Export : la feuille de route du gouvernement

Afin de renforcer les performances à l’export et de soutenir l’internationalisation de l’économie française, le Gouvernement poursuit sa stratégie de réforme présentée par le Premier ministre le 23 février 2018 à Roubaix et avance dans trois directions, qui préfigurent de profondes évolutions :

  1. Doter les entreprises de ressources humaines formées à l’international, le succès et la pérennité de la démarche export étant largement déterminés par le niveau de compétences des ressources humaines. Cela implique à la fois d’enrichir et renforcer les cursus ouverts aux étudiants, de poursuivre le développement des VIE, mais également de former les dirigeants de PME et leurs salariés à l’internationalisation de leur entreprise ;
  1. Réformer le dispositif public d’accompagnement à l’export pour faire des régions la « rampe de lancement » vers l’international, par une mobilisation conjointe de l’État et des régions, en lien avec l’ensemble des opérateurs publics et privés au sein des « Team France Export » ;
  1. Réformer les financements exports et assurer sur le terrain une plus grande proximité pour l’accès aux financements publics à l’international.

La « Team France Export », un réseau régional et à l’étranger :

La volonté du gouvernement est de faire des territoires et des acteurs locaux le socle de l’action publique en matière de soutien export : c’est à ce niveau que se joue la « bataille de l’export ». La « Team France Export » est constituée d’un réseau régional de guichets uniques rassemblant, sous l’égide des régions, tous les acteurs publics et privés autour de Business France et des Chambres de commerce et d’industrie, pour préparer et accompagner un nombre plus important de PME et d’ETI à l’international.

Ce nouveau dispositif s’appuiera sur de nouveau outils, notamment des plateformes régionales numériques de solutions regrouperont d’ici fin 2019 l’ensemble des offres d’accompagnement à l’export et de financement-export.

En matière d’accompagnement à l’export, le nouveau dispositif unifié, complet et lisible pour les entreprises, s’accompagne de la désignation de correspondants uniques à l’étranger, qui peuvent être Business France ou des acteurs privés sélectionnés après mise en concurrence. Sous l’autorité des ambassadeurs, l’ensemble des réseaux de l’État à l’étranger est mobilisé pour accompagner cette réforme.

Mise à jour : février 2019

PLAN DU SITE