Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

La France a été l’un des premiers pays occidentaux à soutenir la politique de réforme du Vietnam, accompagnant le développement et l’ouverture de ce pays depuis plus de vingt ans et y déployant une très forte coopération en matière d’aide au développement.

Les relations politiques sont rythmées par des rencontres régulières à très haut niveau : quatre visites présidentielles françaises au Vietnam (1993, 1997, 2004, 2016), visite du Premier ministre Français en novembre 2009 ; visites en France du président de la République socialiste du Vietnam en 2002, du Secrétaire général du Parti en 2005, du Premier ministre Nguyen Tan Dung en 2007, en 2013 et en 2015.

La visite à Paris en mars 2018 du Secrétaire général du parti communiste vietnamien Nguyen Phu Trong puis celle du Premier ministre Edouard Philippe du 1er au 4 novembre 2018 ont constitué une séquence exceptionnelle de contacts bilatéraux au plus haut niveau à l’occasion des 45 ans des relations diplomatiques et des 5 ans du partenariat stratégique bilatéral. Elles ont permis d’élaborer une feuille de route ambitieuse (déclaration conjointe France Vietnam) et de signer de nombreux accords et contrats marquant le renforcement sans précédent de notre partenariat stratégique dans tous ses volets.
Cette dynamique est amenée à se poursuivre. Le Président de la République a accepté l’invitation du Secrétaire général en vue d’une prochaine visite au Vietnam.

Les deux pays ont développé également des mécanismes de consultations régulières, notamment dans le domaine stratégique et de défense ainsi qu’un dialogue économique annuel de haut niveau. Les échanges de visite des groupes d’amitié parlementaires s’effectuent périodiquement. Les relations bilatérales, très riches et diversifiées dans tous les secteurs de notre coopération, se nourrissent aussi des liens très denses entre collectivités locales, qui se réunissent régulièrement autour des assises de la coopération décentralisée franco-vietnamienne dont la 11e édition a lieu à Toulouse les 1er-2 avril 2019.

Présence française

La communauté française au Vietnam compte 7 496 inscrits au registre des Français de l’étranger en 2020. La France dispose d’un Consulat général à Ho Chi Minh Ville
La France compte une communauté plus de 300 000 personnes d’origine vietnamienne.

Visites

  • Juin 2019 : Visite en France du Président de la commission centrale des relations extérieures du parti communiste vietnamien, M. Hoang Binh Quan.
  • Avril 2019 : visites en France de Mme Nguyen Thi Kim Ngan, Présidente de l’Assemblée nationale du Vietnam (N°3) et de M. Tran Quoc Vuong, secrétaire permanent du Parti communiste vietnamien (n°4).
  • Novembre 2018 : visite au Vietnam du Premier ministre, M. Edouard Philippe ;
  • Mars 2018 : visite en France du Président du Vietnam également SG du PCV, M. Nguyen Phu Trong.
  • Janvier 2018 : Visite à Hanoi du Secrétaire d’État auprès du MEAE, M. Jean-Baptiste Lemoyne
  • 5-7 septembre 2016 : Visite d’Etat du Président de la République, M. François Hollande, au Vietnam
    Nicolas Warnery est l’Ambassadeur de France au Vietnam. Il a pris ses fonctions le 5 septembre 2019 (https://twitter.com/FranceAuVietnam ; https://www.facebook.com/AmbassadeFranceVietnam


    NGUYEN Thiep est l’Ambassadeur de la République socialiste du Viet Nam en France. Il a pris ses fonctions en janvier 2018.

Relations économiques

En 2019, la France est le 16ème client du Vietnam (1,4% des exportations vietnamiennes) et son 19ème fournisseur (0,6% des importations vietnamiennes). Le Vietnam reste un partenaire commercial secondaire pour la France, en étant son 45ème client (0,33% des exportations françaises) et son 22ème fournisseur (1% des importations françaises). En 2019, nos exportations vers le Vietnam s’élèvent à 1,6 milliard d’euros (+32,2%) et nos importations à 5,6 milliards d’euros (+3,5%) portant le déficit commercial à 4 milliards d’euros.

En 2019 nos exportations se concentrent sur 4 secteurs clés (78% du total) :

  • Les exportations de matériels de transport, essentiellement d’aéronautique, s’élèvent à 616 M€ en 2019, +70,4%. Avec la fin des livraisons d’Airbus, ce poste se réduit très rapidement (cf infra).
  • Les exportations de produits pharmaceutiques s’élèvent à 263 M€ en 2019, +24,6%.
  • Les exportations d’équipements mécaniques, matériel électrique, électronique et informatique représentent 14,1% des exportations (la moitié sont des machines industrielles et agricoles, 7,2% du total des exportations)
  • Enfin, les produits des industries agroalimentaires sont le 4eme poste d’exportations de la France vers le Vietnam, s’élevant à 162 M€ en 2019, (+4,4%), et représentant 10% du total contre 13% en 2018. Si on rajoute la part des produits agricoles (38 M€, +30% en g.a ; 2,3% PdM), la part de marché combinée du secteur agricole et des IAA s’élève à 12,33% du total des exportations françaises vers le Vietnam.

En 2020 selon les douanes françaises, le déficit commercial se creuse de 7,2% en glissement annuel (3,3 Mds €). Nos exportations baissent de 39,7%, due notamment à l’arrêt des livraisons d’Airbus. On notera la bonne performance des exportations de produits pharmaceutiques (+14% en g.a).
Les importations françaises depuis le Vietnam ont également diminué de -5,2% en g.a à 4 Mds € (textile-habillement : 1,1% en g.a, 45% de nos importations sur la période ; produits électroniques : -14,5% en g.a, 30,7% du total des importations).

Selon les statistiques vietnamiennes, la France est le 2ème investisseur européen et le 15ème investisseur mondial au Vietnam fin 2018 avec 3,7 Mds USD d’IDE (en stock). 2/3 des investissements français sont dans le secteur des services, un cinquième dans l’industrie (eau, gaz et électricité), 7% dans l’agriculture et 5% dans la distribution.
Près de 200 entreprises françaises sont présentes au Vietnam.

coopération universitaire, scientifique et technique

Notre histoire commune est vécue comme un atout et nous bénéficions d’une image positive au Vietnam. La France a été le premier pays occidental à renouer avec le Vietnam (visite du Président Mitterrand en 1993) et à y déployer une forte coopération (2,1 milliards d’euros d’engagements de l’AFD depuis 1994). L’intensification de nos échanges politiques vise notamment à développer notre rayonnement culturel et notre influence, y compris auprès de la jeunesse (la moitié de la population a moins de 30 ans), en assurant dans ce cadre la promotion des biens communs mondiaux (éducation, santé, environnement)

Notre coopération est marquée par la diversité des champs investis : culturel, éducatif et linguistique, universitaire, scientifique, santé, gouvernance ou encore coopération décentralisée. La forte densité des opérateurs français présents au Vietnam constitue un atout important pour développer notre coopération avec notamment l’Agence Française de Développement, deux établissements de l’AEFE, Expertise France, l’Institut de Recherche et Développement (IRD), le CNRS, l’Agence Nationale de recherche sur le Sida et les hépatites virales (ANRS), le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) et l’École française d’Extrême-Orient (EFEO).

Le secteur éducatif est une composante importante de la relation. Les étudiants vietnamiens constituent la 2e communauté étudiante asiatique en France (7 000 étudiants), premier pays d’accueil au sein de l’Union européenne. La France et le Vietnam ont développé conjointement de nombreuses coopérations universitaires et scientifiques, dont l’Université des Sciences et des Technologies de Hanoï (USTH), créée en 2009 par un accord intergouvernemental, et le Centre franco-vietnamien de gestion (CFVG), qui ambitionne de devenir une grande école de commerce en Asie du Sud-Est, sont les meilleurs exemples.

Autres types de coopérations

Le secteur de la coopération en santé est également un élément important de notre visibilité dans le pays, et l’un des secteurs spécialisés où la francophonie est encore vive. Les coopérations hospitalières et universitaires sont importantes en nombre, et permettent une mobilité étudiante dans les 2 sens. Nombre de médecins francophones formés en France grâce aux programmes DFMS/A (anciens FFI) sont membres des conseils de gestion des grandes universités médicales et des grands hôpitaux au Vietnam. Malgré la crise Covid, notre attractivité est intacte et les médecins vietnamiens continuent à vouloir se perfectionner en France en raison de notre modèle unique basé sur la pratique.

Mise à jour : 01.12.20

Informations complémentaires