Le gouvernement australien investit dans ses capacités de calcul

Australie

Brève
Australie | Politiques de recherche, technologiques et universitaires | Sciences et technologies de l’information et de la communication : TIC, télécoms, micro-nanotechnologies, informatique
30 septembre 2019

L’un des 25 supercalculateurs les plus rapides du monde civil va être installé à Canberra, au sein de l’Université Nationale Australienne (Australian National University - ANU) a annoncé le gouvernement fédéral pour montrer sa volonté de soutenir la recherche de pointe.

Le budget fédéral alloué à la science et à la recherche en 2018-2019 était en baisse de presque 10% par rapport au budget 2017-2018, provoquant l’inquiétude des chercheurs. Ce supercalculateur a vocation à les rassurer en mettant à leur service un outil de classe mondiale qui devrait maintenir la compétitivité de la recherche australienne. Il est financé par le National Collaborative Research Infrastructure Strategy (NCRIS), l’agence qui gère et finance toutes les grandes infrastructures de recherche en Australie, sur la base du budget fédéral 2017-2018 consacré aux infrastructures numériques, et sera installé au sein du National Computational Infrastructure (NCI) de l’université.
 
Cet appareil est capable de faire 12 000 000 000 000 000 opérations par seconde, ou 12 péta flops1, c’est-à-dire un ordinateur 6 fois plus rapide que celui qu’il remplace. Le « temps de calcul » de l’ordinateur, c’est-à-dire son temps d’utilisation, sera partagé entre les universités qui bénéficieront gratuitement de 25% pour leurs projets sélectionnés au mérite, et les établissements d’enseignement ou agences de recherche gouvernementales qui pourront utiliser le supercalculateur à un coût compétitif.
 
Ce nouvel outil permettra des avancées dans des domaines qui s’appuient fortement sur le traitement et la programmation d’un grand nombre de données et de variables, tels que l’étude du climat, l’imagerie satellitaire, la médecine génomique… finalement la plupart des sciences, puisque le traitement et la programmation de données massives sont entrés dans de nombreux domaines scientifiques.
 
Opérationnel en Novembre, ce supercalculateur a déjà un nom : « Gadi », qui signifie « chercher » pour le peuple aborigène Ngunnawal, vivant dans la région de Canberra.
 
 

1flops : le nombre d’opérations en virgule flottante par seconde. Les nombres sont formatés dans les ordinateurs à l’aide de trois valeurs : leur signe, les chiffres représentatifs, et leur exposant indiquant l’emplacement de leur virgule. Ce système, appelé en virgule flottante, permet de gérer un intervalle de nombres réels plus important sur un même espace mémoire.