimes, qui sera abordée lors du 5ème Congrès international des aires marines protégées (IMPAC5), qui se tiendra en Février 2023 à Vancouver.

1 : COS classé 10ème dans classement de l’innovation maritime 2022 produit par le MIT : https://oceansupercluster.ca/fr/blue-tech-barometer/

Lien de l’article : https://oceansupercluster.ca/fr/collaboration-avec-les-leaders-europeens-de-lenergie-bleue/

Exemple de projet soutenu par COS : Solution d’inspection sous-marine embarquée sur des navires de surface sans équipage (USV) pour les parcs éoliens en mer : https://oceansupercluster.ca/fr/le-projet-arowind/: