La France et l’OMS

Partager

L’objectif principal de la France est d’améliorer la santé des populations et la sécurité sanitaire internationale. Dans ce cadre, en coordination et en coopération avec ses partenaires, elle a construit un partenariat stratégique fructueux avec l’OMS.

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, la France est attachée, à renforcer la sécurité sanitaire internationale, notamment grâce à la pleine mise en œuvre du Règlement sanitaire international (RSI)

L’OMS, acteur clef de la lutte contre le COVID-19
La France soutient l’action de l’OMS, acteur central et indispensable pour une réponse mondiale et coordonnée à la pandémie.

« L’OMS est l’un des piliers de l’ordre multilatéral qui a été fondé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et elle est surtout aujourd’hui la seule organisation de santé publique universelle. Elle est donc essentielle pour affronter une pandémie, qui est, par nature, elle-même universelle. » Jean-Yves le Drian, 29/04/2020

L’objectif porté par la France à l’international est la coordination, la coopération et la solidarité, qui passent par une action conjointe des États aux côtés l’OMS et des fonds multilatéraux agissant sur le terrain, en particulier dans les pays les plus vulnérables.
La France soutient le plan stratégique de préparation et de réponse à l’épidémie de COVID-19 proposé par l’OMS et qui sert de boussole à l’ensemble des pays.

Quelles priorités sanitaires ?

La France partage avec l’OMS certaines priorités sanitaires essentielles.

  • Une approche transversale qui considère la couverture sanitaire universelle (CSU) comme prioritaire dans le cadre du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Ce modèle est inspiré du système de santé français, instauré en 1945 avec la création de la Sécurité sociale.
  • La nécessité (soulignée par la Stratégie de la France en santé mondiale) de renforcer les systèmes de santé et la préparation aux situations d’urgence. Pour réaliser la CSU, il faut construire des systèmes de santé plus solides dans tous les pays. Cette volonté est liée aux objectifs ambitieux du « triple milliard » énoncés dans le programme général de travail de l’OMS pour la période 2019-2023.
  • Faire de la sécurité sanitaire internationale et de la lutte contre les maladies épidémiques et pandémiques l’une des 5 priorités de l’accord-cadre entre la France et l’OMS pour la période 2020-2025.

Comment la France soutient-elle l’OMS ?

La France, est un acteur majeur de la santé mondiale. Elle soutient le rôle de coordination de l’OMS pour la santé mondiale et elle investit plus de 500 millions d’euros par an dans les fonds multilatéraux qu’elle a contribué à créer, tels que Gavi l’Alliance du Vaccin, Unitaid et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

La France et l’OMS collaborent autour de cinq domaines de coopération prioritaires  :

  • La mise en place et le développement de l’Académie de l’OMS qui vise à améliorer la formation des professionnels sur la santé ;
  • Le renforcement des systèmes de santé pour atteindre la couverture santé universelle ;
  • Une meilleure protection des populations face aux situations d’urgence sanitaire, notamment à travers le renforcement de la sécurité sanitaire, y compris la lutte contre les flambées épidémiques et les maladies à potentiel pandémique et la mise en œuvre du Règlement sanitaire international (RSI), notamment par les activités menées par le Bureau de l’OMS à Lyon ;
  • Une amélioration de l’état de santé et de bien-être des populations, à travers notamment la prévention, la promotion de la santé, l’éducation pour la santé, la littératie en santé, et la réduction des facteurs de risque, en lien avec les maladies non transmissibles et les déterminants environnementaux de la santé ;
  • Les Objectifs de Développement Durables (ODD) liés à la santé, prenant en compte l’Agenda du développement durable 2030, y compris le Plan d’action mondial pour l’ODD 3.

La France est l’un des principaux contributeurs de l’OMS. Elle est le 12ème contributeur au budget de l’OMS.

Le Bureau de Lyon de l’OMS
Créé en 2000, le Bureau de l’OMS à Lyon aide les pays à renforcer leur système national de surveillance et d’intervention. L’objectif est qu’ils puissent détecter, évaluer et notifier les risques sanitaires susceptibles d’avoir une portée internationale.
Cette entité joue également un rôle essentiel dans la surveillance internationale des maladies infectieuses et dans l’élaboration des recommandations de l’OMS en vue de les prévenir et les combattre.