Diplomatie féministe – Prix Simone Veil de la République française pour l’égalité femmes-hommes

Partager

Le « Prix Simone Veil de la République française pour l’égalité femmes-hommes » distingue une personnalité ou un collectif, sans considération de nationalité, qui œuvre dans le monde en faveur de l’égalité femmes-hommes et de l’amélioration de la condition des femmes et des filles. Créé en 2019 sous l’impulsion du président de la République, il est décerné, tous les ans, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes (8 mars).

Faire progresser les droits des femmes partout dans le monde

Le Prix Simone Veil de la République française réaffirme l’engagement de la France à défendre et promouvoir les droits des femmes. La France mène depuis 2019 une diplomatie féministe qui place les enjeux d’égalité femmes-hommes au cœur de sa politique étrangère.

Le Prix vise à mettre en valeur des actions qui concourent à mettre fin aux violences et aux discriminations à l’encontre des femmes, à favoriser leur accès à une éducation de qualité, à promouvoir leur autonomie, ainsi que leur participation à tous les processus de décision privés et publics.

La lauréate ou le lauréat est identifié, chaque année, sur la base de recommandations formulées par le réseau diplomatique et choisi par un jury indépendant.

Il ou elle se voit octroyer une somme de 100 000 euros pour accompagner son action financer un projet concret.

Qui sont les lauréates du Prix Simone Veil de la République française pour l’égalité femmes-hommes ?

  • Le collectif équatorien Vivas nos queremos (2020), qui combat les violences faites aux femmes et milite pour légaliser l’accès de toutes les femmes à l’avortement ; Revoir la remise du prix Simone Veil de la République française
  • Mme Aïssa Doumara (2019), ressortissante camerounaise engagée pour la lutte contre les violences faites aux femmes et les mariages précoces ; Revoir la remise du prix Simone Veil de la République française