Les métiers de la diplomatie

Partager

La mission des femmes et des hommes du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) est de défendre et de promouvoir les intérêts de la France et des Français. Cela dans tous les domaines auprès des pays étrangers et au sein des organisations internationales.
En tant qu’agents de l’État, elles et ils doivent assurer leur mission dans le respect des principes propres à la fonction publique.

Travailler au MEAE, c’est suivre un parcours professionnel marqué par une forte mobilité géographique et fonctionnelle. 2 agents du MEAE sur 3 travaillent à l’étranger.

Au 31 décembre 2019, l’effectif global du MEAE était de 13 865 agents. Parmi les agents du MEAE, plusieurs statuts coexistent afin de répondre au plus près aux besoins du ministère et à la variété des fonctions exercées.

Le ministère est à la fois présent en « centrale » c’est-à-dire en France - principalement à Paris, à La Courneuve et à Nantes - et sur tous les continents. Cela conduit à une grande diversité de statuts au sein du MEAE qui emploie des agents de droit local soumis à des droits privés étrangers différents.

La France figure au 3e rang mondial des pays les plus représentés et actifs à l’étranger
  • 163 ambassades au service des relations bilatérales
  • 16 représentations permanentes chargées de représenter la France auprès des instances multilatérales
  • 112 sections consulaires
  • 88 consulats généraux ou consulats [1]

Les agents titulaires, c’est à dire ceux qui sont recrutés par la voie du concours, changent de poste environ tous les 3 ou 4 ans. Ils alternent ainsi leur vie professionnelle entre la France et l’étranger. Le taux de mobilité annuelle du MEAE est de 33 % : c’est le plus élevé de toute l’administration française.

Mise à jour : août 2021

[1(chiffres 2019)