Lancement d’un projet de séquençage et d’analyse du génome des porcs

Allemagne

Actualité
Allemagne | Biologie : médecine, santé, pharmacie, biotechnologie | Science de la terre, de l’univers et de l’environnement : énergie, transports, espace, environnement
29 janvier 2016

Des chercheurs de l’université d’Hohenheim (Bade-Wurtemberg) et de l’université de Kiel (Schleswig-Holstein) ont lancé une campagne de séquençage et d’analyse du génome de 3 500 porcs. L’objectif est d’identifier la position et la fonction de chacun des gènes de l’ADN porcin pour améliorer les méthodes d’élevage en sélectionnant au mieux les individus pour la reproduction.

Plusieurs espèces de porcs devraient être étudiées : le Pietrain (race à viande), le Meishan chinois ou encore le cochon sauvage européen. Le génome porcin compte près de 2,8 milliards de paires de bases azotées, les mutations caractéristiques se retrouvant toutes les 500 bases, cela fait 5,5 millions de paires responsables des caractéristiques de l’animal. Pour éviter d’avoir à relever celles-ci sur tout l’échantillon, le séquençage complet ne sera effectué que sur 20 spécimens et permettra d’identifier les marqueurs les plus déterminants pour le poids, la quantité de viande, la part de graisse, la taille…). Ces derniers (environ 60 000 points) seront ensuite retrouvés et analysés sur plus de 3 000 autres individus, tous descendants des 20 premiers cobayes. L’information manquante pourra être extrapolée à partir de méthodes statistiques. Il sera ainsi possible d’identifier quelles parts de l’ADN codent pour les distinctions de race et lesquelles sont responsables des caractéristiques individuelles au sein d’une même race.

Cette étude prend la suite de premières expérimentations menées dans les années 1990 qui avaient permis d’identifier 300 marqueurs génétiques. L’agence de moyens allemande pour la recherche (DFG) soutient le projet à hauteur de 320 000 € [1]. Les analyses devraient se poursuivre jusqu’en mi 2017.


[1] Titre complet du projet (traduction libre de l’allemand) : "Identification structurelle de segments chromosomiques caractéristiques et de mutations causales pour une caractérisation quantitative d’un design de croisements d’un pool de porcs à l’aide de techniques de séquençage de nouvelle génération et de méthodes statistiques innovantes" (titre original : "Strukturelle Identifikation merkmalsassoziierter Chromosomensegmente und kausaler Mutationen für quantitative Merkmale in gepoolten porcinen Kreuzungsdesigns mittels Next-Generation-Sequenzierungstechniken und innovativen statistischen Methoden")


Plus d’informations :

Source : "Schweinezucht : Analyse von Schweine-Erbgut schafft Basis für präzisere Züchtung", Communiqué de presse de l’université d’Hohenheim, 18/01/2016 – https://www.uni-hohenheim.de/pressemitteilung?&tx_ttnews[tt_news]=30345&cHash=29f68405e8

Rédacteur :
Sean Vavasseur, sean.vavasseur[at]diplomatie.gouv.fr – www.science-allemagne.fr

PLAN DU SITE