Des chercheurs de l’Université d’Innsbruck découvrent trois exocomètes autour de l’étoile Beta Pictoris

Autriche

Actualité
Autriche | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
15 juillet 2019

Trois comètes extrasolaires ont été découvertes autour de Beta Pictoris, étoile de la constellation australe du Peintre, éloignée de 63 années lumières de la Terre.

La découverte exceptionnelle de trois exocomètes – ou comètes extrasolaires – est le fait de Sebastian Zieba, étudiant et membre de l’équipe de Konstanze Zwintz à l’Institut de physique des particules et des astroparticules de l’Université d’Innsbruck. Les physiciens autrichiens ont collaboré avec leurs collègues de l’Université de Leiden aux Pays-Bas et de Warwick au Royaume-Unis et travaillent avec des données issues du télescope TESS développé par la NASA.

Une découverte autrichienne rendue possible par les données du télescope TESS

La mission TESS (Satellite d’étude des exoplanètes en transit) est une campagne d’observation de 2 ans financée par la NASA et destinée à la recherche de planètes gravitant autour d’étoiles proches de la Terre. TESS utilise la méthode des transits, qui repose sur la mesure des atténuations de la luminosité des étoiles lorsqu’une exoplanète – planète située hors de notre système solaire – passe devant elle. La découverte des exocomètes intervient un an après le lancement de ce télescope le 18 avril 2018.
Les chercheurs ont identifié le signal des exocomètes en étudiant la courbe de lumière de Beta Pictoris en mars 2019. Ces analyses montrent trois diminutions de l’intensité de luminosité de l’étoile caractéristiques de la présence d’exocomètes. D’après Konstanze Zwinck, spécialiste en astrosismologie, cette découverte permet de formuler l’hypothèse selon laquelle les exocomètes sont plus susceptibles d’être observées autour de jeunes étoiles – Beta Pictoris est âgée de 23 millions d’années – que d´étoiles plus anciennes telles que le Soleil.
Le groupe de travail « Évolution stellaire et Astérosismologie » de l’Institut de physique des particules et des astroparticules est spécialisé dans la compréhension de l’évolution des étoiles par l’étude de l’oscillation stellaire et porte une attention particulière sur les premières phases de la vie des étoiles.

L’étude des exocomètes, champ de recherche prometteur

Beta Pictoris (β Pictoris) fascine les astronomes depuis près de 30 ans. Dans les années 1980, ses caractéristiques les amène à penser que des systèmes planétaires autres que celui gravitant autour du Soleil existent. En 1999, trois astrophysiciens de l’Institut d’Astrophysique de Paris ; Alain Lecavelier des Etangs, Alfred Vidal-Madjar et Roger Ferlet, prédisent la découverte de telles comètes autour de Beta Pictoris. C’est désormais chose faite, ce qui, d’après les chercheurs de l’Université d’Innsbruck, ouvre la voie à de nouveaux domaines de recherche dédiés à leur formation et leur composition, domaines dont les résultats seraient riches d’enseignement sur l’histoire de notre propre système solaire.

Plus savoir plus :

Source :

Rédactrice : Marie Belland, marie.belland[at]diplomatie.gouv.fr - https://at.ambafrance.org/