INTERNATIONAL HEALTHCARE SUMMIT 2019 : PLACE ET APPORTS DU NUMERIQUE DANS LE SYSTEME DE SANTE

Canada

Brève
Canada
20 septembre 2019

Le "19th Annual International Healthcare Summit" s’est tenu les 24 et 25 juin 2019 à Kelowna BC ; le focus était cette année “The Future of Personalized Medicine, Genomics and Innovation” (l’Avenir dans les domaines de la Médecine Individualisée, de la Génomique et de l’Innovation). Les objectifs principaux de cette conférence sont de coordonner les initiatives numériques en Santé et de favoriser les synergies entre toutes les parties prenantes dans la province : représentants des gouvernements fédéral et provincial, professionnels de santé, chercheurs académiques, entrepreneurs etc. Des représentants des associations de patients étaient également présents.

Le “Annual International Healthcare Summit” est organisé chaque année à Kelowna dans la région de l’Okanagan, à l’Est de la Colombie Britannique. La majorité des intervenants et des participants est basé dans l’Ouest Canadien. Aussi, la dimension "internationale" de la conférence est limitée à la présence de quelques speakers provenant des Etats-Unis. Cependant, traiter de l’apport du numérique dans le domaine de la Santé sous un angle régional n’est pas inintéressant, loin de là !
Kelowna est un lieu de villégiature très prisé en été et cela n’est sans doute pas étranger à son choix comme ville-hôte pour cette conférence. Cependant, cette ville et sa région connaissent actuellement de fortes croissances démographique et économique ; et University of British Columbia (UBC) y a etabli un campus secondaire en 2005. L’université UBC-Okanagan (UBC-O) compte aujourd’hui dix mille étudiants et il est en expansion constante. Le domaine de la santé fait partie de ces thématiques prioritaires (voir https://ok.ubc.ca/shaping-ubco-future et https://tinyurl.com/Okanagan-Opportunity-Research). UBC-O souhaite notamment renforcer son potentiel de recherche en télémédecine, santé en milieu difficile d’accès et vieillissement. L’utilisation des outils numériques est de plus en plus conséquente dans ces secteurs des Sciences de la Vie / Santé… et ce monde digital est justement celui qui était au centre des échanges à l’ “Annual International Healthcare Summit”.

Voici quelques initiatives présentées au cours de ce symposium :

> "Secure Health and Genomics Data Platform"

En Amérique du Nord, au Canada comme aux Etats-Unis, de nombreux organismes dans le domaine de la santé (Health Authorities) développent des bases de données et des outils d’analyse de façon indépendante. La gestion et l’analyse de ces données "PGHD" (Patient Generated Health Data), dont une portion croissante est générée par les patients eux-mêmes, sont en effet un enjeu colossal. Cependant, la fragmentation est un frein que le supercluster numérique de Colombie Britannique ("Canada’s Digital Technology Supercluster") entend bien lever : un projet est mis en place afin de créer une base de données unique au niveau provincial dans le domaine de la santé : "Secure Health and Genomics Data Platform" (https://www.digitalsupercluster.ca/first-projects-2/).

> "Access 2022"

Deux projets pilotés par "Canada Health Infoway" et financés par le gouvernement fédéral ont été présentés :

> BC Virtual Health strategy (Stratégie de la Colombie-Britannique en matière de Santé Virtuelle)

Compte tenu de la taille de la province (accès difficile aux soins pour certains habitants) et de l’engorgement de certains services, le gouvernement provincial souhaite mettre en place des outils numériques pour favoriser l’accès aux soins : meilleure gestion des agendas et des prises de rendez-vous, visites médicales virtuelles (consultations par vidéo), suivi à distance (monitoring), partage de données etc. Mais cela ne va pas sans poser certains problèmes : sécurité/confidentialité, détournement des médecins de proximité, augmentation de la "consommation médicale" en facilitant l’accès aux corps médical. Ces nouveaux outils ne sont également pas recommandés pour certaines pratiques médicales qui nécessitent une relation [professionnel de santé / patient] bien particulière (prescription d’opioïdes par exemple). Autant de questions éthiques, sociétales et économiques auxquelles il convient de répondre avant de déployer ces technologies.

Pieter CULLIS, professeur à UBC et "serial entrepreneur" (Microbiome Insight, Molecular You etc) a rappelé que 6 des 10 nanothérapies approuvées par la FDA provenaient de Colombie-Britannique. Cette dynamique se concrétise en 2019 par la création du "NanoMedicines Innovation Network” (NMIN), un centre d’excellence pan-canadien dont le siège se situe à UBC (www.nanomedicines.ca/). Des sessions sur l’Intelligence Artificielle et la technologie “Blockchain” appliquées à la médecine et la génomique ont également été programmées. Pour ces ateliers, comme pour la plupart des autres, les présentations des intervenants sont disponibles sur le site internet du congres : https://www.rebootcommunications.com/event/health2019/

Le prochain Healthcare Summit sera organisé en juin 2020 à Kelowna : une opportunité pour s’informer sur les initiatives récentes dans le domaine de l’eSanté dans l’Ouest Canadien et de nouer des partenariats avec les équipes de recherche basées dans les universités locales (UBC-O, University of Calgary, University of Alberta) ou les startups de la région !

Rédacteur :
Fabien AGENES – Attaché de Coopération Scientifique et Universitaire / Vancouver

PLAN DU SITE