Présidence allemande du Conseil de l’UE : Première réunion informelle des ministres de la recherche

Partager
Allemagne

Actualité
Allemagne
22 juillet 2020

Mardi 21 juillet l’Allemagne a organisé sa première réunion ministérielle informelle des ministres de la recherche. Initialement prévue en Allemagne la réunion s’est finalement tenue en visioconférence et s’est terminée par une conférence de presse conjointe entre la ministre allemande de l’éducation et de la recherche, Anja Karliczek, et la Commissaire européenne à l’Innovation et la Jeunesse Mariya Gabriel. Les discussions ont porté sur l’hydrogène vert, l’Espace européen de la recherche, le soutien à la science citoyenne, la résilience, la gestion et la prévention face aux crises futures.

Depuis le 1er juillet 2020, l’Allemagne a pris la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne pour une durée de six mois. Dans ce cadre, le pays a organisé sa première réunion informelle des ministres de la recherche. À l’issue de cette réunion les ministres ont convenu que l’Espace Européen de la Recherche devrait est plus « dynamique ». Pour cela de nouvelles conclusions du Conseil devraient être adoptées en novembre lors de la prochaine rencontre, cette fois-ci en présentiel, des ministres européens de la recherche.

"L’Espace Européen de la Recherche est l’une de nos principales priorités, "Il est l’arène centrale d’action pour la promotion de la numérisation, la mise en œuvre du Green Deal européen et pour assurer la souveraineté technologique de l’Europe", a ainsi déclaré la ministre Anja Karliczek.

Lors de la réunion informelle, les ministres ont également discuté d’autres priorités de la présidence allemande notamment de la promotion de l’hydrogène vert qualifié de "carburant du futur" par la ministre allemande. Lors de la réunion, l’Allemagne a ainsi demandé aux États membres de l’aider à déterminer quelles initiatives en matière d’hydrogène propre sont actuellement en cours dans leurs pays respectifs et ce, afin de pouvoir mettre en place un "processus d’agenda commun" et de lancer des recherches nationales et européennes sur l’hydrogène vert. Alors que la Commission européenne a lancé ce mois-ci sa stratégie sur l’hydrogène, la Commissaire européenne a souligné que "la coordination avec les États membres sera cruciale sur ce sujet."

Les ministres ont également discuté d’une nouvelle initiative « résilience », qui a reçu un large soutien lors de cette réunion. Si les détails de cette initiative ne sont pas encore connus la ministre allemande a indiqué qu’elle portera sur les questions de souveraineté aussi bien dans le domaine de la santé et plus particulièrement du développement de nouveaux médicaments mais également sur la souveraineté numérique de l’Europe dans les domaines de l’intelligence artificielle et de la technologie quantique.

Enfin les ministres ont discuté de la question de l’engagement des citoyens dans les enjeux scientifiques. Les États membres ont soutenu les projets de la présidence visant à sensibiliser le grand public à la recherche et ont salué l’annonce d‘un premier programme d’engagement des citoyens. Le projet « Plastic Pirates » réunira des étudiants et des scientifiques afin de travailler sur la pollution des océans et des rivières en Europe. Le projet, proposé par le gouvernement allemand, vise à inciter les adolescents à surveiller la pollution des rivières européennes par le plastique et à alimenter une base de données européenne.

La ministre a indiqué que l’Allemagne suivra une feuille de route commune avec le Portugal et la Slovénie, qui lui succèderont à la présidence du Conseil, permettant une continuité durant les 18 prochains mois sur les thématiques scientifiques.

Sources :
Communiqué de presse du BMBF : https://www.bmbf.de/files/2020-07-21_103%20PM%20Informeller%20EU-Forschungsministerrat_English%20Version.pdf

Rédacteur :
Lisa Lacroix, lisa.lacroix[at]diplomatie.gouv.fr www.science-allemagne.fr