Relations bilatérales

Partager

Relations politiques

La visite officielle du Premier ministre, M. Ayrault en octobre 2012 à Singapour a permis d’élever la relation bilatérale au niveau d’un partenariat stratégique qui se décline dans de nombreux domaines : politique, défense, culturel et scientifique notamment. Les Secrétaires généraux des Affaires étrangères tiennent des consultations politiques annuelles. La visite du Premier ministre Lee Hsien Loong en tant qu’invité d’honneur des cérémonies du 14 juillet 2018, dans le contexte de l’Année France-Singapour de l’Innovation, de la présidence singapourienne de l’ASEAN et du 20ème anniversaire de notre coopération de défense sur la base militaire de Cazaux, a constitué un temps fort de nos relations bilatérales après la visite à Singapour du président M. Hollande en mars 2017.

Le 25 septembre 2020, à l’occasion du 55ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et Singapour, le ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères s’est entretenu avec son homologue singapourien. Cet entretien a été l’occasion de rappeler l’excellence des relations bilatérales, l’attachement commun au multilatéralisme, les perspectives de coopération en matière de santé ou de numérique et une volonté commune de rétablir la circulation des voyageurs entre les deux pays dès l’amélioration de la situation sanitaire. En dépit de la crise, des entretiens de haut niveau ont lieu régulièrement entre secrétaires généraux et ministres des affaires étrangères : adoption de la déclaration conjointe en matière d’agroalimentaire par Didier Guillaume et Chan Chun Sing (8 juin 2020), signature de la convention d’entraide judiciaire par Eric Dupond-Moretti et K Shanmugam (22 juillet 2020), entretien entre Cédric O et S Iswaran (23 novembre 2020) et venue de Franck Riester (14 décembre 2020).

Présence française

La communauté française de Singapour, jusque-là en constante progression (triplement en dix ans), se voit en recul depuis l’été 2020, pour passer de 15 000 à environ 14 000 inscrits. Cette réduction s’explique par la crise économique due à la pandémie et aux mesures mises en place par le gouvernement pour protéger l’emploi de ses propres ressortissants. Le nombre de personnes non inscrites est estimé à environ 5 000.

Visites

Les relations politiques sont rythmées par des visites régulières de haut-niveau :

  • En France, celles du Président M. Tony Tan en mai 2015 ; du Premier ministre M. Lee Hsien Loong en octobre 2013 et en juillet 2018 ; celles des vice-Premiers ministres M. Shanmugaratnam en novembre 2017, juillet 2018 et novembre 2019 ; de M. Teo Chee Han en mars et décembre 2018 ; du ministre de la Défense M. Ng Eng Hen en février et juillet 2018 et le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Défense, Maliki Osman en septembre 2019.
  • A Singapour, les déplacements des autorités françaises ont également été nombreux ces trois dernières années (F. Vidal en janvier 2018 ; F. Parly en juin 2018 et juin 2019 pour le Shangri-La Dialogue ; M. Mahjoubi en mars 2019 ; A. Pannier-Runacher en septembre 2019 ; F. Riester en décembre 2020).
Depuis le 18 novembre 2016, Marc Abensour est l’ambassadeur de France auprès de la République de Singapour.


Zainal Arif Mantaha est l’actuel Ambassadeur de Singapour en France et a pris ses fonctions le 13 juillet 2015.

Relations économiques

Nos échanges commerciaux avec Singapour se sont élevés à 19,2 Mds EUR en 2020, un montant en forte baisse par rapport à 2019 (-24,7 %). Ce résultat s’explique par le ralentissement du commerce international pendant la crise liée à la pandémie de Covid-19. Il pèse sur nos exportations vers la cité-Etat (-18,9 % en g.a.), à 7 Mds EUR, mais surtout sur nos importations (-38,9 % en g.a.), à 2,1 Mds EUR. En tant que plateforme de réexportation vers l’Asie, Singapour constitue le deuxième excédent bilatéral français en 2020, à 4,9 Mds EUR (en recul de 5,1 %).

Singapour se place au 11ème rang de nos clients (1,7% des exportations françaises sur l’année) et est notre 2ème client en Asie, derrière la Chine et devant le Japon. Le 8 juin 2020, la France et Singapour ont adopté une déclaration conjointe pour assurer les chaînes d’approvisionnement de produits agro-alimentaires en temps de pandémie.

Son objectif est de faciliter les relations entre opérateurs français et importateurs singapouriens et de répondre à l’objectif stratégique de Singapour visant à sécuriser son approvisionnement alimentaire. La cité-Etat représente 32% de nos exportations et 62% de nos investissements vers l’ASEAN.

La concentration de nos exportations sur 4 secteurs (aéronautique, parfums, maroquinerie, produits agroalimentaires et aéronautiques) atteint près de 70% du total en 2020, contre 51% en 2008.

Singapour est la 1ère destination pour les investissements français en Asie du Sud-Est et concentre les deux tiers des investissements français en Asie du Sud-Est avec un stock de 13,7 Mds EUR d’IDE en 2019. Environ 750 entreprises françaises, disposant généralement d’un siège régional, de même que 400 entrepreneurs français sont présents à Singapour dans les secteurs des services aux entreprises, de l’habitat, des loisirs et de la culture, de l’agroalimentaire et des nouvelles technologies. De nombreux groupes industriels y ont installé des centres de recherche et développement (Engie, Airbus, Thales, Naval Group, CMA-CGM).

Coopération culturelle, scientifique et technique

Notre coopération scientifique est favorisée par la priorité accordée par ce pays à la recherche et aux secteurs des nouvelles technologies. Elle s’oriente en priorité vers l’intelligence artificielle, les biotechnologies, les nanotechnologies, les technologies quantiques, l’économie circulaire, l’espace et les mathématiques appliquées. Les équipes françaises, privées ou académiques, sont très présentes dans le tissu de recherche singapourien (environ 200 enseignants-chercheurs français sont installés à Singapour).

Il existe actuellement quatre laboratoires mixtes internationaux montés avec le CNRS, faisant de Singapour son 3ème partenaire mondial après les Etats-Unis et le Japon.

Le programme de coopération entre l’ANR et la National Research Foundation – NRF, principale agence de financement de la recherche, rattachée directement au cabinet du Premier ministre - a été renouvelé en 2017 et permet le cofinancement de projets de recherche ambitieux (4 à 5 projets financés chaque année sur un budget partagé de 3M€). Plusieurs entreprises, comme Airbus, Thalès, L’Oréal, Essilor, Danone, ou Naval Group, ont localisé des centres de R&D à Singapour. Par ailleurs, le programme Hubert Curien - PHC Merlion - permet de cultiver un vivier de projets bilatéraux en soutenant les échanges de chercheurs, la formation à et par la recherche, tout comme l’organisation d’ateliers thématiques.

Le CNRS a créé, en juin 2019, une filiale au sein de CREATE, le campus international de la NRF, afin de pouvoir participer aux programmes structurants financés par celle-ci. La création d’un Comité pour la Science et l’Innovation Mixte (COSIMIX) a été officialisée lors de la clôture de l’Année de l’Innovation France-Singapour en mars 2019. La première rencontre a eu lieu le 14 novembre 2019 et a porté sur deux thématiques : IA (santé et smart cities) et environnement (recyclage des déchets électroniques). La deuxième réunion se tiendra en juin 2021.

Déjà très dynamique, la coopération en IA a été enrichie par l’adoption d’une feuille de route sur l’IA lors de l’entretien entre le Secrétaire d’Etat chargé du numérique et son homologue singapourien S. Iswaran, le 23 novembre 2020. Elle va permettre d’identifier des initiatives concrètes à déployer pour continuer de renforcer cette coopération au travers notamment de CNRS@CREATE.

La montée en puissance de notre coopération universitaire s’est confirmée à travers les formations co-diplômantes (entre grandes écoles françaises d’ingénieur et de commence et universités singapouriennes), qu’illustre l’installation à Singapour de l’ESSEC, de l’INSEAD et de l’EDHEC. Avant la crise sanitaire, près de 500 étudiants de Singapour rejoignaient la France chaque année. A l’issue de l’année de l’innovation a été créé le programme de bourse France Excellence destiné aux étudiants singapouriens souhaitant effectuer un stage de 3 à 6 mois dans une entreprise française, en France, à Singapour ou ailleurs dans le monde. Ce programme est étendu en 2021 aux formations de niveau master.

Le 12 novembre 2019, la ministre de la Culture, des communautés et de la jeunesse de Singapour, Mme Grace Fu, et son homologue français, M. Franck Riester, ont signé un accord de coopération entre Singapour et la France sur le renforcement de la coopération culturelle. Ce nouvel accord confirme l’engagement réciproque à poursuivre le développement et le renforcement des partenariats culturels et artistiques franco-singapouriens et met l’accent sur les domaines des arts visuels et du spectacle, de la littérature et des musées.

Il se concrétise notamment à l’occasion du festival franco-singapourien qui a lieu chaque année à Singapour.

Le Lycée français de Singapour (International French School Singapore – IFS depuis février 2020), qui accueillait près de 3 000 élèves à la rentrée de 2020, est un des plus importants du réseau AEFE. Un projet d’extension qui permettrait d’accueillir 1 000 élèves supplémentaires d’ici à 2027 est à l’étude.

Autres types de coopérations

La coopération de défense occupe une place centrale dans la relation bilatérale, la sécurité étant une priorité pour Singapour qui y consacre 30% de son budget.

Nos relations de défense, structurées autour d’un dialogue stratégique annuel, sont excellentes et Singapour est un des premiers partenaires de la France en Asie, en particulier en recherche et technologie (2e partenaire mondial).

La coopération en matière de Droit tient également une place importante dans la relation bilatérale France / Singapour. Une convention d’entraide judiciaire en matière pénale a ainsi été signée en juillet 2020 et une convention d’extradition est en négociation. Un France – Singapore Legal Symposium a été organisé en janvier 2020 et une coopération institutionnelle est en cours de structuration depuis lors : partenariat entre les barreaux de Paris et Singapour, partenariats universitaires.

Mise à jour : 31.03.21

Informations complémentaires