Le XVIème congrès de l’ABRALIC a eu lieu à l’Université de Brasilia du 15 au 19 juillet 2019.

Brésil

Actualité
Brésil | Sciences Humaines et sociales
2 août 2019

Le XVIème Congrès international de l’Association brésilienne de littérature comparée (ABRALIC) « Circulação, Tramas e Sentidos na Literatura » s’est tenu à l’Université de Brasilia (UnB). Il a réuni plus de 60 invités nationaux et internationaux et environ 2 000 participants ont assisté à des conférences, des tables rondes et d’autres activités.

Les interventions les plus attendues étaient celles de David Palumbo-Liu, professeur à l’Université de Stanford aux États-Unis d’Amérique, de Rosamond King, écrivaine, enseignante, critique et interprète américaine, de Cynthia McLeod, célèbre romancière du Suriname et de la philosophe Seloua Luste Boulbina, professeure à l’Université Paris-Diderot et l’une des dix femmes à l’esprit africain, selon Le Monde. Des sujets d’actualité, tels que l’identité et la diversité sexuelle, la race, la pauvreté, les migrations, la géopolitique et la production littéraire par et pour les personnes âgées ont été abordés et démontrent le potentiel de la littérature comparée dans la problématisation du monde contemporain.

Rogério Lima, président de l’ABRALIC et professeur au Département de théorie et littérature littéraires (TEL) de l’Institut de lettres (IL) de l’UnB a déclaré que « les participants sont très satisfaits des activités proposées. Des participants sont venus de différents Etats du pays et les sessions sont toujours pleines ». Il a ajouté que « le discours littéraire permet de traiter un large éventail de thématiques. La littérature ouvre cet espace où l’imagination s’exprime librement et peut traiter des questions historiques et politiques du moment ».