La lutte contre le changement climatique

Partager

Le consensus scientifique est clair sur l’origine anthropique des changements climatiques, dont les effets sur la vie humaine sont déjà visibles et le seront davantage encore dans un avenir proche. Pour répondre à ce défi, l’ensemble des pays ont adopté, en 2015 à la COP21, l’accord de Paris sur le climat.

L’accord de Paris est un traité qui instaure un nouveau cadre multilatéral de lutte contre le changement climatique et qui est appliqué sous la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Il ouvre la voie à un renforcement progressif des engagements d’atténuation et d’adaptation par tous les pays, grâce notamment à des mécanismes de coopération en matière de financements, de transferts de technologies et de renforcement des capacités.

Désormais en vigueur et avec la plupart de ses règles d’application adoptées, l’accord de Paris doit être pleinement mis en œuvre. Dans ce contexte, la prochaine étape de mobilisation internationale aura lieu à la COP26 qui se tiendra à Glasgow en novembre 2021.

Afin que la crise pandémique de la covid-19 et ses conséquences socio-économiques ne fassent pas passer l’urgence climatique au second plan, la France, le Royaume-Uni et le Secrétaire général des Nations unies organisent le 12 décembre 2020, en partenariat avec l’Italie (organisatrice de la Pré-COP26) et du Chili (présidence de la COP25), le Sommet de l’ambition climatique.
Les 5 ans de l’accord de Paris doivent être l’occasion pour les Parties mais aussi pour les acteurs non-étatiques de rehausser leurs ambitions en termes d’engagements. La priorité de la France est d’avancer le plus rapidement possible dans cette nouvelle étape, en mettant l’accent sur l’action des grands émetteurs de gaz à effet de serre (pays du G20) et en aidant les pays en développement les plus fragiles.

Mise à jour : décembre 2020