Devenir leader des technologies de rupture, notamment avec l’intelligence artificielle

Les technologies d’intelligence artificielle (IA) pourraient impulser une transformation majeure de nos sociétés et de nos économies, en apportant des solutions innovantes en matière de santé, d’environnement, de démocratie et d’industrie et dans de nombreux autres domaines.

Ces solutions contribueraient en particulier à atteindre les objectifs de développement durable (ODD) définis par les Nations unies à l’horizon 2030. Celles-ci constituent des avancées significatives pour contribuer à relever certains de nos plus pressants défis, à savoir protéger les droits de l’homme, atteindre l’égalité des sexes, améliorer la santé de nos citoyens et défendre nos valeurs démocratiques.

Dans ce cadre, la série de Sommets sur l’intelligence artificielle au service du bien social est la principale tribune des Nations unies pour mener un dialogue ouvert sur l’IA - et du sujet « données » qui lui est associé - entre décideurs des secteurs public et privé.

Néanmoins, ces technologies IA pourraient aussi faire persister, voire accroître, des inégalités du point de vue de l’accès à ces technologies, ou du fait des biais qui peuvent se manifester lors de leur développement et de leur utilisation. La question de l’inclusion reste encore insuffisamment prise en considération dans la sélection des jeux de données et du développement des technologies d’IA.

Le développement de l’IA ne connaît par ailleurs pas de frontières. Il en incombe une responsabilité internationale commune de parvenir à un consensus sur les valeurs devant guider son développement, afin d’en tirer pleinement profit et d’atténuer les risques qui y sont associés.

En lien avec les directions concernées (DGM, DGP/NUOI, ASD/ASP, CAPS), l’Ambassadeur pour le numérique a pour rôle de traduire les valeurs de la France en matière de promotion de l’inclusion et du respect des valeurs démocratiques dans le domaine de l’intelligence artificielle. Il cherche donc à soutenir et à guider l’adoption d’une IA responsable dans son développement et dans son utilisation, une IA centrée sur l’humain et fondée sur le respect des droits de l’homme, l’inclusion, la diversité et l’innovation, tout en promouvant la croissance économique et le respect du cadre régalien (défense, sécurité nationale) dans laquelle les sujets IA s’inscrivent également.

Faisant suite aux travaux de la présidence canadienne du G7 pour une « Vision commune pour le futur de l’intelligence artificielle », l’Ambassadeur pour le numérique soutient les travaux en cours portant sur la création, au sein de l’OCDE et en accord avec sa Recommandation sur l’IA adoptée en mai 2019, d’un groupe international d’experts travaillant sur l’intelligence artificielle visant entre autres à éclairer la décision politique.

Ce groupe inclurait des membres éminents de la communauté scientifique, de l’industrie, de la société civile et d’autres organisations internationales dans une optique de collaboration internationale. En tant que forum dynamique de discussion et d’action, il permettrait de définir et garantir les principes éthiques d’un développement responsable et humain de l’IA, fondé sur le respect des droits de l’homme et des valeurs démocratiques.

Mise à jour : juillet 2019