Publication d’une lettre ouverte de 117 directeurs d’instituts de recherche appelant les nouveaux représentants européens à assouplir les règles d’édition du génome

Allemagne

Brève
Allemagne | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie
31 juillet 2019

Alors que les membres des institutions de l’Union Européenne sont sur le point d’être renouvelés, des scientifiques les interpellent concernant les restrictions imposées par la récente décision de la cour européenne de justice sur la mutagénèse d’organismes grâce aux nouvelles techniques d’édition du génome.

Dans le rapport publié le 23 mai 2019 par la société Max Planck (MPG), celle-ci recommandait déjà d’assouplir la législation concernant l’utilisation de techniques d’édition génétique dites « de précision ». Les scientifiques signant cet appel semblent partager cette opinion. Ils alertent sur le fait que l’application de la directive OGM pour les plantes modifiées avec ces techniques pourrait freiner le développement d’une agriculture plus durable car moins gourmande en intrants mais aussi désavantager l’UE dans l’industrie des semences dont elle est encore pionnière aujourd’hui.

Les signataires qualifient « d’irresponsable » cette décision et pointent du doigt son absence de fondement scientifique. En effet, ils estiment que les modifications induites par des radiations ou des expositions à des mutagènes (techniques autorisées hors du cadre de la directive OGM) sont comparables à celles obtenues par les méthodes les plus récentes. Ils appellent donc à une sortie de ces techniques de la directive OGM et à l’adaptation de cette dernière sur le long terme.

Plus d’informations :

Source :

Rédacteur : Paul Kennouche, paul.kennouche[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr