Export : une priorité du gouvernement

Partager

Depuis 2018, le gouvernement renforce les performances à l’export et soutient l’internationalisation de l’économie française au travers de la stratégie de réforme qui comporte 3 axes principaux :

  • Réformer le dispositif public d’accompagnement à l’export pour faire des régions la « rampe de lancement » des entreprises vers l’international, par une mobilisation conjointe de l’État et des régions, en lien avec l’ensemble des opérateurs publics et privés au sein de la « Team France Export » ;
  • Moderniser les financements exports et assurer sur le terrain une plus grande proximité pour l’accès aux financements publics à l’international ;
  • Développer une culture de l’export et renforcer au sein des entreprises les ressources humaines formées à l’international, en favorisant notamment le développement du Volontariat International en Entreprise, et la formation des dirigeants de PME et de leurs salariés à l’internationalisation.

La « Team France Export », un réseau régional et à l’étranger

Deux ans après le lancement de la réforme du commerce extérieur, le nouveau dispositif de soutien à l’export est opérationnel et offre aux entreprises un accompagnement plus lisible, plus proche et plus simple :

  • des guichets uniques « Team France Export » (région, Business France, CCI France, Bpifrance,) permettent dans chaque région aux entreprises de mieux se projeter sur les marchés mondiaux grâce à l’accompagnement personnalisé par 235 conseillers internationaux. Un nouveau système de la gestion de la relation client (CRM) permet à toutes les équipes de la Team France Export d’accompagner dans la durée, en France, comme à l’étranger les entreprises à potentiel ;
  • une plateforme numérique de solutions (www.teamfrance-export.fr) : un site web, décliné régionalement, regroupant toutes les solutions d’aide et de financement dont peuvent avoir besoin les entreprises françaises qui souhaitent exporter ;
  • un réseau à l’étranger renforcé grâce à des nouveaux partenariats avec des acteurs privés sélectionnés par Business France, après mise en concurrence, et qui assurent le continuum de l’accompagnement de nos entreprises à l’étranger. En 2020, ce sont près de 110 pays qui seront couverts par la « Team France Export » (TFE).
La mise en place de ce nouveau dispositif est encourageante : en 2019, plus de 10 000 PME exportatrices ont été accompagnées par la TFE. En moyenne, ces PME ont déclaré réaliser un chiffre d’affaires export additionnel de 274 000 € et ont créé ou envisagé de créer 1,5 emploi chacune.

France Relance, le plan de relance de l’économie française pour faire face à la crise de la COVID-19

Alors que les exportations françaises étaient en phase de reconquête des marchés depuis deux ans, avec une progression plus rapide que le commerce mondial, l’épidémie de Covid-19 a provoqué un repli sans précédent de l’activité et des échanges commerciaux.

Face à cette situation, le gouvernement a mis en place des mesures d’urgence en soutien de nos entreprises dès le printemps 2020 :

  • en matière de trésorerie, avec les prêts garantis par l’État, l’activité partielle, les fonds de solidarité, un report de charges fiscales et sociales ; avec des plans pour des secteurs prioritaires (aéronautique, automobile, tourisme) ; et avec un renforcement des dispositifs de financement dédiés aux entreprises exportatrices (crédit-export, assurance prospection).
  • en matière d’accompagnement : la TFE a lancé une nouvelle offre d’information sur l’évolution des marchés étrangers, entièrement gratuite et pour toutes les entreprises. Elle a également mis en place une nouvelle offre de prospection digitalisée pour pallier les difficultés liées aux déplacements internationaux et aider les exportateurs à sécuriser ou développer leurs courants d’affaires.

Après l’été 2020, le gouvernement a présenté le plan France Relance, qui apporte un soutien financier aux entreprises, en particulier aux PME-ETI, dans leur démarche de prospection à l’export, à hauteur de 247 millions d’euros pour 2020-2022.
Les nouvelles mesures proposées visent à conserver l’élan de 2018-2019 et à repositionner les PME et ETI françaises à l’export dans un contexte de reprise de l’activité sur certains marchés internationaux, de concurrence étrangère accrue et de moindre appétit au risque des acteurs financiers privés. Elles constituent l’indispensable volet export du plan de relance, au service du dynamisme et de la compétitivité des entreprises françaises.

Le volet export du plan de relance se décline en 5 axes :

  • Axe 1 : Mieux informer les entreprises exportatrices sur les marchés étrangers en cartographiant le monde de l’export de demande pour guider de façon plus fine nos entreprises vers les pays et les marchés prometteurs ;
  • Axe 2 : Faciliter les activités de prospection export afin de déployer nos PME/ETI sur les principaux marchés en leur offrant un programme de soutien massif pour faciliter leurs démarches de prospection ;
  • Axe 3 : Soutenir la jeunesse avec le dispositif V.I.E, outil unique de soutien à l’insertion des jeunes diplômés à travers une première expérience à l’international ;
  • Axe 4 : Renforcer les outils de financement pour nos entreprises exportatrices ;
  • Axe 5 : Déployer une communication de la marque France afin de renforcer l’image de notre économie et de nos entreprises, accélérer leurs opérations de projection sur les marchés et donner davantage de sens à leurs savoir-faire et à leurs technologies.

Plus d’informations en téléchargeant le guide des mesures de relance des exportations :

Plus d’informations en téléchargeant le dépliant de présentation du plan de relance export :

Découvrir l’intégralité du plan France Relance sur le site du gouvernement : https://www.gouvernement.fr/france-relance

Mise à jour : octobre 2020