Adjoint administratif principal de 2ème classe de chancellerie

 

Le concours d’adjoint administratif principal de 2e classe de chancellerie a été modifié. Merci de consulter le nouvel arrêté fixant les règles d’organisation générale, la nature et le programme des épreuves des concours de recrutement d’adjoints administratifs principaux de 2e classe de chancellerie du ministère des affaires étrangères. Points importants : introduction du 3ème concours ; ajout du chinois dans la liste des langues facultatives.

Concours d’adjoint administratif – une 3e voie ouverte aux agents de droit local (ADL)

Le 20 juin 2019, a été publié au JORF un nouvel arrêté fixant l’organisation du concours d’adjoint administratif principal de 2e classe de chancellerie, catégorie C.

A côté des concours externe et interne, le ministère pourra désormais ouvrir un troisième concours auquel les agents de droit local notamment, pourront s’inscrire s’ils remplissent certaines conditions.

Cette publication permet d’ouvrir cette 3ème voie dès le prochain concours d’adjoint administratif, au titre de 2020, dont les épreuves écrites se tiendront en décembre 2019.

La Direction des Ressources humaines qui a été à l’initiative de l’introduction de ce troisième concours, se félicite que cette nouvelle voie d’accès à la Fonction publique soit offerte aux agents de droit local (ADL).

- Conditions qui doivent être réunies pour s’inscrire au troisième concours :

  • 1 / les conditions nécessaires à toute inscription à un concours de la Fonction publique

Notamment, être de nationalité française ou d’un Etat membre de l’UE ou de l’espace économique européen, jouir de ses droits civiques, être en situation régulière au regard des obligations du service national, avoir un casier judiciaire vierge.

  • 2 / une condition de deux ans d’ancienneté

Cette condition est définie par l’article 3-6 du décret n° 2016-580 : « Les recrutements dans l’échelle de rémunération C2 peuvent également donner lieu à un troisième concours ouvert aux candidats justifiant, au 1er janvier de l’année au titre de laquelle le concours est organisé, de l’exercice, pendant deux ans, d’une ou de plusieurs activités ou mandats mentionnés au 3° de l’article 19 de la loi 84-16. Les périodes au cours desquelles l’exercice d’une ou plusieurs activités ou d’un ou plusieurs mandats a été simultané ne sont prises en compte qu’à un seul titre. »

  • 3 / une condition concernant la nature des activités exercées : contrat de droit privé dont les contrats locaux

Ces activités sont définies au 3° de l’article 19 de la loi 84-16 « Des concours ouverts aux candidats justifiant de l’exercice, d’une ou de plusieurs activités professionnelles, quelle qu’en soit la nature, d’un ou de plusieurs mandats de membre d’une assemblée élue d’une collectivité territoriale ou d’une ou de plusieurs activités en qualité de responsable, y compris bénévole, d’une association. La durée de ces activités ou mandats ne peut être prise en compte que si les intéressés n’avaient pas, lorsqu’ils les exerçaient, la qualité de fonctionnaire, de magistrat, de militaire ou d’agent public. Toutefois, cette règle ne fait pas obstacle à ce que les activités syndicales des candidats soumis à l’article 23 bis de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires soient prises en compte pour l’accès à ces concours. Les statuts particuliers fixent la durée des activités requises.

La durée du contrat d’apprentissage et celle du contrat de professionnalisation sont prises en compte dans le calcul de la durée d’activité professionnelle exigée pour se présenter aux concours prévus au premier alinéa du présent 3° ».

Le chinois comme nouvelle langue facultative aux concours de catégorie C.

Les candidats aux concours d’adjoint administratif avaient déjà la possibilité de présenter une seconde langue facultative, à la phase d’admission sous la forme d’une épreuve écrite de traduction vers le français d’un texte de la langue choisie. Jusqu’ici le choix des langues était le suivant : l’allemand, l’arabe, l’espagnol, l’italien, le portugais et le russe. A l’occasion de la modification de cet arrêté, une nouvelle possibilité a été donnée aux candidats, celle de présenter le chinois (mandarin) en langue facultative. L’épreuve d’anglais, propre à tous les concours de notre ministère et marque de la reconnaissance de la spécificité des conditions d’exercice de nos métiers, reste obligatoire.

Textes de référence :

Concours interne et externe au titre de l’année 2019

Résultats d’admission

Calendrier

Le calendrier comporte trois dates : la date d’ouverture des inscriptions, la date de clôture des inscriptions et la date des épreuves écrites. Ces dates peuvent varier d’une année à l’autre.
Voir les dates.

Avant de vous inscrire, nous vous recommandons vivement de lire attentivement la notice ci-dessous.

Nous vous rappelons que toute demande incomplète ou erronée sera rejetée.

Le nombre de présentation à ce concours n’est pas limité.

Concours externe Concours interne Troisième concours
Aucun diplôme n’est exigé

  • Lieu d’examen : Paris



  • Concours externe (sera fixé ultérieurement)
Le concours interne est ouvert aux fonctionnaires et agents contractuels de la fonction publique de l’État, de la fonction publique territoriale et de la fonction publique hospitalière, aux militaires, ainsi qu’aux agents en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale comptant au moins un an de services publics au 1er janvier de l’année au titre de laquelle le concours est organisé.

  • Lieu d’examen : Paris



Le troisième concours est ouvert aux candidats qui justifient de l’exercice, d’une ou de plusieurs activités professionnelles, quelle qu’en soit la nature, d’un ou de plusieurs mandats de membre d’une assemblée élue d’une collectivité territoriale ou d’une ou de plusieurs activités en qualité de responsable, y compris bénévole, d’une association, et d’une ancienneté de deux ans de ces activités ou mandats au 1er janvier de l’année pour laquelle le concours est organisé. La durée de ces activités ou mandats ne peut être prise en compte que si les intéressés n’avaient pas, lorsqu’ils les exerçaient, la qualité de fonctionnaire, de magistrat, de militaire ou d’agent public. Toutefois, cette règle ne fait pas obstacle à ce que les activités syndicales des candidats soumis à l’article 23 bis de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires soient prises en compte pour l’accès à ces concours.
La durée du contrat d’apprentissage et celle du contrat de professionnalisation sont prises en compte dans le calcul de la durée d’activité professionnelle exigée pour se présenter au troisième concours.

  • Lieu d’examen : Paris



  • Troisième concours (sera fixé ultérieurement)

Si vous n’avez pas trouvé les réponses à vos questions dans les différentes rubriques de cette page, vous pouvez adresser un courriel à l’adresse suivante :info.drh chez diplomatie.gouv.fr

Mise à jour : 29.08.2019

PLAN DU SITE