Europatagung : l’Autriche tourne la page du ERA-Council et dresse un bilan de la recherche autrichienne

Autriche

Actualité
Autriche | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Horizon 2020 : innovations et progrès techniques
15 novembre 2019

Le 5 novembre 2019, a été organisé l’Europatagung, événement annuel rassemblant les acteurs de la recherche sous le slogan « Turning the page ». Cet événement est l’occasion de dresser le bilan des priorités de l’Autriche au niveau national et européen dans les domaines de la recherche et l’innovation.

La conférence annuelle Europatagung est coorganisée par le ministère de la formation, la science et la recherche et le ERA-Council Austria, un groupe d’experts d’obédience internationale chargé de conseiller le ministère autrichien de la recherche dans les domaines de la recherche et l’innovation. L’ERA Council Austria a été mandaté pour 6 ans, or ce mandat touche à sa fin en 2019. Ses membres ont remis en septembre 2019 leurs recommandations finales à la ministre Iris Rauskala. L’ERA Council Austria sera transformé selon la prochaine stratégie nationale de recherche.

La ministre Iris Rauskala s’est exprimée en ouverture de la journée

Après une introduction musicale de Nuno Maulide, chimiste organique, pianiste et lauréat du prix du scientifique de l’année 2018 en Autriche, la ministre de la formation, de la science et de la recherche, Iris Rauskala s’est adressée aux membres du ministère et aux chercheurs présents. La ministre indépendante du gouvernement de transition autrichien n’a pas caché la rotation du personnel qui caractérise sa fonction. En poste depuis le 3 juin 2019, elle est la 4ème ministre de la formation, de la science et de la recherche depuis 2017 et sera remplacée lorsqu’un nouveau gouvernement sera formé.

L’événement était également l’occasion de dresser le bilan de la participation autrichienne à Horizon 2020 (programme-cadre de recherche et d’innovation de l’Union européenne) en présence de Jean-Éric Paquet, directeur-général de la recherche et l’innovation à la Commission européenne.

Iris Rauskala a rappelé l’objectif que s’est fixé l’Autriche d’obtenir 1,5 milliard d’euros d’Horizon 2020 d’ici la fin du programme. Les pronostics de la Commission européenne prévoient que ce montant soit largement dépassé et devrait s’approcher de 1,85 milliard d’euros, notamment grâce au second meilleur taux de réussite – après la Belgique - des structures autrichiennes au sein des pays membres. Le taux de succès est de 17,7% sur l’ensemble du programme.

Elle a enfin souligné l’importance de la transversalité, une recommandation qui est également centrale dans le travail du ERA Council Austria, et notamment dans le travail avec le ministère en charge de la défense de l’environnement. Iris Rauskala a cité la prévention des catastrophes naturelles, la diminution des émissions carbonées, la conception de nouveaux modèles économiques basés sur l’économie circulaire et le développement de nouvelles technologies propres comme des exemples de contributions essentielles de la recherche à la protection de l’environnement.

Au niveau national, les acteurs de la recherche sont en attente de la prochaine stratégie autrichienne. Pour rappel, en 2011 l’Autriche s’était dotée d’une stratégie de la recherche et de l’innovation qui couvrait la période 2011-2020.

Le bilan de la participation autrichienne aux programmes européens de recherche

Jean-Éric Paquet s’est dit très favorablement impressionné par l’implication de l’Autriche dans Horizon 2020 et en a souligné 3 points :

  • La part du PIB autrichien dédiée à la recherche, qui est en constante augmentation et excède les 3% ;
  • La façon dont l’Autriche envisage les financements européens en complémentarité des programmes nationaux ;
  • L’impulsion autour des enjeux de la recherche que l’Autriche a su créer pendant sa présidence du Conseil de l’Union européenne en 2018 ;
  • La forte participation autrichienne dans les projets de l’axe « Élargir la participation et renforcer l’excellence » pour développer des projets de recherche dans les pays européens les moins impliqués dans Horizon 2020.

Ces différents points font de l’Autriche un acteur-clé d’Horizon 2020, à même d’inspirer d’autres Etats-membres. Interrogé sur les recommandations qu’il pourrait exprimer au gouvernement autrichien pour sa participation à Horizon Europe, Jean-Éric Paquet a mentionné :

  • Une forte marge d’amélioration dans la participation aux instruments du Conseil européen de l’Innovation, qui est un outil d’Horizon 2020 qui accompagne les entreprises dans les domaines des hautes technologies ;
  • La création d’une structure à Bruxelles pour faciliter la communication avec la Commission européenne.

Au cours des différentes tables rondes, les participants ont rappelé que les succès passés ne sont pas des garanties de succès futurs. Cet état d’esprit domine dans les deux défis à venir pour le secteur de la recherche en Autriche : la conception d’une stratégie nationale pour 2030 et le positionnement dans le prochain programme-cadre Horizon Europe.

Pour en savoir plus :

Sources :

Rédactrice : Marie Belland, marie.belland[at]diplomatie.gouv.fr - https://at.ambafrance.org/