Politique australienne de recherche et d’innovation - Energie et Ressources - Mai 2022

Partager
Australie

Actualité
Australie | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
12 mai 2022

L’Australie et l’Allemagne offrent Au$125 millions aux start-ups du secteur de l’hydrogène

Dans le cadre du partenariat germano-australien pour le développement de l’industrie de l’hydrogène, les deux pays investissent 125 millions de dollars australiens à destination des start-ups qui développent les technologies et la commercialisation de l’hydrogène. L’hydrogène, vert ou couplé à la capture et séquestration du carbone, est un élément crucial de la politique australienne de réduction des émissions, qui permettrait de garder sa position de fournisseur d’énergie mondial. Lien

Les nouveaux projets de gaz naturel et d’hydrogène soutenus à hauteur d’Au$1.3 milliards

Le gouvernement australien a promu le gaz naturel comme combustible transitoire pour sa transition énergétique. A l’approche des élections australiennes, le gouvernement alloue 1,3 milliard de dollars sur le budget de 2022-2023 pour accroître l’approvisionnement en gaz naturel et soutenir la production d’hydrogène, dans le contexte d’une demande internationale croissante pour ces produits. Cependant, l’Agence Internationale de l’Energie a alerté contre de nouveaux projets de combustibles fossiles pour limiter le réchauffement climatique à 1.5°C. De plus, l’Australian Energy Market Operator a déclaré que le rôle du gaz naturel sur le marché énergétique australien était incertain, car une forte pénétration des énergies renouvelables et une électrification rapide de l’économie du pays diminuent la demande australienne en combustibles fossiles. Lien

L’Australie du Sud et le Queensland investissent dans l’hydrogène

Le nouveau gouverneur d’Australie du Sud poursuit son projet d’installation d’un hub hydrogène représentant un investissement de 593 millions de dollars australiens promis lors de sa campagne électorale. Ce projet comprend une centrale à hydrogène de 200MW, un électrolyseur de 250MWe et une infrastructure de stockage de 3600 tonnes. Ce projet public est cependant critiqué comme faisant courir un risque financier à l’Etat.
Le gouvernement du Queensland investit quant à lui 28,9 millions de dollars australiens pour une centrale de démonstration à hydrogène renouvelable et des installations de ravitaillement. Cet investissement fait partie d’un financement public de 2 milliards de dollars de l’Etat pour soutenir l’emploi dans les secteurs des énergies renouvelables et de l’hydrogène. La construction de cette centrale de démonstration à hydrogène renouvelable, par IHI Engineering Australia, une filiale de la corporation japonaise, devrait commencer en septembre, et s’achever en 2023. Lien

Le gouvernement du Victoria investit dans l’éolien offshore

Le gouvernement du Victoria a annoncé le 11 mars 2022 des objectifs ambitieux de capacité éolienne offshore de 2 gigawatts d’ici 2032, 4 GW d’ici 2035 et 9 GW d’ici 2040. Lien
 

Les programmes de recherche nécessaires à la transition du réseau électrique australien

Le CSIRO, l’agence scientifique nationale australienne, a publié une feuille de route identifiant les domaines de recherche nécessaires pour la transition de l’Australie vers un réseau électrique plus sûr, abordable, et moins émetteur de carbone. Les réseaux électriques australiens sont confrontés notamment au vieillissement des infrastructures, à la complexité croissante des sources, et à la nécessité d’investir dans le transport et la distribution d’électricité. Les principaux thèmes de recherche identifiés sont :

  • La conception d’onduleurs, pour une meilleure intégration des énergies solaires et éoliennes au réseau
  • Les outils et méthodes de stabilité, afin de pallier la variabilité des sources renouvelables au réseau électrique avec des outils de suivi et de prédiction intelligents
  • Le développement de contrôle du réseau, pour contrôler et dispatcher la production électrique en fonction de la demande
  • La planification, à différents termes, pour prendre en compte les différents systèmes énergétiques, futurs scénarios (climatiques ou autres), et contraintes de sécurité
  • La restauration et le redémarrage devront tenir compte de sources énergétiques renouvelables, et des caractéristiques des onduleurs les intégrant
  • Les services devront assurer la stabilité du réseau
  • Une architecture structurée devra soutenir un réseau électrique complexe et décentralisé dont le mix énergétique pourra comprendre jusqu’à 100% d’énergies renouvelables
  • L’intégration des ressources énergétiques distribuées telles que panneaux solaires, véhicules électriques ou batteries de particuliers
  • La stabilité avec des ressources énergétiques distribuées pour assurer le maintien des systèmes avec un niveau croissant de fournisseurs particuliers sur le réseau.
    Lien

La Hume Hydrogen Highway

Le gouvernement du Victoria s’est associé au gouvernement de la Nouvelle-Galles du Sud pour mettre en place le programme Hume Hydrogen Highway (HHH) : le premier réseau de ravitaillement en hydrogène renouvelable australien entre Melbourne et Sydney - le corridor de fret le plus fréquenté d’Australie. Ce nouveau programme fait partie de la stratégie renouvelable vers le net zero du gouvernement fédéré. Le secteur du transport représente 25 % de l’empreinte carbone totale de Victoria.
Chaque État a investi 10 millions de dollars pour développer au moins quatre stations de ravitaillement le long de l’autoroute Hume et subventionner environ 25 véhicules de transport de marchandises à pile à combustible hydrogène. Les gouvernements de Victoria et de Nouvelle-Galles du Sud ont également signé un accord de partage de connaissance avec l’État du Queensland, base d’une collaboration future pour le développement d’un réseau interconnecté de ravitaillement en hydrogène renouvelable sur la côte Est. La HHH fait partie de la stratégie de transition énergétique propre du gouvernement victorien et contribuera à soutenir l’objectif à long terme du Victoria de zéro émission nette de gaz à effet de serre d’ici 2050. Lien
 

Efficacité énergétique et accessibilité - Une nouvelle génération de tramway fabriquée par Alstom

Alstom a remporté l’appel d’offre pour la construction de 100 nouveaux tramways pour la ville de Melbourne. Le contrat s’élève à 1,85 milliard de dollars australiens et le projet soutiendra jusqu’à 1 900 emplois locaux (fabrication, chaîne d’approvisionnement et construction). 65% des matériaux utilisés devront d’ailleurs avoir été fabriqués localement. Les nouveaux modèles seront équipés de systèmes de batteries embarqués de façon à les rendre moins dépendant au réseau et ils remplaceront les tramways à plancher surélevé les plus anciens de Melbourne pour garantir l’accessibilité du transport public à tous les Victoriens.
L’Université de Melbourne et l’Université de Deakin travailleront aux côtés d’Alstom dans les domaines d’innovation prioritaires identifiés : l’accessibilité et l’énergie. Lien

Soutien à la transformation du secteur australien des minéraux critiques

Le gouvernement australien a approuvé un prêt de Au$ 1,25 Milliards par l’intermédiaire de la Critical Minerals Facility à la société australienne Iluka Resources, pour développer la première raffinerie intégrée de terres rares en Australie occidentale. La raffinerie produira des produits d’oxydes de terres rares séparés qui sont utilisés dans un large éventail de technologies, notamment les véhicules électriques, la production d’énergie propre et la défense. Lien
 

Un centre virtuel de R&D pour les minéraux critiques

Le CSIRO, l’agence scientifique nationale australienne, en collaboration avec Geoscience Australia et l’Australian Nuclear Science and Technology Organisation (ANSTO) va rassembler des experts pour établir un centre national virtuel de R&D sur les minéraux critiques, suivant sa feuille de route, publiée en octobre 2021. Hébergé au CSIRO, ce centre de Au$ 50 millions devrait permettre de construire un secteur des minéraux critiques compétitif, en aidant au développement de chaînes de transformation pour profiter des hautes valeurs ajoutées de ces minéraux nécessaires à la transition énergétique. Lien