Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

Nos deux pays maintiennent une profonde affinité politique, culturelle et linguistique. L’Etat uruguayen s’est inspiré du modèle français (laïcité, code civil de Napoléon, système éducatif), exporté par une forte immigration française : à la fin du XIXe siècle, la communauté française comptait pour près d’un tiers de la population du pays et 15 % des Uruguayens ont aujourd’hui des origines françaises. Nos relations ont toutefois été mises entre parenthèses pendant la période militaire (1973-1985), au cours de laquelle la France a accueilli de nombreux exilés.

Les perspectives d’approfondissement de nos relations dans les domaines économique, scientifique, linguistique et culturel sont prometteuses. La France partage avec l’Uruguay, pays profondément francophile, actif dans les enceintes internationales (Nations unies, Organisation internationale de la Francophonie, instances latino-américaines), une proximité de vue en matière de multilatéralisme et de droits de l’Homme, d’égalité femme-homme, de défense des libertés et de préservation de l’environnement.

Présence française

Consulat(s) de France : section consulaire à l’Ambassade ; un consul honoraire à Punta Del Este et un autre à Paysandú.

Communauté française (2020) : 3 000 inscrits au Registre des Français établis hors de France.

Visites

Déplacements officiels en Uruguay :

  • M. François Hollande, président de la République (25 février 2016)
  • M. Jean-Pierre Bel, Envoyé personnel du président de la République pour l’Amérique latine et les Caraïbes (investiture de M. Vázquez le 1er mars 2015)
  • la ministre déléguée, chargée de la Francophonie, Mme Yamina Benguigui (mai 2013)
  • le secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, M. Edouard Courtial (décembre 2011)

Déplacements officiels en France :

  • visite du ministre des Relations extérieures Francisco Bustillo Bonasso à l’occasion de la présidence uruguayenne du Mercosur (6-7 décembre 2020)
  • visite officielle du Président Tabaré Vázquez (octobre 2015)
  • M. Luis Almagro, ministre des Relations extérieures (juin 2014)
  • M. Ehrlich, ministre de l’Education et de la Culture (2012, 2013 et 2014)
  • ministre de l’Economie et des Finances, M. Alvaro Garcia (2010)
Ambassadeur de France à Montevideo : Hugues MORET (depuis mai 2018)
Compte Twitter : @huguesmoret


Ambassadeur de l’Uruguay à Paris : Jorge Luis JURE (depuis octobre 2020)

Relations économiques

(Données direction générale du Trésor) :
Exportations françaises en Uruguay : 161 millions EUR (2019) ; 145 millions EUR (2020).
Importations françaises depuis l’Uruguay : 94 millions EUR (2019) ; 70 millions EUR (2020). En 2020 l’Uruguay est le 10e client de la France en Amérique centrale et du Sud et la France est son 8e fournisseur.
Solde des échanges : excédentaire pour la France à 66,6 millions EUR en 2019 et 74 millions EUR en 2020.

Nos échanges commerciaux bilatéraux ont sensiblement augmenté de 2015 à 2018 (+9 %), mais enregistrent une baisse depuis 2019 (255 millions EUR contre 296 millions EUR en 2018) qui s’est poursuivie en 2020 (215 millions EUR). Notre balance commerciale est excedentaire depuis 2017.
La part de marché de la France est en progression depuis 2018, (1,3 %, son niveau le plus bas depuis 2009, contre 1,9 % en 2020). En 2020, la France se classe derrière le Brésil (22,7 %), la Chine (21,1 %), l’Argentine (14,3 %) et les Etats-Unis (6,9 %), illustrant la résilience de nos échanges malgré la crise sanitaire.

Nos exportations vers l’Uruguay sont dominées par les parfums, cosmétiques et produits d’entretien (31 % en 2019), et les matériels de transports, équipements pour automobiles (29 % en 2019, et premier poste d’exportation en 2020). Le reste est composé principalement de produits industriels agroalimentaires (6,8 %), et de machines industrielles et agricoles (6,2 %).
Nos importations sont constituées pour moitié de bois, papier et carton, suivies de produits des industries agroalimentaires (25 % en 2019 ; baisse importante en 2020), de produits agricoles (10,9 % en 2019) et de produits pharmaceutiques (3,9 %). En 2020, les importations de produits agricoles et d’élevage ont progressé de 14 %.
Le stock d’investissements français dans le pays s’élève à 136 millions EUR en 2019 (-51 % par rapport à 2014 selon la Banque de France).

Environ soixante entreprises françaises opèrent en Uruguay, totalisant près de 8 000 emplois (L’Oréal, Danone-Salus, Accor-Sofitel, Bongrain, Faurecia, Lactalis, Casino, Air Liquide, Akuo Energy, Louis Dreyfus Commodities, PSA), une présence significative au regard de la taille réduite du marché et de l’ampleur de nos échanges.

Le principal enjeu économique est la participation, depuis 2019, de l’entreprise française NGE à un consortium (entreprise espagnole SACYR, 40 % ; NGE, 27 % ; entreprises uruguayennes, 33 %) pour la construction d’une ligne de chemin de fer de 273 km, reliant Montevideo à Paso de los Toros (projet « Ferrocarril Central »), qui constitue le plus gros marché public jamais remporté.

Coopération culturelle, scientifique et technique

Notre coopération scientifique, en particulier dans le domaine de la recherche en santé, est un élément structurant de notre relation bilatérale qui s’articule autour de l’Institut Pasteur de Montevideo, centre de recherche et de formation médicale d’excellence dans la région. Depuis 2021, la France soutient un projet coordonné par cet institut qui vise à construire un réseau de laboratoires pour le développement d’outils innovants appliqués à la recherche et à la surveillance épidémiologique en Amérique du Sud.
Les programmes de recherche et de mobilité (Amsud-Pasteur, Ecos, PREFALC) constituent un autre pilier de notre coopération scientifique, ainsi que la signature d’un accord de coopération entre nos Académies des sciences (2014) et une convention entre le CNRS et l’Agence nationale pour la recherche et de l’innovation.

Depuis 2015, notre coopération universitaire et académique s’est renforcée grâce à la reconnaissance mutuelle des diplômes, à la signature d’une convention Campus France en matière de bourses et une convention-cadre INRA et l’ouverture d’un espace Campus France à Montevideo ainsi que le lancement de la plateforme « France alumni ». En 2016, un accord « visa vacances travail » a été signé. Avec près d’une centaine d’étudiants uruguayens inscrits dans les universités françaises la France se place au 5e rang des pays d’accueil. Un projet d’implantation d’un campus des Ecoles Centrales à Punta del Este est à l’étude.

Notre coopération culturelle et linguistique est dense. Le lycée Jules Supervielle de Montevideo compte plus 970 élèves et le pays dispose d’un réseau de sept alliances françaises. Une politique de retour de l’enseignement du français a été formalisée par la signature d’une déclaration conjointe des présidents français et uruguayen en février 2016 et s’est notamment concrétisée par notre soutien, depuis 2019, au projet pilote « Ensemble » d’enseignement du français dans 14 écoles primaires d’Uruguay, aux côtés de la Belgique, du Canada et de la Suisse.
Notre coopération culturelle se déploie dans des domaines variés en collaboration avec les autorités uruguayennes : création contemporaine, arts visuels et de la scène, formation d’artistes, à travers des programmes de résidence. En 2019, le Musée national des arts visuels de Montevideo a accueilli une exposition Picasso, la première en Amérique latine, et nos pays ont signé un accord de coproduction cinématographique.

Mise à jour : 10.06.21

Informations complémentaires